• La série de l'été : les combines de Bataille et Fontaine #1

    « Les combinards parviennent au doctorat sans avoir jamais mis les pieds à la fac, ils n’ont jamais crié « la quille ! » sur un quai de gare par une nuit d’hiver glacée, ils grillent toutes les étapes de la hiérarchie sociale sans travailler plus de vingt heures par semaine, ils ont une déclaration d’impôts plus immaculée que le casier judiciaire d’un nourrisson, ils sont accueillis partout comme des habitués et ils arrivent même à inviter leurs amis sans mettre la main à leur portefeuille !

    (…)

    Il faut avouer que nous n’avons pas été très loin de penser, au cours de notre enquête, que la combine pouvait constituer la seule vraie parade face à la crise qui secoue les économies des pays industrialisés. Regardez autour de vous : tout va mal ! Les aristocrates revendent leurs tableaux et leurs bijoux de famille, les restaurants trois étoiles proposent des menus promotionnels…

    (…)

    La combine est un exercice salutaire, une gymnastique incomparable pour faire travailler le cerveau. Les ramollis du bulbe, les déconnectés, les têtes en l’air, certains Suisses et les limaces ne font pas de bons combinards car leur cerveau fonctionne trop lentement ou trop mal.<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    (…)

    Il est bien évident que nous faisons ici œuvre de journalistes et que nous ne cautionnons pas les pratiques que nous décrivons.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    è Et en bonus, deux petits extraits pour vous donner une idée de l’état d’esprit qui anime les deux zigotos, qui s’illustreront tristement quelques années plus tard avec leur fameux rideau.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    -          Le combinard à l’école, les stratégies de travail : « Quand on est jeune, on n’a pas de temps à perdre. Il convient donc de gérer votre timing d’une façon très rigoureuse pour ne pas gaspiller des heures à travailler. (…) Vous pouvez aussi faire l’impasse sur certaines matières. (…) Les combinards lycéens, par exemple, n’iront pas perdre leur temps précieux en cours de gymnastique en terminale. Sauf s’ils sont handicapés moteurs, ils devraient passer les épreuves de gym du bac sans trop de difficultés. 

    <o:p> </o:p>

    -          Le combinard à l’école, l’absent de la deuxième heure : « La méthode consiste à être présent la première heure des cours qui durent deux, trois heures, voire toute la matinée ou tout l’après-midi. Ainsi, vous ne ratez pas l’appel, mais vous échappez au cours de Jean Naigro sur « la patate et les cultures céréalières en Afrique équatoriale ». Attention, il faut utiliser cette combine lorsque vous êtes sûr que la vigilance de M. Naigro est largement amoindrie par des années d’enseignement. <o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    è De Naigro à nègre, il n’y a qu’un pas… Et utiliser un tel nom de famille quand on parle d’Afrique, c’est franchement nauséabond.

    <o:p></o:p>


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :