• Deuxième episode

    DEUXIEME EPISODE

    L'emission gagne du terrain puisqu'elle a été suivie en moyenne par 6.222.660 téléspectateurs pour 36.8% de part d'audience. Les parts de marché atteignent 44.8% sur les femmes de moins de cinquante ans, 44.3% sur les 15-24 ans et 50% des 15-34. (source : Imediasbiz)

    4e jour

    Gaëlle ne parvient pas à se remettre du conseil de la veille. Mise à mal par Denis Brogniart, elle s'est vue reprocher de prendre Koh-Lanta pour un club de vacances, et ne le supporte pas. Comme le dit Denis, "Karine est très déçue (de son départ) et elle pleurniche sur son sort. Elle n'est pas la seule."

    Au lever du jour, Gaëlle retrouve peu à peu le sourire, surtout avec le retour de Marie, soignée en à peine une nuit. "Belle démonstration de paix et d'amitié chez les jeunes, mais cela ne nourrit pas son homme...", lâche Denis.

    Chez les MOSSO, le fait que la reserve d'eau se situe sur une île à 50 mètres de la plage, pose problème. Surtout avec la mer agitée. Catherine, n'écoutant que son courage, compte y aller seule. Mais les autres membres ne tiennent pas à devoir aller la sauver. Ils sont donc plusieurs à y aller et à ramener de l'eau pour tout le monde. Jean-Claude est catégorique, il faut maintenant rationner l'eau. Un conseil : mettre un caillou sous la langue pour éviter la sensation de soif. Cela n'est pas du goût de Catherine qui s'inquiète de se voir déshydratée.

    Dans le même temps, un dangereux cyclone s'approche du Vanuatu. Catherine ne s'inquiète pas outre-mesure. Elle en a vu d'autres ! "Quand il y a du Mistral, les vagues passent au-dessus de la Corniche, à Marseille.", explique-t-elle.

    Au camp des TANA, c'est la paresse qui domine. On n'arrive toujours pas à allumer un feu. Seuls Sebastien (exceptionnellement de bonne humeur) et deux filles partent en forêt chercher du bois. En attendant, c'est l'heure de la convocation au jeu de confort.

    JEU DE CONFORT

    "Le fruit ne tombe jamais en plein dans la bouche", indique le parchemin. L'épreuve est simple puisqu'elle consiste à récupérer un coffre en mer et à le ramener. Il est bien entendu retenu par un leste. Les MOSSO doivent se passer de l'un d'entre eux pour jouer équitablement. Estelle est designée.

    Top départ. Les TANA, très énergiques, s'élancent les premiers. Les vieux, eux, ne sont pas à l'aise. Seul Alain plonge pour récupérer le coffre tandis que les autres regardent. "Les autres font de la figuration en surface", analyse Denis. Nathalie conseille à Nana de retourner sur la plage pour receptionner le coffre, ce qu'elle accepte sans sourciller. Grave erreur. Elle reste donc à contempler ses partenaires se debattre avec le coffre.

    Comme cela était previsible, les TANA remportent sans problème l'épreuve, alors que les autres n'ont même pas réussi à sortir le coffre de l'eau. "Ce n'est pas une défaite pour les Rouge, c'est une débâcle", selon un Denis Brogniart très moderé.

    En récompense, les jeunes auront droit aux conseils d'un vieux sage pour faire du feu, des pièges... Son nom est Sanson, il est natif de TANA, et cultivateur. Denis nous explique que Sanson peut tout faire avec son seul couteau : manger, boire, s'abreuver et même s'entretenir ! On se demande quels genres de divertissements sont possibles... Alex, son neveu, l'accompagne pour assurer la traduction.

    NUIT

    Sanson réussit à allumer un feu à partir de rien, mais demande aux jeunes de l'éteindre pour pouvoir en allumer un eux-mêmes. C'est la dure loi de la jungle. Il reste cependant à leurs côtés pour les guider, et s'étonne de ce qu'ils réussissent.

    Les MOSSO ont du mal à digérer leur défaite. Mama ne décolère pas contre Nathalie. Entre les deux femmes, la guerre est declarée. Et non contente de ne plus s'entendre avec Nathalie, Mama est désormais en froid avec Nicolas. Ce dernier a eu le malheur de plaisanter sur son mari (car Nana est persuadée qu'il aurait réussi à allumer un feu) et lui lance "Ton mari sait tout faire...". Mama assassine donc Nicolas par derrière, le surnommant "Georges Clooney". Pour elle, "il a un sourire à crédit" et "Il n'est pas méchant, mais d'un âne, on n'en fera pas un cheval de course." Voilà qui est dit.

    CINQUIEME JOUR

    A Port Vila, la ville principale, l'alerte est lancée. Le cyclone Jim se rapproche. La plage des Juniors, directement menacée, oblige ses occupants à déguerpir. L'eau a déjà pris place. Néanmoins, le feu réussit à être preservé, au grand étonnement de François-David. Ludovic est le seul à vraiment stresser. Et il n'est pas le dernier pour exagerer : "Je ne veux pas que l'on revienne avec une personne en moins", ou "T'imagines si les rochers sont emportés ?".

    Ils trouvent finalement refuge au point d'eau. Les MOSO tentent de faire de même, mais le courant a raison de leur audace.

     

    EPREUVE D'IMMUNITE

    L'épreuve de corde est au rendez-vous. Estelle est une nouvelle fois mise de côté. Puisqu'il faut designer quelqu'un pour prendre place sur la corde, ce sera Mama pour les MOSO et Gaëlle pour les TANA. A intervalles réguliers, Denis exige qu'un membre de l'équipe qui tient la candidate en suspension, s'en aille. Le duel final oppose Ludovic (TANA) à Nicolas (MOSO). Le premier triche quelque peu, en faisant un noeu autour de sa taille avec la corde, et en se reposant les mains. Denis le rappelle bien vite à l'ordre.

    Finalement, les MOSO l'emportent. Pour un temps, Mama et Nicolas oublient leur inimitié.

     

     NUIT

    Mais, au lieu de repartir chacun dans leur camp, le presentateur leur annonce qu'ils doivent se réfugier à l'école d'agriculture de Meten, dont les locaux ont étés construits pour résister à des vents soufflant à plus de 200km/h. Des élèves occupent aussi l'établissement car leurs maisons sont souvent trop fragiles. Les candidats sont répartis dans deux salles de classe et ont droit à un petit encas.

    Dans la nuit, le cyclone dévie de sa trajectoire et évite de peu le Vanuatu.

     

    SIXIEME JOUR

     

    Le retour au camp est l'occasion de constater les violents dégâts occasionnés par les pluies. Chez les MOSSO, le feu est bien entendu éteint. Estelle et Nana s'en occupent comme s'il s'agissait de leur enfant, et finissent par le faire revenir à la vie. Pour fêter ça, Jean-Claude fait des grands écarts.

    Estelle de son côté, ne digère pas son éviction de deux épreuves successives. Pour Nana, Nathalie en est la principale responsable, elle qui entend tout diriger dans le camp. Nana la traite successivement dans son dos de "sorcière", "vipère", "folle furieuse", ou encore d'"allumée". Mika lâche un "Elle gonfle tout le monde" du plus bel effet.

    Chez les TANA, le feu est ressucité par Marie. Ludovic et Sebastien se voient déjà éliminer Emilie, dont le souci d'hygiène les irrite. En fin d'après-midi, on construit un auvent pour le feu.

     

    CONSEIL

    Denis annonce aux jeunes qu'ils viennent d'accumuler deux records : ils sont les premiers à avoir allumé un feu par leurs propres moyens, et à venir en feu de camp deux fois de suite.

    Les sujets de discussion portent sur Sanson, le débat "Fallait-il déplacer le feu ou non ?", l'opposition filles/garçons...

    Sebastien déplore le manque de discussion franche dans le camp. Denis l'encourage alors dans ce sens, ce qui amène le candidat à s'enfoncer peu à peu. Pour lui, le fait que Nicolas ait pêché des crabes était "débile" car ils n'avaient pas de feu.

    Ludovic se lance à son tour en critiquant Emilie et sa quête de la pince à épiler. Puis, vient l'heure du vote.

    Sebastien vote contre EMILIE, qui n'a pas sa place dans l'aventure.

    Emilie vote contre SEBASTIEN, qui a parlé trop tard.

    Ludovic votre contre EMILIE, car elle n'a pas l'âme d'une aventurière.

    Voici les résultats, après dépouillement :

    EMILIE --> 3 voix

    SEBASTIEN --> 4 voix "Je suis déçu de partir maintenant. J'étais à fond dedans..." Le candidat se consolera en se disant qu'il pourra rentrer à temps pour fêter l'anniversaire de son fils...

      

    LA SEMAINE PROCHAINE

    Des disputes, encore des disputes ! Les anciens vont se déchirer, annonce Denis. Des clans vont se former, des alliances se nouer, Jean-Claude se prendre pour Jesus... ("Celui qui est parfait me jette la première pierre", lance-t-il.)

     

    TV MANIA 2006

    Photos : TF1


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :