• Dimanche 31 decembre 2006

    LE BILLET DE LA SEMAINE                                      

    N°31

     (31/12)


     

    La phrase de la semaine

    " La célébrité est une malediction dont tous les hommes voudraient être victimes.  "

    (Jacques Attali, citation reprise par Ca se Discute, mercredi 27 decembre)


    Dans l'actu 

    Revue de détail des principales annonces médias de la semaine.

    - La Grande Faucheuse ne prend pas de vacances. En l'espace de quelques jours, ce ne sont pas moins de trois grandes personnalités qui nous ont quittés. James Brown, tout d'abord. Celui que l'on surnommait "le roi de la saoul" est décédé le matin de Noël, à l'âge de 73 ans.

    Ce fut ensuite au tour du parolier Pierre Delanoë (88 ans) de tirer sa révérence. Auteur prolifique, il avait à son actif près de 5000 chansons, écrites pour des artistes comme Joe Dassin, Johnny Hallyday, Michel Sardou...

    Enfin, Anne-Marie Carrière s'en est à son tour allée. Chansonnière et comédienne, elle était âgée de 81 ans. Le public l'a connu grâce à ses nombreux rôles dans les cabarets et théâtres parisiens.

    Mais si la mort ne chôme pas, l'homme lui facilite parfois la tâche. En atteste la pendaison, samedi, à 4 heures du matin de l'ex dictateur irakien Saddam Hussein. Si beaucoup s'en réjouissent, d'autres, en revanche, le pleurent. La Lybie, par exemple, a décidé de décréter trois jours de deuil national, pour celui qu'elle a appelé "le prisonnier de guerre".

    - Libération a un poids en moins. Selon Les Echos, les banques ont décidé d'abandonner 70 % de leurs créances sur le journal, soit près de 7 millions d'euros. La seule condition est que les 3 millions d'euros restants soient réglés en dix ans. Mais la situation n'est pas positive pour autant. La direction souhaiterait en effet être delestée de la totalité de ses créances. Le conseil d'administration et l'Assemblée générale des actionnaires qui doivent se tenir le 5 janvier prochain, permettront d'y voir plus clair.

     

        - La fin d'année est propice aux bilans. Voici donc la liste des meilleures audiences, chaîne par chaîne.

    Sur TF1

    , c'est bien entendu la Coupe du Monde qui est à l'origine des principaux records de la chaîne. Le match France-Portugal a été suivi par 22,2 millions de telespectateurs.

    Sur FRANCE 2

    , le film Les Choristes a permis à la chaîne de passer la barre des 10 millions avec 11,5 millions de personnes devant leur écran.

    Sur FRANCE 3

    , Louis la Brocante, toujours plus fort, a atteint les 9,1 millions.

    CANAL +,

    elle, s'est retrouvée leader des audiences pour la première fois de son histoire, à l'occasion de l'interview exclusive de Zidane : 3,8 millions.

    Le record de FRANCE 5 n'a que quelques jours. Serge Moati a rassemblé 2,2 millions de personnes pour la venue de Nicolas Sarkozy dans Ripostes.

    M6

    , qui réalise des scores incroyables chaque semaine avec NCIS, ne doit pourtant pas son record à cette série. C'est la diffusion du dernier épisode de la saison 1 de PRISON BREAK qui a réalisé l'un des meilleurs scores historiques de la petite chaîne : 7,5 millions.

     

    Zinédine Zidane lors d'une conférence de presse à Madrid, le 26 avril 2006. | REUTERS/SUSANA VERA  - Le Journal du Dimanche a dévoilé son Top 50 des personnalités préférées des français. Sans surprise, on retrouve à la première place Zinedine Zidane, qui, malgré son désormais légendaire coup de boule, distance tout le monde. Dans la suite du Top 5 on retrouve Yannick Noah, Nicolas Hulot (le roi des sondages) et Michel Sardou. En bas de tableau, Fabien Barthez, Laurent Ruquier (!) et Bernard Laporte, se partagent les trois dernières places.

    Notons que par rapport à juillet 2006, Segolène Royal progresse de 26 places, la médiatisation aidant. Christian Clavier, lui, disparaît, alors que Thierry Lhermitte progresse de six places. Classement complet à voir ci-dessous.

    Classement complet ci-dessous.

    Ce Top, qui existe depuis 1988, avait consacré le commandant Cousteau pour sa première année d'existence. Une place que le marin n'a pas quitté avant décembre 1989, doublé ensuite par l'Abbé Pierre. Depuis novembre 2003, le petit frère des pauvres refuse de figurer au classement. Zidane a donc occupé le haut du classement sans démériter depuis, sauf en juillet et décembre 2005, mois où Yannick Noah lui est passé devant.

    Pour info, le présent sondage a été effectué du 7 au 15 decembre dernier, sur un échantillon de 1064 personnes âgées de 15 ans et plus. 52 noms ont étés proposés aux individus interrogés, qui devaient en citer seulement 10. Le plus interessant serait de connaître les deux personnalités restantes, boudées par le public...

    (source : Le JDD/Planète Télé)

     

     

     - Et pour finir dans la bonne humeur, je ne saurai que trop vous conseiller de vous rendre sur le site "Claque à Fogiel". Vous pourrez vous y défouler sur le double dessiné de l'animateur langue de vipère, à grand renfort de claques. Accès direct ici. Merci à maître Maubert pour l'info !


    ici

    Le tour du PAF en audiences

    (sources : Satellifax, I mediasbiz, MSN, Le zapping du PAF)

    DIMANCHE 24,

    En prime time,

     L'odyssée Syberienne-> 3 363 600 (25,2%)

     Le Soldat Rose-> 2 298 460 (17,1%)

     On ne vit que deux fois-> 2 186 340 (16,6%)

     Gloups je suis un poisson-> 1 962 100 (14,6%)

     

    En seconde partie de soirée,

     Le bêtisier de Noël-> 3,5 millions (30,7%)

     C'est votre bêtisier -> 3,2 millions (27,2%)


    * LUNDI 25,

     

    En prime time,

     Les Trois Frères> 6 615 080 (31,8%)

     Harry Potter à l'école des sorciers-> 4 596 920 (23,6%)

     Le Grand Bétisier 2006 -> 4 036 320 (19,5%)

     Le Grand Marathon du Rire-> 2 074 220 (10%)

     

    En seconde partie de soirée,

     Columbo-> 3,5 millions (34,4%)

     Les amazones-> 896 960 (13,8%)


    * MARDI 26,

     

    En prime time,

     Le monde ne suffit pas->  7 119 620 (30,5%)

     Jour après Jour-> 4 596 920 (20%)

     Plus Belle la Vie-> 5 662 060 (22,6%) beau succès !

     Au secours, mon chien fait la loi-> 2 859 060 (11,4%)

     

    En seconde partie de soirée,

     Le Droit de Savoir-> 3 millions (29,7%)

     Ca se Discute-> 2 millions (30,4%)


    * MERCREDI 27,

    En prime time,

     Combien Ca Coûte ?->  7 007 500 (30,5%)

     Comment lui Dire-> 5 998 420 (24,9%)

     Le Grand Tournoi de l'Histoire-> 3 980 260 (17,5%)

     Nos amis les Parents-> 2 971 180 (12,4%)

     

    En seconde partie de soirée,

     Preuve à l'appui-> 4,2 millions (34,5%)

     L'Arêne de France-> 1,8 millions (15,8%)

     L'Amour est dans le Pré-> 1,3 millions (9,4%) saison 2


     

    * JEUDI 28,

    En prime time,

     Sagas-> 7 343 860 (31,6%)

     Rendez-vous en Terre Inconnue-> 4 877 220 (19,9%)

     Batman, le défi->  3 475 720 (15,3%)

     Préhistorik Park-> 2 522 700 (10%)

     

    En seconde partie de soirée,

     La méthode Cauet-> 3,4 millions (37,9%)

     Franck Dubosc... Juste pour rire-> 2,5 millions (20,5%)


     

    * VENDREDI 29,

    En prime time,

     Qui veut gagner des millions ?-> 7,9 millions (34,1%)

     NCIS-> 6 millions (23,9%)

     Lagardère-> /

     Le Crazy Horse se dévoile  -> 4,3 millions (18,2%)

     

    En seconde partie de soirée,

     Lagardère (deuxième épisode)-> 3,2 millions (22,1%)

     Numb3rs-> 4,3 millions (17,5%)


    * SAMEDI 30,

    En prime time,

     Les Disques d'Or-> 7 119 620 (31,1%)

     100e anniversaire des Petits Chanteurs...-> 5 606 000 (23,6%)

     Tombé du ciel-> 3 027 240 (12,4%)

     Triangle-> 4 316 620 (18,3%)

     

    En deuxième partie de soirée,

     New York Unité Spéciale-> 4 millions (32,9%)

     On n'est pas couché-> 2,4 millions (25,9%)

     Tombé du ciel-> 3 millions (12,3%)


       La série

     

                                                        (n°6)

    Les Dessous de la presse people

    La rémunération

    Quasiment tous les titres de la presse people disposent d'une grille de rémunération. C'est celle qui sert aux pigistes. Le système est parfaitement organisé. D'ailleurs, les sources sont rémunérées sous forme de fiche de pige. Ce qui permet de laisser une trace écrite, une facturation. La règle consiste à payer une fois seulement l'information vérifiée. Son tarif dépend toujours du traitement qu'on en fait. Elle est facturée sur la base de la longueur de l'article qu'elle a pu permettre d'écrire.

    Il existe donc un barème de rémunération. Pour l'hebdomadaire Voici, il prévoit 150 euros bruts pour un "potin", 700 à 800 euros pour une page simple, et enfin 1500 euros pour une double page. Des montants qui peuvent être multipliés par dix pour un gros scoop.

    Certaines sources ont bien compris le système et arrondissent ainsi confortablement leurs fins de mois. C'est le cas de cette vendeuse dans une boutique de vêtements bien placée à Saint Tropez. Intérimaire, elle ne travaille que pendant la haute saison, de juin à septembre. [...] Certains étés, elle arrive à gagner jusqu'à 7500 euros.


    Lu dans la presse

    Selon la dernière étude publiée par l'institut de mesure d'audience Médiamétrie réalisée au troisième trimestre 2006, 8 717 000 internautes consultent au moins un blog chaque mois contre 6 724 000 un an auparavant. Soit une progression de 29,6 % en un an. Sur cette période, 3 604 000 internautes ont déjà créé un blog. Ce qui traduit une croissance de 58,7 % en un an.
    (...) Le phénomène touche désormais de nouvelles tranches d'âge. Plus d'un tiers des personnes ayant consulté ces nouveaux espaces de liberté ont entre 25 et 49 ans. Les plus de 50 ans ferment le ban. Ils ne représentent que 5,8 % des créateurs mais 11,4 % pour la consultation. Toujours selon Médiamétrie, les visites des plates-formes ont progressé de 10 % en six mois pour atteindre plus de 158,6 millions de visites en novembre. La durée moyenne des visites a augmenté de 5 minutes et 35 secondes entre mai et novembre.

    Mais les internautes affichent clairement leur préférence. Skyblog arrive largement en tête avec 125 211 898 visites et une durée moyenne par visite de 18 minutes et 24 secondes. Elle arrive devant Over-Blog (24 215 643 visites ; 10 minutes et 9 secondes par visite). Le troisième, Blog Spirit, tombe à 2 694 688 visites. Le quatrième est Haut et Fort (Blog Spirit). Le cinquième Six apart. Le sixième Influence.

    La montée en puissance de cette nouvelle génération de carnet de bord électronique devrait se poursuivre dans les prochains mois en France et dans le monde entier. Selon le cabinet Gartner, les blogs atteindront leur pic au premier semestre 2007 avec environ 100 millions de blogueurs sur la planète. La passion devrait ensuite retomber. D'après ses experts, il existe déjà plus de 200 millions d'ex-blogueurs car la durée de vie de ces pages est brève. Elle serait d'environ trois mois et disparaît quand la lassitude s'installe.

    ("Les Français lisent de plus en plus de blogs", Le Figaro, 28 decembre)

     

     

    La présentatrice Audrey Pulvar avait lancé le sujet avec les précautions d'usage. Mercredi 6 décembre, le téléspectateur du "19-20" de France 3 allait voir des scènes de guerre en Afghanistan et certaines images, avait prévenu la journaliste, risquaient d'heurter les âmes sensibles. (...) Des soldats américains et britanniques, coiffés de casques spéciaux équipés de mini-caméras vidéo, avaient filmé une fusillade impressionnante dans les montagnes afghanes. On y voyait des corps, présentés par Magali Forestier, la journaliste assurant le commentaire, comme étant ceux de talibans, exploser sous les tirs des soldats et retomber en lambeaux sur le sol. Seulement voilà. Les corps en question n'étaient pas ceux d'humains mais de lapins et de marmottes, cibles de chasseurs. En outre, la scène n'avait pas été filmée en Afghanistan mais dans une région aride des Etats-Unis.

    Audrey Pulvar a reconnu l'erreur mardi 19 décembre dans le "19-20", deux jours après que l'émission de France 5 "Arrêt sur images" eut relevé cette énorme bourde. (...) "La pratique se répand au sein des armées britanniques et américaines. Et dans certains conflits, où la presse n'est pas la bienvenue, ces images sont parfois le seul reflet de la réalité des combats. Largement diffusées sur Internet, il arrive qu'elles soient piratées, falsifiées. Malgré nos vérifications, quinze secondes de notre sujet étaient fausses".

    (...) Selon la journaliste, les séquences vidéo avaient été "authentifiées" par des journalistes britanniques du quotidien The Sunday Telegraph et elles étaient accompagnées de commentaires "très précis et crédibles". (...) "On a fait une connerie, on l'a reconnu à l'antenne et on a expliqué pourquoi. Ce n'est pas une démarche habituelle à la télévision", insiste Paul Nahon, directeur général adjoint changé de l'information à France 3. (...) Si la rédaction du "19-20" dit vouloir être, à l'avenir, "plus précautionneuse", le directeur de l'information affirme : "On se fera encore avoir."

    ("Faux talibans et vrais lapins sur France 3",Le Monde, 24 decembre)

     

     

     

    En lançant David Nolande, France 2 prenait des risques. Le pari est gagné : les deux premiers épisodes ont battu des records, et les suivants affichent d'excellents scores. Une promesse tenue grâce à des techniques de travail dignes d'Hollywood.

    (...) 1/ Un plan média en béton armé. (...) Veronique Marchat, directrice générale adjointe de GMT, explique : "Nous avons projeté la fiction à une vingtaine de jeunes qualifiés comme les plus gros bloggeurs actuels, et mis à leur disposition la bande-annonce. Le but était de créer l'attente." (...) Des images chocs ont également étés projetées sur les écrans de cinéma avant le dernier James Bond. Là encore, ce moyen fréquent aux Etats-Unis, où les chaînes dépensent parfois "jusqu'à 20 millions de dollars pour lancer une série" est une première inédite en France.

    (...) 3/ Une liberté totale dans le scénario. (...) La production s'est adjoint les services de Joël Houssin, un auteur de science-fiction, qui a déjà plus de quinze romans à son actif. "Jean-Pierre Guerin (le producteur de la série, NDLR) m'a demandé ce que je souhaitais faire. J'ai répondu "du fantastique" et il m'a laissé écrire les deux premiers épisodes en toute liberté. Je n'ai eu aucune consigne particulière, raconte-t-il, ravi.

    (...) "Le rêve prémonitoire est un classique du genre SF, explique-t-il. C'est ancré dans l'inconscient collectif, puisque tout le monde pense en avoir déjà fait ou a moins une fois ressenti cette impression de déjà-vu." D'où une identification immédiate du téléspectateur, renforcée par le jeu de Frédéric Diefenthal.

    (...) 4/ Un casting efficace. (...) Autre trouvaille des casteurs : Jean-Louis Foulquier, parfait dans la peau du détective bourru... et impressionné par la prestation de son jeune collègue. "Frédéric était tout le temps dans son personnage, très tendu. Je me suis même surpris à le regarder jouer, alors que je devais lui donner la réplique !" Plus decontracté mais tout aussi crédible, (...) Edouard Montoute. "Habituellement, je préfère les séries américaines, avoue-t-il. Mais je dois admettre que David Nolande est une fiction bien construite... inspirée mais pas copiée."

    5/ Déjà vendue à l'étranger.

    (...) Avant même la diffusion des six premiers épisodes, les huit suivants avaient étés commandés par France 2. Car pour séduire l'international, une série se doit d'être proposée avec un nombre d'épisodes conséquents. Du coup, même si elle a déjà été vendue dans plus de dix pays (Japon, Espagne, Portugal, Suède, République tchèque, Hongrie, Pologne, Slovaquie, etc.), avec 14 volets au compteur, David Nolande conquerra sans doute d'autres marchés. Jean-Pierre Guerin en est convaincu : "Il faut que l'on arrive à travailler plus vite."

    ("David Nolande, les recettes d'un succès", Télé 2 semaines, semaines des 18 et 25 decembre)

     

     

    Quand les marques débloguent, l'image trinque. Le succès de ce nouvel outil d'expression en ligne près d'un tiers des internautes français, soit 8,7 millions, consultent des blogs chaque mois selon Médiamétrie amène un nombre croissant d'entreprises à s'y frotter. Non sans ratés et dérapages, qu'elles paient parfois chers et qui ont tendance à se multiplier ces derniers mois.

    (...) Bien que peu pratiqué chez nous, le blog de marque a aussi connu quelques soucis sur la toile tricolore lorsque Vichy en a lancé, en 2005, un faux afin de promouvoir un nouveau produit de beauté. Une certaine Claire y vantait les bienfaits d'une crème qui a vite donné des crises d'urticaire à bon nombre de blogueuses. Depuis Celio, Dior ou Maggi se sont essayés à ce genre délicat, avec bonheur, en toute de transparence.

    (...) Le phénomène se développe aussi parce que fleurissent les intermédiaires qui proposent aux blogueurs d'être payés pour parler de produits, comme l'américain PayPerPost, qui paie quelques dollars par message, ou encore ReviewMe, sur lequel les marques achètent des commentaires comme on acquiert un livre sur Amazon. Rassurez-vous, plusieurs projets similaires mûrissent déjà dans les cartons de ce côté-ci de l'Atlantique.

    ("Ca blogue faux dans les entreprises", Liberation, mercredi 27 decembre)

     

     

    Un U rouge et la voix de Daniel Prévost. Voilà à quoi ressemblera le débarquement de la grande distribution dans la pub télé. Les supermarchés U, avec Prévost en homme-sandwich, sont en effet les tous premiers du secteur à franchir le pas, avec un spot de 8 secondes diffusé le 1er janvier à 0 h 18 sur TF1 . Ils seront ensuite des dizaines à s'engouffrer dans la brèche ouverte par Bruxelles, qui a obligé la France à mettre fin à l'interdiction de pub télé qui frappe la grande distribution depuis... 1968 !

    (...) «La télévision est fondamentale, souligne un porte-parole du groupe Auchan à l'AFP. Il y aura un avant et un après 1er janvier 2007 ; des distributeurs pourraient être remis en cause ou confortés dans leur position.» Auchan compte, par exemple, y consacrer 10 % de son budget pub annuel (134 millions d'euros) et Carrefour 20 %. «Il y a un effet de contagion, indique à Libération Philippe Bailly, patron du cabinet d'études sur l'audiovisuel NPA Conseil. (...) Au total, la pub des hypers rapportera entre 150 et 220 millions d'euros à la télé en 2007.

    Il suffit de feuilleter son quotidien régional préféré pour s'apercevoir de la menace qui le guette. (...) Le SPQR (Syndicat de la presse quotidienne régionale) s'attend à une baisse de 5 % à 15 % en 2007, conséquence des transferts de budgets pub. Pour autant, ce ne devrait pas être le cataclysme annoncé. Car la pub des hypers est encadrée : pas le droit, par exemple, d'annoncer, dans un spot sur TF1, la grande promotion sur les sapins de Noël au Leclerc de Gif-sur-Yvette. Promotion et localisation resteront l'apanage de la PQR. Et de la radio, qui, par sa rapidité, accueille déjà essentiellement les pubs promotionnelles de la grande distribution.

    (...) La PQR a, de son côté, anticipé ce fameux 1er janvier en diversifiant ses annonceurs. (...) Bonne nouvelle : c'est TF1, une pauvre petite chaîne dans le besoin, qui va survivre grâce à la grande distribution. «Selon nos prévisions , explique Philippe Bailly, TF1 va prendre la moitié du pactole.» M6 devrait récupérer entre 30 % et 35 %, et France Télévisions entre 15 et 20 %.

    (...) Léger souci, cependant. Guillaume Multrier, d'Aegis Media Expert, estime entre 3 % et 6 % l'augmentation des tarifs pub et s'inquiète : «Il y a risque de pénurie d'espaces publicitaires.»

    Les grands perdants de l'arrivée de la grande distribution à la télé pourraient en fait être les marques. Les hypers ne vont en effet pas se priver pour faire de la pub pour leurs propres marques. (...) Contre-offensive possible : le placement de produits. L'Europe vient en effet tout juste d'autoriser les Etats membres qui le souhaitent à laisser les marques s'introduire dans les programmes, ainsi que les Etats-Unis le pratiquent à longueur de fictions. Et c'est vrai que Navarro serait quand même vachement plus glamour dégustant des petits pois Bonduelle plutôt que des Carrefour.

    ("A saisir : grande promo pour les hypers à la télé", Liberation, samedi 23 decembre)

     

     

     

    (...) Selon nos informations, la Une devrait rafler 98 des 100 plus fortes audiences de 2006. Le meilleur résultat de la chaîne privée depuis 1991. A l'aune de ce hit-parade taillé sur mesure pour TF1, France 2 et France 3, avec seulement une victoire chacune, font de la figuration. Cependant, France 2 est passée à dix reprises devant la Une (contre huit en 2005), grâce à Patrick Sébastien mais aussi avec des fictions telles que Harkis d'Alain Tasma ou le documentaire Vu du ciel de Yann Arthus-Bertrand. La sentence est plus cruelle pour M6. Malgré le succès de sa série "Prison Break", la chaîne privée ne figure pas dans ce Top 100.

    (...) 2006 n'aura pas été une bonne année non plus pour Canal+. Alors que la chaîne cryptée continue d'engranger des abonnés, elle voit sa part de marché moyenne reculer de 3,6 % à 3,4 % en 2006. En revanche, M6 limite à peu près les dégâts. La chaîne présidée par Nicolas de Tavernost perd seulement 0,1 % à 12,5 %. Enfin, en parvenant à maintenir sa part d'audience d'une année sur l'autre, France 3 fait presque figure de vainqueur.

    (...) Les reculs enregistrés par TF1, France 2 et M6 cette année sont essentiellement dus à la montée en puissance des chaînes thématiques. En 2006, l'audience du câble, du satellite, de la télévision numérique terrestre (TNT) et des réseaux ADSL a bondi de près de 17 %. A elles toutes, les chaînes thématiques représentent 13,7 % de part d'audience moyenne contre 12 % en 2005. (...) Les télévisions thématiques affichent leurs meilleurs résultats dans la journée. Une tranche horaire délaissée par les grandes chaînes, notamment privées, qui y investissent peu faute de publicité pour rentabiliser leurs programmes.

    (...) "Même lorsque la TNT sera généralisée sur le territoire, les grandes chaînes continueront à capter 80 % de l'audience", veut croire M. Valentin. A TF1 aussi, on est convaincu que la domination va perdurer. "Les plus forts programmes continueront à ramasser la mise", prédit M. Mougeotte. Il annonce que la chaîne s'est assuré la diffusion en exclusivité de la série "Les Experts" jusqu'en 2015, soit huit années supplémentaires pour plus de 15 millions d'euros.

    ("En 2006, les chaînes généralistes ont resisté à la montée des chaînes thématiques", Le Monde, samedi 30 decembre)

     

     

    Rempilerez-vous pour une année de Cabaret?


    Si je peux faire Cabaret pendant dix ans, je le ferai. (...)

    Avez-vous encore de l’ambition à la télévision ?


    Je rêve de présenter l’année prochaine un talk-show de deuxième partie de soirée. Un concept à la fois profond, léger
    et authentique, une tribune pour partager des valeurs humanistes.

    (...)

    Comment réagissez-vous aux récents propos de Pascal Sevran sur les Noirs?


    D’abord en rappelant que je déteste les lynchages. Ceux qui manifestent pour la liberté d’expression se transforment aussi vite en redoutables censeurs. Sevran a clairement dérapé, mais la une de France Soir barrée d’un énorme « Heil Sevran! », c’est absolument dégueulasse. Pascal disjoncte beaucoup en ce moment, mais ce n’est pas un salaud.

    (...)

    Quand on vous traite de « beauf », ça vous fait quoi?


    Si être « beauf », c’est être un homme qui a bien réussi, qui fait Cabaret, une émission tout sauf vulgaire, et des chansons pour
    faire danser les gens dans les communions, les mariages ou les campings, alors oui, je suis ravi de cette étiquette.

    (...)

    Toujours fâché avec Arthur, qui vous fera concurrence ce soir sur TF1?


    (...) Je lui reproche de s’être lancé sur scène en achetant le public à grands coups de pages de pub. En tant que saltimbanque, ça me dérange.

    (Interview de Patrick Sebastien, Le Journal du Dimanche, 31 decembre)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :