• Episodes avril 2006- 2eme partie

    - épisode 421... (Lundi 17 avril 2006)

    Guests : Charles Frémont (Alexandre Fabre), Nicolas (Nicolas Herman) Marc Verney (Jérôme Marc), Guillaume (Virgile Bayle), Ann Beaucarat (Catriola MacColl), Picmal (Richard Guedj) et Nathan (Thibault Vaneck)

    Johanna est tirée d'affaire. Lors d'une deuxième déposition, elle confesse son mensonge. Nicolas se retrouve donc dans une position délicate. Le lieutenant vient faire ses excuses à Guillaume, dont le cabinet est vide. On comprend donc aisément qu'il accepte mal ce revirement de comportement. Nathan de son côté est bien décidé à venger son père, de par ses remarques sarcastiques. Au retour de Johanna, la jeune fille n'y coupe pas. Elle ne doit sa tranquilité qu'à l'intervention de Lucas, revenu aujourd'hui de son stage. Roland était également là pour protéger sa petite fille, et en a du coup quelque peu délaissé Ann, qui l'attend dans son bar. Quant tout rentre dans l'ordre, les amoureux se retrouvent enfin seuls. Vont-ils se décider à vivre ensemble ?

    Marc, en ce jour fèrié, a pris sa décision : il quitte le Mistral. Les menaces de mort pesant sur Ninon ont eu raison de sa détermination. Dans son entourage, c'est l'incompréhension qui domine, surtout pour la principale concernée. Rudy est mis au courant des menaces et finit par en informer Ninon, alors que l'australien se trouve déjà à la gare.

    Séquence suspense (fin)

    -> Ninon arrive in extremis à la gare St Charles. Le train de Marc est sur le point de fermer ses portes. Elle lui dit qu'elle sait tout, mais rien n'y fait. Le train démarre soudain. C'est alors que Ninon s'écrie : "M'en fiche ! Je continuerai toute seule !".

    ***

    Les phrases

    --> - "Je pars ce soir. Ravi de vous avoir redonné le sourire..." (Marc, à Mirta)

                            - "Se faire soigner par un maniaque sexuel, même un jour férié, il faudrait être mourrant pour s'y essayer." (Guillaume, sarcastique face à Nicolas)

    BONUS

    --> - Frémont était bien l'auteur de la lettre de menace ! Il s'en félicite d'ailleurs au téléphone, avec un slogan qui n'est pas sans rappeler celui de Paris Match : "le poids des mots, le choc des photos".

                     - Rudy est revenu à sa coiffure d'origine, sauf que cette fois, il a carrément une "touffe".

                     - A aucun moment, la lettre de suicide de Johanna n'est évoquée. C'est à se demander si quelqu'un l'a lu ou non...


     

    - épisode 422... (Mardi 18 avril 2006)

    Guests

    : Nicolas (Nicolas Herman) Marc Verney (Jérôme Marc), Mme Karadec (Emmanuelle Bonnet), Sonia Keppler (Florence Ernest), Guillaume (Virgile Bayle), Ann Beaucarat (Catriola MacColl) et Nathan (Thibault Vaneck)

    Ann et Roland ont fêté leurs retrouvailles toute la nuit. Pour prolonger un peu la magie, ils décident de passer la journée au lit. Du coup, pas de plat du jour au bar, et Mélanie doit tout assurer seule. Roland daigne seulement quitter sa chambre en fin de journée pour se rendre au théâtre en compagnie de sa douce.

    Nicolas pour sa part, a pris sa décision : il quitte la police. Sa lettre de démission est prête, mais il devra attendre le retour de Léo, parti en vacances, pour la lui remettre. Thomas pense que c'est une erreur. Il tente de persuader le docteur Lezerman d'aller lui parler. Mais Guillaume lui en veut. Il pense même que c'est une sage décision. Etrange attitude donc, que celle de Guillaume, puisqu'il pardonne à Johanna et à sa mère. Il conseille l'adresse d'un psychologue à Blanche. Contre toute attente, Johanna accepte de se faire soigner et se retrouve dans le cabinet du docteur Kardec, dont le professionalisme n'est plus à démontrer. De la première séance, il ressort que Johanna s'est autant attachée à Guillaume car elle souffrait de solitude.

    Dans l'affaire Carlier, Marc a finalement changé de décision. Pour le salut de Ninon, il lui recommande de se remettre avec Rudy. En gros, il faut qu'elle fasse semblant pour que le maître-chanteur de Marc n'ait plus de moyen de pression. Malik accepte de reprendre le dossier, mais avec la promesse que le peintre ne changera plus d'avis. La femme mystère qui les avait contacté vendredi vient les voir.

    Séquence suspense (fin) ->

    Sonia Keppler, c'est son nom, a bien connu Sylvie. Elle confie que la galériste voyait trois hommes à la fois : Sébastien Pradès, Vincent Chaumette et un autre, dont elle n'a jamais voulu lui dire le nom. Elle sait seulement que quand Sylvie a voulu le quitter, lui l'a très mal pris et Sylvie a menacé de le dénoncer à la police. Enfin, Sonia se rappelle clairement avoir entendu parler d'un avocat d'affaires...

    ***

    La phrase

    --> -" J'en connais un qui va encore organiser une manifestation..." (la première réaction de Rachel, au retour de Marc)

    BONUS

    --> - il y a dix ans, Guillaume a commis une erreur de diagnostic, qui a entrainé la mort du jeune patient dont il s'occupait. Suite à cela, il a demissionné.

                    - Selon Rudy, son concours de médecine approche.

                    - Marc revient à l'hôtel à 23H40.


    - épisode 423... (Mercredi 19 avril 2006)

    Guests :

    Nicolas (Nicolas Herman) Marc Verney (Jérôme Marc), Charles Frémont (Alexandre Fabre), Mme Karadec (Emmanuelle Bonnet), Guillaume (Virgile Bayle), Ann Beaucarat (Catriola MacColl), Picmal (Richard Guedj) et Commissaire Beaumont (Marius Bruna).

    L'affaire Sylvie Carlier avance à grands pas. Céline accepte de collaborer et trouve dans les affaires de son père une lettre de la galériste, écrite quelques jours avant sa mort. Il est dit qu'elle souhaite quitter l'un des amis de Frémont, qui n'est visiblement pas de cet avis. Marc jubile, mais tout ne va pas aussi bien côté amour. Il supporte de moins en moins l'idée que Ninon se soit remise avec Rudy, même si ce n'est que de la comédie. Ninon semble être du même avis, pourtant, elle veut continuer jusqu'au bout. Mirta ne cesse de répéter à son petit-fils qu'il se fait manipuler. Rien n'y fait. De toute manière, la gérante du Select a d'autres chats à fouetter. Elle déjeune en couple avec Roland et Ann, et a fait le serment solennel que Charles-Henri ne parlerait pas de politique. C'est bien mal le connaître. Quelques mètres plus loin, un photographe prend discrètement en photo la tablée.

    Nicolas a mis à execution sa décision en remettant sa lettre de démission à Beaumont. Rien ne lui fera changer d'avis, pas même Guillaume, qui tente de le convaincre de ne pas refaire son erreur. Nicolas se rend compte par là-même que Thomas a rapporté les attouchements qu'il a subi durant sa jeunesse. Cette idée l'insupporte et une dispute éclate dans le couple. Thomas trouve refuge chez Blanche, qui vient elle aussi de passer une journée affreuse. En effet, Johanna est sur le point de mettre fin à ses séances chez le docteur Karadec. Un ultime entretien aura lieu demain pour décider des suites à donner au traitement.

    Séquence suspense -> Frémont s'aperçoit que l'on a fouillé dans ses affaires. Au même moment, il reçoit un coup de téléphone d'un homme bien mystèrieux. Selon la voix, il faut liquider le "fouille-merde" au plus vite. Charles promet de s'en charger. Il a seulement besoin de temps.

    ***

    Les phrases

    --> - Mirta : "- Je peux vous faire une confidence ? Je suis très contente que vous soyez là.

                              Ann : - Là... derrière le bar ?" (Ann n'est pas très futée dans cette scène. Mirta parlait du couple qu'elle formait avec Roland...)

    - "Un politicien n'a pas d'amis, que des élécteurs." (un adage signé Rachel)

    BONUS

    --> - Rachel maintient sa décision de ne plus remettre les pieds dans le bar de Roland.

                     - Voici la lettre envoyée par Sylvie : "Dîtes à votre ami que tout est fini entre nous. S'il continue à me harceler, je révelerai à la police la nature de notre affaire." (lettre écrite le 13 mars 1994)


    - épisode 424... (Jeudi 20 avril 2006)

    Guests : Charles Frémont (Alexandre Fabre), Nicolas (Nicolas Herman) Marc Verney (Jérôme Marc), Mme Karadec (Emmanuelle Bonnet), Commissaire Beaumont (Marius Bruna), Guillaume (Virgile Bayle), Ann Beaucarat (Catriola MacColl), Picmal (Richard Guedj) et Nathan (Thibault Vaneck)

    Rien ne va plus dans le couple Thomas-Nicolas. Le flic a passé la nuit dehors pendant que son compagnon se faisait un sang d'encre. A son retour au petit matin, Nicolas s'excuse. Pourtant, très vite, la discussion s'envemine, à tel point que Nicolas prend ses affaires et s'en va. Roland est appelé à la rescousse pour le raisonner. Le patron du bar s'y plie bien volontiers, même s'il a d'autres soucis. En ouvrant le journal ce matin, il a découvert avec stupéfaction que la photo de son déjeuner avec Picmal a été publiée. Il exige rien de moins qu'un démenti. Mis au courant par Mirta, qui ne croit pas une seule seconde qu'il puisse être capable d'une telle chose, Charles-Henri lui confirme que c'était bien lui.

    L'affaire Carlier prend une toute autre allure aujourd'hui, avec l'enlèvement de Céline. Pendant ce temps, Ninon et Marc ont remis le couvert, alors qu'officiellement, la pigiste est toujours avec Rudy. Mais le jeune homme n'est pas dupe...

    Ce jeudi marquait également la dernière visite chez le psy pour Johanna. Avant de la quitter, le docteur Karadec tient à lui dire un petit mot. Selon elle, il serait préférable d'aller présenter ses excuses à Guillaume. De plus, la psy est persuadée que Johanna reviendra bientôt, de sa propre initiative. Chez les Lezerman, on dîne lorsque quelqu'un frappe à la porte. Nathan va ouvrir. C'est Johanna. La porte est immédiatement refermée. Guillaume, moins rancunier l'accueille. Elle vient leur porter les restes d'un gâteau et préfère ne pas s'attarder plus longtemps.

    Séquence suspense (fin) ->

    Malik et Vincent débarquent chez Frémont, persuadés qu'il est à l'origine de l'enlèvement de Céline. Charles n'est pas un homme très honnête, mais il n'aurait jamais été capable d'une telle chose. Pour lui, quelqu'un de plus dangereux que Beaumont (le troisième homme ?) est respnsable de tout cela.

    ***

    La phrase

    -> Mirta découvre sa photo dans le journal : "Ah oui, c'est bien nous !"

    Et Rachel, de répliquer : "Quel sens de l'observation ! Tu m'épates."

    BONUS

    --> - Voici la lettre de menace reçue par Malik : "Céline Frémont est entre nos mains mais sa vie est entre vos mains. Remettez sans délai la lettre de Sylvie Carlier à Charles Frémont. Il n'y aura ps de deuxième vie."

     


    - épisode 425... (Vendredi 21 avril 2006)

    Guests : Charles Frémont (Alexandre Fabre), Nicolas (Nicolas Herman) Marc Verney (Jérôme Marc), Guillaume (Virgile Bayle), Ann Beaucarat (Catriola MacColl) et le médecin aux mains baladeuses (Jacques Silvien).

    L'heure est aux excuses au Mistral. Il y a d'abord Nicolas, qui revient auprès de Thomas et ne trouve pas les mots pour expliquer son geste. Rachel, ensuite, fait son retour au bar de Roland grâce à Ann, qui a servi d'entremetteuse. Le patron du bar lui offre même un livre pour fêter Paques. Enfin, Nicolas se rend dans le cabinet de Guillaume pour dire combien il est désolé. Le médecin l'accueille froidement. Il ne faut pas trop lui en demander non plus. Cette affaire a permis au jeune flis de se rendre compte à quel point les attouchements qu'il a subi ont pu l'affecter. Il est temps d'en finir. Pour cela, il se rend à Montpellier en compagnie de Thomas, devant la maison de son ancien docteur. Sur place, il est comme glacé par la peur. Au bout de quelques minutes enfin, le "bourreau" sort de chez lui. Il paraît inoffensif, affublé de sa canne et accompagné par sa femme. Nicolas en restera là pour le moment.

    L'affaire Carlier se poursuit pendant ce temps-là. Céline est relâché après que Frémont ait pu récupérer la lettre. Pas question pour lui d'avouer qui est à la tête de tout cela. Cet homme mystère détient des éléments capables d'envoyer Frémont en prison jusqu'à la fin de ses jours... Marc est une fois de plus déterminé à abandonner le dossier, par crainte de répresailles. Cela en devient lassant.

    Séquence suspense (fin)

    -> Marc emmène Ninon à la fondation Zouky-Dupont, lieu où il a rencontré Sylvie Carlier. Il lui apprend qu'il était spécialisé en reproduction de tableaux. L'un d'entre eux lui tient particulièrement à coeur : il s'agit de "L'entrée dans le Vieux-Port". Mais, en se penchant de plus près pour voir la signature du peintre, il se rend compte d'un élément qui le bouleverse : tous les tableaux affichés sont des reproduction signées de sa main !

    ***

    La phrase

    --> "- Livraison à domicile ? Ne me tentez pas..." (Rachel, après qu'Ann l'ait "menacée" de lui emmener chaque jour son verre de rhum jusqu'à ce qu'elle revienne dans le bar de Roland.)

    BONUS

    --> - Marc reproduisait surtout des oeuvres de peintres provenceaux du 19e siècle.

                    - Guillaume a eu un seul et unique client aujourd'hui.

                    - On devait s'y attendre : Rudy a annoncé à Ninon qu'il ne souhaitait plus jouer au couple idéal avec elle. Etre pris pour un imbécile, cela va un moment...


    - épisode 426... (Lundi 24 avril 2006)

    Guests : Guillaume (Virgile Bayle), Ann Beaucarat (Catriola MacColl), Sournia (Yves Borrini), Dr Claret (Jacques Silvien), Charles Frémont (Alexandre Fabre), Nicolas (Nicolas Herman) Marc Verney (Jérôme Marc) et Nathan (Thibault Vaneck)

    Marc est persuadé de detenir la clé de l'enigme : Sylvie Carlier s'est aperçue que les tableaux accrochés dans sa galerie étaient des faux. C'estr en voulant dénoncer le coupabke qu'elle s'est fait tuer. Le comamanditaire de l'opération n'est donc nul autre que l'assassin. Reste à trouver les preuves suffisantes. Sournia, un ancien ami de Marc, et responsable de la galerie, promet de faire expertiser au plus vite les oeuvres. Côté sentimental, tout va bien pour Marc, puisqu'il s'est remis avec Ninon. Frémont, lui, refuse toujours de dire à sa fille qui est le vrai coupable. Pour que cette histoire lui sorte de la tête, il insinue que Vincent éprouve encore quelque chose pour elle. Il n'en fallait pas plus pour que Céline offre à son architecte une superbe montre qu'il met du temps à accepter. Charlotte ne manque pas de la reperer. Pour elle, accepter un tel présent c'est s'engouffrer dans une histoire à l'issue incertaine.

    Nicolas maintient sa décision de quitter la police, malgré l'insistance de Léo. Le lieutenant retourne voir son ancien médecin, qui ne le reconnaît pas et joue les papis gâteux. Nicolas lui promet de porter plainte. De son côté, Léo mène son enquête et découvre que le médecin pédophile a déjà été condamné pour attouchements à sept ans de prison, et radié à vie de l'Ordre des médecins. Voilà une nouvelle qui change tout. Pourtant, Nicolas pense qu'il est trop tard pour changer d'avis, sa lettre étant déjà sur le bureau de Beaumont. Nul doute qu'elle partira aussi vite qu'elle en est venue.

    Roland, pour sa part, s'amuse comme un petit fou en compagnie d'Ann. Sa douce lui lance un défi qu'elle était loin d'imaginer le voir accepter : porter une tenue jeune pendant une journée. Effet garanti ! Mélanie et Rachel sont choquées par tant d'exhubérance, Nathan apprécie l'effort. En fin de journée, Roland se fait même inviter à une rave-party ! Dès demain, il remettra ses bons vieux habits.

    Séquence suspense (fin) ->

    Marc suit la trace des tableaux volés grâce un site de vente sur le net. Deux tableaux se trouvent en Italie, et leur vendeur n'est autre que... Sylvie !

    ***

    Les phrases

    --> - "A mon avis, la prochaine étape, c'est la chirurgie esthétique."

                            - " J'éspère que c'est pas contagieux..." (premières réactions de Rachel sur le look de Roland)

    BONUS

    --> - Le docteur de Nicolas a exercé la médecine durant quarante ans. Il habite au n°32.

                     - Roland n'avait plus acheté de vêtements depuis dix ans.


    - épisode 427... (Mardi 25 avril 2006)

    Guests : Ann Beaucarat (Catriola MacColl), Edouard Sournia (Yves Borrini), Renaud Sardi (Guillaume Romain), Nicolas (Nicolas Herman) Marc Verney (Jérôme Marc), Commissaire Beaumont (Marius Bruna) et Picmal (Richard Guedj).

    Puisque Rudy a décidé de n'en faire qu'à sa tête, Marc utilise la manière forte. Il le menace verbalement : s'il ne retourne pas avec Ninon, il pourrait lui arriver le pire. Mirta assiste à la scène, médusée, et court tout rapporter à Picmal. L'adjoint au maire conseille à Rudy de jouer la prudence. Mais le fils de Luna a un autre plan. Il vient voir Marc et Ninon pour leur apprendre qu'il accepte de nouveau, en faisant bien comprendre à Marc que ses menaces n'y sont pour rien. Une gifle sans main, en somme. Dans l'affaire Carlier, les soupsçons de Malik se portent de plus en plus sur le conservateur de la fondation. Ce dernier n'est d'ailleurs pas pressé de faire venir un expert. Pour Marc, ces allégations n'ont aucun sens : Edouard est le seul homme à l'avoir soutenu durant son passage en prison.

    A l'atelier de Charlotte, c'est l'effervescence. La couturière a décidé de se mettre à l'informatique. L'installateur n'est guère loquace. Luna, qui commence ses cours de coaching le soir-même, l'interesse. Il s'y rend et arrive à peine à donner son nom. Les cours de Luna débutent tranquillement, avec à peine quatre personnes pour la première séance. Charlotte suggère par la suite à Luna qu'elle prenne en charge l'installateur pour le faire sortir de sa timidité. Guillaume sera-t-il jaloux ?

    Enfin, pour se donner l'illusion d'une famille unie, Blanche tient à organiser un dîner regroupant tous les Marci. Ann insiste pour les inviter la première, chose logique puisqu'elle est nouvelle. Le repas a lieu dans le bar. Mais, quelques heures avant de manger, Roland a comme qui dirait une envie à satisfaire. Il monte donc dans sa chambre avec Ann et en oublie le cassoulet sur le feu. Faute de cassoulet, les Marci se partagent donc une pizza lors d'une soirée agréable. Thomas a d'autant plus le coeur à la fête que Nicolas vient d'être réintégré dans la police.

    Séquence suspense

    -> Edouard Sournia, le conservateur que l'on croyait au-dessus de tout soupsçon, décroche son téléphone. Il a une mission à confier à son homme de main, qui doit avoir lieu cette nuit... Les jours de Marc sont-ils comptés ?

    ***

    BONUS

    --> - Vincent a rendu sa montre à Céline. A la place, son ex-femme lui a fait un cadeau d'une toute autre nature : un baiser sur la bouche, sous le regard interloqué de Juliette.

                    - Les tableaux ont rapporté plus d'un million d'euros à Sylvie.

                    - Voici les noms des élèves de Luna : Michel Turner, Sandrine Batitousi, Renaud Sardi et Mélanie Rinato. Le premier exercice consistait à se présenter devant plus de 200 personnes (de manière fictive bien sûr)


    - épisode 428... (Mercredi 26 avril 2006)

    Guests : Ann Beaucarat (Catriola MacColl), Edouard Sournia (Yves Borrini), Nathan (Thibault Vaneck), Charles Frémont (Alexandre Fabre), Renaud Sardi (Guillaume Romain), Nicolas (Nicolas Herman) Marc Verney (Jérôme Marc), Commissaire Beaumont (Marius Bruna) et Picmal (Richard Guedj).

    La police scientifique est à la fondation. Cette nuit, tous les tableaux ont étés dérobés. Nicolas s'étonne de ce que le système d'alarme ne soit pas plus perfectionné. Edouard invoque le manque de moyens. Peu après, Beaumont arrive sur place. Il a décidé de prendre cette affaire en main. Selon Léo, cela ne fait que révéler que le commissaire est impliqué dans le meurtre de Sylvie Carlier. Marc a entendu la nouvelle à la radio, qui lui laisse un goût amer. Ces tableaux étaient la seule façon de prouver son inoccence. Puisqu'il n'y a plus rien à faire, il se saoule au bar de Roland. Ann refuse presque de le servir, et la conversation aurait pu tourner à l'agression sans l'intervention de Thomas. Il n'empêche, deux menaces en deux jours, cela conforte Mirta dans son opinion. Marc est dangereux et il ne doit plus remettre les pieds au Mistral.

    Ce mercredi est aussi le deuxième jour de coaching pour la bande des quatre. Au menu du jour : la confiance en les autres. L'exercice consiste à se laisser tomber en arrière et se faire rattraper par son partenaire. Mélanie et Renaud s'y collent. Pas de chance pour la serveuse, Malilk passe dans la rue à ce moment là, et découvre son activité cachée. Il lui en veut quelque peu de ne pas lui avoir tout dit. Au passsage, il confie que lui-aussi ne se sent pas très à l'aise dans certaines situations.

    Et aujourd'hui, Nathan a quinze ans. Enfin, dirons-nous. Il est persuadé d'avoir un cadeau "pourri" comme toutes les années, jusqu'au moment où il surprend une conversation téléphonique de Rachel qui parle d'acheter un casque. Dès lors, il en est persuadé, il aura un scooter ! En fin de journée, il souffle ses bougies le sourire aux lèvres. Guillaume se lève pour prendre le cadeau, et revient avec... un VTT ! Le sourire laisse place à la grimace. Malgré tout, Guillaume convainct son fils de l'essayer. Une belle surprise attend alors Nathan : Juliette vient le chercher pour aller faire un tour de vélo avec ses copines. Lui qui espérait draguer avec un scooter, n'est finalement pas si déçu que cela.

    Séquence suspense

    -> Alors qu'il regagne sa voiture, Edouard est pris à partie par Marc. Le peintre veut tout savoir, même s'il faut commettre le pire. Sournia ne doit son salut qu'à Frémont. L'avocat à la retraite avoue que les tableaux ont étés revendus avec la complicité de Sylvie, mais qu'ils n'auraient eu aucun intérêt à tuer "la poule aux oeufs d'or". Frémont conclut donc son plaidoyer en affirmant que Marc est bien le meurtrier.

    ***

    La phrase

    --> "- Quand on me parle oui. Pas quand on m'aboie dessus." (Ann justifie son manque de politesse envers un Marc agressif)

    BONUS

    --> - Voici le descriptif complet du VTT de Nathan : cadre en aluminium, 27 vitesses, 3 plateaux et 9 pignons.

                    - 21 toiles ont étés dérobées, pour un préjudice estimé à 1 million d'euros.

                    - En 2005, Guillaume a offert un discman à son fils, alors que celui-ci réclamait un MP3. En général, Nathan garde un assez mauvais souvenir de ses anniversaires car son père n'était jamais là.


    - épisode 429... (Jeudi 27 avril 2006)

    Guests : Ann Beaucarat (Catriola MacColl), Guillaume (Virgile Bayle), Edouard Sournia (Yves Borrini), Charles Frémont (Alexandre Fabre), Renaud Sardi (Guillaume Romain), Marc Verney (Jérôme Marc), et Picmal (Richard Guedj).

    L'affaire Carlier stagne. Frémont et Sournia ont un rendez-vous auquel assistent Céline et Vincent. Pas de chance, leur portable sonne au moment où nous allions connaître le nom du troisième homme. L'ancien couple est donc obligé de s'embrasser pour éloigner tout soupscon. Cela ne déplaît pas à Céline, bien au contraire. Ajoutons que l'idée de son implication dans le meurtre de Sylvie, fait son chemin dans la tête de l'ami Marc. Il se croit capable d'un tel geste, avant que Ninon ne le raisonne.

    Lors de sa troisième séance de coaching, Luna met en place un exercice de simulation de crise auquel prennent part Renaud et Mélanie. La serveuse doit faire semblant d'être passablement énervée. Elle se met alors à traiter le timide d'imbécile. En entendant ces paroles, Renaud perd tout contrôle de lui-même et se met à étrangler Mélanie. Luna les sépare, mais conseille à son jeune client d'aller voir un psy. Un traumatisme lointain pourrait expliquer ce geste.

    A quelques jours du pont du 1er mai, Ann a des envies de voyage. Aussitôt dit, aussitôt fait, Roland lui offre une semaine à Tahiti. Pour cela, il devra fermer le bar durant toute une semaine car Thomas part lui aussi, et Mélanie ne peut pas tout faire seule. Ce n'est rien de moins qu'un sacrilège pour Rachel car les lieux n'ont jamais fermé depuis l'après-guerre. Qu'importe, sa décision est prise. L'incompréhension laisse par la suite place à la générosité puisque Mélanie, Thomas et Rachel font des petits cadeaux au couple avant le départ : paréo, guide touristique... Marc Verney est loin de ces festivités. Il vient une fois de plus de se saouler. Roland exige qu'il présente ses excuses à Ann, ce qu'il refuse. Une scène éclate. Marc finit par sortir en se plaignant d'être le bouc-émissaire de service.

    Séquence suspense

    -> Mirtra et Rudy plaisantent joyeusement dans le hall de l'hôtel lorsqu'un fracas terrible se fait entendre à l'étage. Ils s'y précipitent. Le grabuge vient de la chambre de Marc, où tout est sans dessus dessous. Mirta perd son flegme habituel devant la situation, en engueulant copieusement le peintre. Celui-ci, sonné est sur son lit et ne se rappelle pas de ce qu'il vient de faire.

    ***

    La phrase

    -> - " Un entrepreneur avec des cheveux blonds platine comme celui qui est sur ton épaule... ça doit être une curiosité." (Charlotte ne croit pas une seule seconde Vincent quand il pretexte avoir passé la matinée avec un entrepreneur)

    BONUS

    --> - Ann et Roland n'ont jamais pris l'avion. Le plus loin que soit allé Roland, est en Espagne.

                    - Sournia est locataire d'un trois pièces.

                    - L'avion pour Tahiti décollera à 17H17 de Marignane, pour un séjour d'une semaine, tous frais compris.

                    - Roland porte le même calecon depuis la veille au soir.


    - épisode 430... (Vendredi 28 avril 2006)

    Guests

    : Fleur Sardi (Marianne Aniska), Ann Beaucarat (Catriola MacColl), Guillaume (Virgile Bayle), Edmont Sournia (Yves Borrini), Renaud Sardi (Guillaume Romain), Marc Verney (Jérôme Marc), Commissaire Beaumont (Marius Bruna), Nicolas (Nicolas Herman)

    Nathan a décidé de se mettre serieusement au sport. Son objectif ? Devenir musclé en quinze jours. Le rythme est dur à tenir, et le jeune homme s'écroule en fin de journée.

    Charlotte, elle, pretend ramener un dossier pour mieux interroger Céline. Elle lui demande où se trouvait Vincent hier. Sa réponse ne correspond pas à ce que son compagnon lui a dit. De retour, elle lui fait une crise de jalousie. Vincent est bien obligé de dire avec qui il était, sans toutefois préciser le baiser langoureux. Charlotte prétend donc qu'il n'y a plus de soucis. En réalité, elle craint que Vincent ne recommence à multiplier les conquêtes amoureuses.

    Pendant ce temps, son atelier sert toujours de lieu de coaching à Luna. La mère de Renaud est intervenue en personne pour que son fils réintègre les séances. Pour Mélanie, cela ne pose pas de problèmes. La troisième rencontre se passe au mieux, à tel point que Renaud s'endort, apaisé. Fleur, sa mère, vient le chercher et le couvre de baisers. Il semble qu'elle soit trop possessive, ce qui expliquerait la timidité maladive de Renaud. La jeunesse de celui-ci n'a pas été facile. Sa mère a multiplié les conquêtes et a tenu à lui donner des cours elle-même. Il n'a été au collège qu'à 11 ans.

    Ce vendredi également, un des tableaux volés a été repêché dans le port de la Madrague. Beaumont se charge personnellement de rédiger le rapport. Marc, lui, est déboussolé. Il cherche à savoir pourquoi les gens ne l'apprécient pas. Par hasard, il tombe sur Ann, qu'il presse de questions à ce sujet. La compagne de Roland finit par être excédée qu'il refuse de la laisser passer et s'exprime en anglais. Mirta assiste à tout. Plus tard, au bar, Roland est mis au courant. Pour lui, Marc doit se faire soigner. Le portable d'Ann sonne : c'est un nouveau client qui lui fixe un rendez-vous dans une heure. Au même moment, Marc reçoit un coup de fil de Sournia, qui affirme avoir quelque chose qui peut l'interesser.

    Séquence suspense -> Marc est sur le lieu de rendez-vous. Personne. Soudain, il s'aperçoit que la portière d'une voiture est ouverte. Il s'approche. A proximité gît le corps d'Ann assassinée d'un coup de couteau en plein coeur. Le cauchemar recommence. Tout accuse Marc.

    ***

    Les phrases

    --> -" Comment il va ton type qui ne s'exprime qu'en cas de danger de mort ?" (Charlotte demande des nouvelles de Renaud)

                            -" En plus, il sait compter." (première réaction de Guillaume à la vue de son fils faisant des pompes)

    BONUS

    --> - La mère de Renaud est du genre "peace and love". Elle a beaucoup vécu en commuauté, dans les Cevennes, puis dans une ferme isolée près d'Anduzes. Elle préconise le tutoiement et le pétard, et tient actuellement un atelier de céramique à proximité du Mistral.

                    - Pour tenir le coup : Nathan s'est muni d'abricots secs et d'une boisson energisante. Son programme pour cette quinzaine : pompes, abdos et une heure de vélo. Objectif : faire craquer les filles cet été.



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :