• DesperateHousewives.abc.com

     

    Le désespoir au féminin débarque sur Canal+

     « Je suis une femme  au foyer désespérée! » Ce cri du cœur a été poussé en mai dernier par Laura Bush,   lors d’un dîner de gala à la Maison Blanche. L a  First Lady   a- t- elle pété les plombs ? Non, elle rendait hommage au phénomène cathodique de la saison : « Desperate Housewives » . Une série qui étrille le modèle américain, ses ménagères bien pensantes et ses banlieues étincelantes. Après avoir conquis 22 millions de téléspectateurs en moyenne le dimanche soir sur ABC, elle débarque en France, ce soir à 20h55 sur Canal +.
       A Wisteria Lane, opulent quartier résidentiel, les pelouses sont bien taillées, les maisons luxueuses. Mais les secrets débordent des placards. Dans le premier épisode, Mary- Alice Young, mère et épouse apparemment exemplaire, se suicide.
       Puis commente, en voix off, les agissements de ses examies, sur fond d’enquête criminelle. « Un jour, je regardais un reportage sur une Texane, tellement à bout qu’elle avait noyé ses cinq enfants, explique Marc  Cherry, créateur de la série.
       Ma mère m’a avoué qu’elle la comprenait parfaitement. » De cette révélation naît une idée : inventer ces quatre personnages de femmes accros au mythe de la mère épanouie. De Lynette ( Felicity Huffman), qui regrette d’avoir sacrifié sa carrière pour ses quatre enfants, à Susan ( Teri Hatcher), célibataire gaffeuse dont la fille est plus mûre qu’elle.
       « Il est très facile de s’identifier à ces femmes, assure Ginny Powers, correspondante de  Newsweek  à Paris.
       J’ai été élevée dans une de ces banlieues chics. Les ménagères qui s’ennuient,  l’alcoolisme, les cachotteries y sont une réalité. » Mais la série ne captive pas seulement les femmes blanches.
       « Elle séduit à la fois les amateurs de soap operas, leurs maris qui aiment les polars et le public plus pointu de “ Six Feet Under” ou “ Sex and the City”, qui l’ont inspiré » , estime Didier Allouch, correspondant de Canal+ et auteur d’un docu sur le phénomène. « Ce programme brise un tabou, décrypte Sandra Ouaiss, directrice des acquisitions de fictions de la chaîne. Il atteste qu’être mère, cela peut être aussi ennuyeux et épuisant. »  

    [article paru dans 20 minutes du 8 septembre 2005]

     

     


    votre commentaire
  •    1- Quelle a été la première emission de tv-réalité française ?

               A. Star Academy

             B. Loft Story

             C. Koh-Lanta

     

       2- Avant de finir potiche dans "Les enfants de la télé", Pierre Tchernia était présentateur de JT.

              A. Vrai

            B. Faux

     

       3- Qui a déclaré : "J'y pense tous les matins en me rasant." ?

               A. Dominique de Villepin

             B. Jack Nicholson

             C. Nicolas Sarkozy

             D. Hélène Rolles

     

       4- De quoi parlait cette personne ?

               A. de l'éléction présidentielle

             B. de sexe

             C. de la tv

     

       5- Parmi ces présentateurs, lesquels ont fait leurs débuts sur CANAL+ ?

              A. Marc-Olivier Fogiel

             B. Jean-Luc Delarue

             C. Philippe Vandel

     

       6- Reconstituez trois duos parmi les noms suivants.

              A. Pascal Bataille                 D. Carole Gessler

             B. Philippe Gildas                E. Laurent Fontaine

             C. Rachid Arab                   F. Antoine de Caunes

     

       7- A quelle date le jingle de lancement des pubs sur M6 a-t-il été modifié ?

              A. le 14 février 2003          B. le 14 février 2004

             C. le 14 février 2005

     

      

       8- Qui double Chandler, dans la série Friends ?

                A. Gilbert Grappe

              B. Emmanuel Curtil

              C. Antoine Gisbert

     

       9- Comment s'appelait l'élève sénégalais de la première promotion de la Star Academy, qui était aussi professeur de mathématiques ?

              A. Kalifa

              B. Bourguiba

              C. Toularé

     

       10- Depuis combien d'années Michel Drucker est-il animateur ?

              A- 4O ans

             B- 50 ans

             C- 60 ans

     

    N.B Vous pouvez participer à ce quiz en postant un commentaire, à la fin de cette rubrique, ou en me contactant directement. Le meilleur d'entre vous aura droit a une récompense !

    Et découvrez vite de nombreux jeux flash dans la rubrique du même nom...

     


    votre commentaire
  • p° 171

    His Shield Charm was so strong Snape was knocked off-balance and hit a desk. The whole class had looked round and now watched as Snape righted himself, scowling.

    ' Do you remember me telling you we are practising non-verbal spells, Potter ?'

    ' Yes,' said Harry stiffly.

    ' Yes, sir.'

    ' There is no need to call me "sir", Professor.'

    The words have escaped him before he knew what he what saying.

    [...]

    ' Detention, Saturday night, my office,' said Snape. ' I do not take cheek from anyone, Potter... not even the Chosen One.'

       [un passage qui montre bien à que Harry a mûri et a désormais du répondant envers ses professeurs. Au passage, sa haine vis-à-vis du professeur Snape est plus à vif que jamais. En effet, Harry le soupsçonne de collaborer avec Draco Malfoy. Personne ne veut le croire, mais Harry a raison ! Ce n'est que trop tard, après un terrible meurtre, que la vérité sera mise à jour...]

     

    p° 102

    Harry looked back down at his results. They were as good as he could have hoped for. He felt just one twinge of regret... this was the end of his ambition to become an Auror. He had not secured the required Potions grade. He had known all along that he would'nt, but he still felt a stinking in his stomach as he looked again at that small black "E".

    It was odd, really, seeing that it had been a Death Eater in disguise who had first told Harry he would make a good Auror, but somehow the idea had taken hold of him, and he couldn't really think of anything else he would like to be.

       [J'ai choisi ce passage pour l'universalité du sujet abordé. Toute personne dans sa vie a dû faire face à une déception. Ici, Harry réalise qu'il ne pourra jamais devenir ce dont il avait rêvé être. J'ai moi-même vécu un pareil moment il y a quelques mois, lorsque j'ai reçu les résultats d'un concours pour intégrer une grande école...]


    votre commentaire
  • p°98

    " Bill told me 'ow Fred and George are very amusing ! " said Fleur, smiling serenely.

    "Yes, I can hardly breathe for laughing," snapped Hermione.

    [Fleur n'est pas plus appréciée de Hermione, que de Molly, la mère de Bill. Le ton employé ici est bien sûr sarcastique]

     

    p° 106

    " Thanks, Bill, said Harry, pocketing his gold.

    " He is always so thoughtful," purred Fleur adoringly, stroking Bill's nose. Ginny mimed vomiting into her cereal behind Fleur. Harry choked over his cornflakes and Ron thumped him on the back.

    [Fleur, toujours en admiration devant Bill, frère de Ron, et son futur mari. Dans le tome 6, elle n'est pas vraiment bien intégrée dans sa belle-famille car tout le monde croit qu'elle épouse Bill avant tout pour son physique. Tout ça jusqu'à ce qu'un horrible accident défigure Bill...]

     

    p°110

    His light grey eyes narrowed.

    " If you are wondering what the smell is, Mother, a Mudblood just walked in," said Draco Malfoy.

    [...]

    ' No, don't, honestly, it's not worth it...'

    ' Yeah, like you'd dare do magic out of school,' sneered Malfoy. 'Who blacked your eye Granger ? I want to send them flowers.'

    ' That's quite enough !' said Madam Malkin sharply, looking over her shoulder for support. [...]

    Narcissa Malfoy strolled out from behind the clothes rack.

    ' Put those away,' she said coldly to Harry and Ron. 'If you attack my son again, I shall ensure that is the last thing you ever do.'

    ' Really ?' said Harry [...] He was as tall as she was now. 'Going to get a few Death Eater pals to do us in, are you ?'

    [une rencontre qui tourne mal entre les Malfoy et la bande de Harry. Draco emploie un ton toujours aussi méprisant quand il croise Hermione. Cela est dû à ses origines : mi-humaine, mi-sorcière]


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique