• épisode 1

     

      1. Quatre voisines et un enterrement

     

    La communauté de Wisteria Lane est sous le choc. Alors que tout semblait aller pour le mieux dans la vie de Mary-Alice Young, celle-ci choisit de mettre fin à ses jours.

    Dès lors, elle devient la spectatrice privilégiée de la vie de cette banlieue américaine. Et il s'y en passe de drôles de choses, pour ses quatre anciennes amies particuliièrement.

    Tout d'abord, Lynette Scavo est le stéréotype de la femme au foyer, débordée par l'énergie de ses trois enfants. Elle a abandonné une carrière prometteuse pour se consacrer à la vie au foyer. Son quatrième enfant a tout juste quelques mois.

    Susan Mayer, quant à elle, est une mère célibataire qui vit avec sa fille et cherche le grand amour. Julie (sa fille) se révèle être une alliée de choc dans cette quête éperdue.

    Mais c'est sans compter sur la présence de Edie Britt, la nymphomane du voisinage, aux multiples mariages. Très vite, toutes deux se disputent la conquête du nouveau voisin, Mike Delfino, célibataire de son état.

    Bree Van de Kamp est éloignée de toutes ces préoccupations, elle qui ne pense qu'au bien-être de sa famille. C'est la femme parfaite, ce qui a paradoxalement le don d'irriter son mari et ses enfants. Cela atteint un tel point, qu'un soir au restaurant, le mari demande le divorce. Bree est à ce point psychorigide qu'elle n'a aucune réaction. Elle se contente de lui servir de la salade. Malheureusement pour elle, la salade contient de l'oigon, ce à quoi son mari est allergique. Il se retrouve donc à l'hôpital et reproche à sa femme d'avoir voulu l'empoisonner.

    Enfin, Gabrielle Solis est un ex-mannequin qui a épousé un homme plein aux as. Elle regrette cependant la monotonie de cette vie et c'est pour cela qu'elle entretient une relation sulfureuse avec John, le jeune jardinier de 17 ans engagé par son mari.

    Pendant ce temps, la famille de Mary-Alice est occupée à des affaires bien mystèrieuses. Ainsi l'on peut voir son mari creuser un trou dans le jardin pour deterrer un mystèrieux coffre.

    Il n'est pas le seul à cacher des choses. Au détour d'une scène, on surpend Mike au téléphone, un revolver à la main, et annonçant à un inconnu « Ca avance à grand pas ».

    Le suspense atteint son paroxysme à la fin de l'épisode lorsque les quatre amies, en triant les affaires de Mary-Alice, découvrent une lettre. La voici : « Je sais ce que tu as fait. Ca m'écoeure. Je vais le dire ». Est-ce pour cette raison que Mary-Alice s'est suicidée ? Qu'a-t-elle fait de si horrible ? Le téléspectateur n'aura pas tout de suite la réponse, puisque c'est sur cette découverte que s'achève le premier épisode d'une série qui n'a pas fini de nous surprendre.

     

     

    BONUS

    Dans cette section inédite, vous retrouverez les meilleures répliques de l'épisode ainsi que les scènes à ne pas manquer.

     

    Les répliques

    - Quand est-ce-que tu as fait l'amour pour la dernière fois ? (Julie)

    (un blanc. Susan s'arrête de dessiner)

    - Tu m'en veux de te poser cette question ? (Julie)

    - Non, j'essaie de me rappeler... (Susan)

     

     

     

    - Susan était face à l'ennemi, et il avait le visage d'une garce. (la voix-off parle d'Edie)

     

     

    - Sept jours après mes funérailles, la vie reprit son cours à Wisteria Lane, ce qui, pour certaines de mes amies, est bien triste. (Mary-Alice)

     

     

     

    Les passages-clés

     

    . Susan se rend chez Mike pour l'inviter à manger, et découvre qu'il est en compagnie d'Edie. C'est là qu'elle invente le pretexte de l'évier bouché (Mike est plombier), et se précipite pour le boucher, en compagnie de sa fille, pour ne pas qu'il découvre le pot aux roses

     

    . Gabrielle passe la tondeuse en pleine nuit (et en robe de soirée qui plus est, il faut dire qu'elle s'est enfuit d'une fête) pour que son mari ne se doute de rien, sur sa relation avec le jardinier.

     

    . l'incendie dans la supposée maison de Mike, qui se révèlera être celle d'Edie et provoqué par la maladresse de Susan.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :