•  LE BILLET DE LA SEMAINE (20/08)

    N°15


    La phrase de la semaine

    " Ce qui est fait aujourd'hui contre moi s'apparente à ce qu'était le fascisme en Italie. Je n'ai pas été viré, j'ai été tué."

    (Jacques Martin, dans Le nouvel observateur, suite à son eviction de France 2 en 1998)


        Le tour du PAF en audiences

    (sources : I mediasbiz, MSN, Le zapping du PAF)

     

    * Lundi 14, en prime-time, voici les résultats :

    TF1, Femmes de loi -> 5.27 millions (29.8%). La fin de la saga de l'été fait perdre pas moins de 3 millions de telespectateurs à la chaîne !

    FRANCE 3,

    Intervilles -> 3 475 720 et 22,1%

    FRANCE 2,

    L'incruste (film)-> 3 139 360 et 17,6%

    M6,

    Le clown-> 2 298 460 pour 13,1%

    En seconde partie de soirée,

    Grey's anatomy

    , TF1 -> Trois épisodes et un carton. Dans le détail : 3.36 millions, soit 27.5% de PDM, dont 43.3% sur les 15/34 ans (premier épisode); 3.53 millions, soit 41.2% de part de marché, dont 58% sur les femmes de moins de 50 ans et 62.4% sur les 15/34 ans (deuxième épisode); et pour le dernier de la soirée : 3 363 600 soit 56.1% de PDM, avec des scores très elevés auprès des 15/34 ans (71.3%), des femmes de moins de 50 ans (71.6%) et des 15/24 ans (70.8%).


     


    * Mardi 15, Coeur Océan, la série d'été de France 2, confirme son succès. Le feuilleton réalise 22% de part de marché, dont 22.3% auprès des ménagères de moins de 50 ans, 30% sur les 11/14 ans et 37% pour les 15/24 ans. Coeur Océan est ainsi leader sur toutes les cibles. C'est donc tout naturellement qu'un DVD reprenant l'intégrale de la saison 1 est prévu dès le 6 septembre.

    En prime-time,

    TF1, Le pari (film)-> 6.4 millions avec 35.1% de PDM, dont 41.8% auprès des femmes de moins de 50 ans et 46.9% pour les individus âgés de 15/24 ans.

    FRANCE 2, Mafia blues 2, la rechute-> 3 924 200 pour 21,2%

    FRANCE 3, La carte aux trésors -> 2 915 120 et 17,2%.

    M6, Au secours, mon chien fait la loi-> 1 793 920 et 9,7 % pour cette rediffusion, autrement dit, un four.

     

    En seconde partie de soirée,

    L'île de la tentation

    , TF1 -> 3.8 millions avec 34.7 % de PDM, dont 46.2 % auprès des femmes de moins de 50 ans et 65.8 % sur les individus 15/24 ans.

     

    * Mercredi 16, en prime-time :

    TF1, Bosnie-Herzegovine - France-> 7 231 740 téléspectateurs (36,6%) pour ce premier match amical depuis la Coupe du Monde.

    FRANCE 2, Le tuteur-> 5 213 580 (25,1%)

    M6, Zone Interdite (une soirée 100% incendies !) -> 3 027 240 (14,7%)

    FRANCE 3, Des racines et des ailes -> 2 242 400 pour 11%.

    ARTE, troisième et dernier volet de CIA, guerres secrètes -> 953 020 pour 4,5% de PDM.

     

    * Jeudi 17,

    prime-time
    ,

    FRANCE 2,

    FBI portés disparus (rediffusion de la saison 1 qui bat TF1 pour la première fois depuis longtemps) -> 6 054 480 pour 28,8%. Pour rappel, le Dancing Show faisait moitié moins.

    TF1,

    Commissaire Moulin ("Les moineaux") -> 5 718 120 pour 27,4%. L'écart avec le service public est donc assez net !

    FRANCE 3,

    Fortunat -> 3 868 140 pour 19,5%.

    M6,

    Le gendarme et les extraterrestres-> 2 971 180 (14,3%).

    En seconde partie de soirée,

    Pas de vacances pour Cauet

    , sur TF1, a rassemblé 3.64 millions de personnes (31,1%). L'émission a surtout attiré en masse les jeunes avec 49% de PDM sur les 15/34 ans et 33,3% sur les femmes de moins de 50 ans. Seconde partie à suivre la semaine prochaine.


     

     Vendredi 18, Koh-Lanta a battu son record de la saison. 6 727 200 téléspectateurs soit 38,3% sur les 4 ans et plus. Plus de la motié des jeunes adultes ont suivi le programme avec 52.4% de part de marché sur les 15/24 ans et 50.2% sur les 15/34 ans. Les femmes de moins de 50 ans, quant à elles, étaient 46.7%.

    FRANCE 2,

    PJ ("Le fusible") -> 3 475 720 (18,1%)

    FRANCE 3,

    Ete 44 (doc) -> 3 251 480 (17,5%)

    M6,

    Numbers -> 2 859 060 (14,9%)

     

    * Samedi 19, Lost, TF1 ->  Le premier episode "En territoire ennemi" a réuni 5.325.700 téléspectateurs pour 28,6 % de pda sur les individus 4 ans et plus, 39,8 % de pda sur les femmes de moins de 50 ans, 45,1 % de pda sur les individus entre 15-24 ans et 44,9 % de pda sur les individus entre 15-34 ans.

    Et le second episode " Le baptême" a été suivi par 5.157.520 fidéles pour une part d'audience de 27,4 % sur les individus 4 ans et plus, 36,8 % sur les femmes de moins de 50 ans, 45,2 % sur les individus entre 15-24 ans et 43,3 % sur les individus entre 15-34 ans.

    FRANCE 2, Fort Boyard -> 4 372 680 (23,8%)

    FRANCE 3, L'heritière (télefilm) -> 3 924 200 (20,9%)

    M6, Bigard au Stade de France -> 2 522 700 (14,4%). Un score un peu plus honorable que les semaines précédentes. Peut-être dû au fait qu'il était inédit ?

     

    * Dimanche 20,

    TF1,

    San Antonio
    -> 5 549 940 (26,1%)

    FRANCE 2,

    Cold Case
    -> 5 381 760 (25,1%)

    FRANCE 3,

    Louis la Brocante -> 3 475 720 (16,1%)

    M6,

    Capital -> 2 466 640 (11,7%)



     La série de l'été

                                                                      (n°5)

    Droit au but !Tout l'été, TV MANIA vous propose de découvrir les meilleurs extraits du nouvel hors-série du Canard enchaîné, La télé à cache cash. Un numéro ô combien interessant, qui vous fera découvrir le petit écran sous un angle radicalement différent.

     

     

    Après TF1, Le Canard s'en prend cette semaine à son concurrent direct (et possible successeur ?), j'ai nommé Nicolas de Tavernost, président de M6.

     

    "Le baron perché"

    Le président de M6 n'atteint pas des sommets d'audience, mais sa chaîne est haut placée en matière de rentabilité.

    [...] Dans l'univers à tu et à toi de la télé, le patron de M6 vouvoie tout le monde, à l'exception du secrétaire général de la chaîne, qui l'a connu gamin. [...] Vingt ans après son lancement, M6 patine toujours à 13% d'audience moyenne, loin derrière TF1 (32%), France 2 (20%) et France 3 (15%). Mais c'est a plus efficace machine à cash du PAF. La Six a degagé en 2005 156 millions d'euros de bénéfice net, soit un tiers seulement de moins que la Une !

    [...] De son passage en cabinet ministeriel et de ses exploits scolaires, Tavernost a gardé une certaine aversion pour les énarques. [...] "Il exige beaucoup. C'est ereintant, mais dynamisant", assure Michelle Lourdelle, son ancienne directrice de la communication, qui a supporté pendant dix-sept ans les froides colères du baron, son ironie glaçante, ses appels à 7H30 et ses textos du week-end. Beaucoup ne tiennent pas si longtemps.

    [...] Comme à TF1, courbe d'audience et cours de Bourse s'affichent jusque dans les ascenceurs et sur les ordinateurs de la chaîne. M6 est plus qu'un nom, c'est une marque, un produit marketing. [...] Téléachat, presse, magazine, musique, DVD : les "diversifications" représentent aujourd'hui plus de la moitié du chiffre d'affaires. [...] "Il y a une différence fondamentale entre M6 et TF1, constate Philippe Bailly. La Une vise les parts d'audience et le leadership, alors que M6 organise toute sa stratégie autour de son taux de rentabilité." D'où sa gestion au cordeau. [...] Tavernost n'est pas pingre au point de s'oublier : lui-même empoche près de 100 000 euros par mois, deux fois moins tout de même que le patron de TF1.

    [...] Quand il lance Teva, une chaîne du groupe M6, sur la TNT, le big boss se réjouit pour "les femmes qui méritent bien une chaîne", tout en continuant à pester en interne contre les congés maternité...

    [...] Pour accéder au rang de grande chaîne generaliste, M6 doit investir. Dans le sport, donc. Mais aussi dans des fictions haut de gamme, comme la série Desperate housewives, que Tavernost prononce desesperement de travers. Et dans l'info. Quitte encore une fois à faire preuve d'une certaine skizophrénie. .. "Nicolas rêve de faire des grandes enquêtes sur la corruption ou sur l'energie, remarque un rédacteur en chef. Mais il réclame aussi des sujets vendeurs, et il fuit les emmerdes..."

    [...] Surtout, ne pas froisser ses amis. Tavernost [...] entretient aussi de bons rapports avec Sarko. Un sujet de Secrets d'actualités sur le patron de l'UMP dort d'ailleurs dans les cartons depuis la fin du mois d'avril... Quant au nouveau jité de midi, [...] il n'a d'autre ambition, raille un rédacteur en chef, que de servir "de vaste bande-annonce pour faire la promo de la chaîne". [...] "On n'a pas un rond pour partir en reportage au-delà du periph'", grogne un journaliste du jité.

    [...] Après M6, [Nicolas] se verrait plutôt remplacer Le Lay sur TF1. Quitter le PAF ? Saint Nicolas se posera la question, declarait-il recemment, "si la télé devient trop vulgaire" ! Complètement schizo, on vous dit...


    Lu dans la presse:

     

    Robert Wurtz

    , l'arbitre d'Intervilles, dans La Provence du 14 août 2006.

    " C'est en 98 que j'ai été contacté par le producteur du jeu, Yves Launoy. Il cherchait un arbitre neutre après une drôle d'histoire... J'ai dit oui. Je dois avoué que la première année, j'ai galeré, tout seul, avec les vachettes, mais je me suis bien amusé. [...] Moi, les grandes ambiances, ça m'emoustille. [...] Ce n'est pas que je hurle. [...] Avec le bruit du public, les voix dans l'oreillette, je n'entends rien. Donc je crie pour me faire comprendre."

     

     

     

    Dossier du Nouvel Obs sur les dessous du Star Systeme et révélations croustillantes.

    "Aujourd'hui, à Francetelevisions, nul n'ignore que Daniela Lumbroso est amie avec Michèle Alliot-Marie et que son mari, Eric Ghebali, a de solides accointances à gauche et le coup de fil facile. [...] L'appel aux parrainages haut placés ne marche pas à tous les coups. Karl Zero a fait donner Fabius et Sarko pour sauver Le vrai journal. Il n'y a gagné qu'un sursis d'un an. [...] Chez TF1, la plupart des dirigeants en pincent pour Nicolas Sarkozy- grand ami du principal actionnaire Martin Bouygues. Anne Barrere (épouse du directeur de l'information Robert Namias) produit l'émission littéraire de PPDA, et conseille Bernadette Chirac pour sa communication. Les responsables de M6 ont aussi un tropisme de droite : le président Nicolas de Tavernost a été formé par Jérôme Monod, l'éminence grise de Jacques Chirac."

     

    Jean-Pierre Pernault

    , dans TV Grandes Chaînes.

    " Je regrette l'ancienne version (de Combien ça coûte, NDLR) : un mélange d'impertinence et de convivialité. Avec les invités et les chroniqueurs, on ne se gênait pas pour épingler les institutions. Je vais me battre pour que les telespectateurs retrouvent cet état d'esprit. [...] Pendant un mois, je me suis consacré à ma famille et à mes amis. Pas de journaux, pas de télévision (et après, on s'étonne du contenu de son 13 heures..., NDLR) : j'ai complètement décroché du travail. Je consultais seulement les bulletins météo par téléphone pour aller faire du bateau."


    votre commentaire
  •  LE BILLET DE LA SEMAINE (13/08)

    N°14


    La phrase de la semaine

    " L'idéal serait que l'on arrête de choisir les présentateurs pour leur physique."

    (Thomas Hugues, dans Télé 7 Jours)


        Le tour du PAF en audiences

    (sources : I mediasbiz, MSN, Le zapping du PAF)

     

    * Lundi 7, on apprenait que Summerland

    fait de meilleurs scores que son predecesseur Performers sur M6. La part de marché est de 36,3% sur les moins de 35 ans, et de 27,1% chez les moins de 50 ans. La chaîne se félicite également du succès de son 12H50 et de la rediffusion estivale de
    Malcom : respectivement 25,2% et 25% chez les ménagères.

    En

    prime-time, voici les résultats :

    TF1, Le maître du Zodiaque -> 8 184 760 pour 40,8% de PDM.

    FRANCE 2, Les specialistes -> 3 251 480 et 16%

    FRANCE 3, Intervilles -> 3 139 360 et 17,6%

    M6, Missing -> 2 578 760 pour 12,7%


     


    * Mardi 8, en prime-time :

    TF1, Les Experts : Miami -> 6 839 320 téléspectateurs (35.4 %) pour le premier épisode, et 7 399 920 téléspectateurs (37.8 %) pour le deuxième.

    M6, Desperate Housewives -> 4,1 millions de téléspectateurs (20.8%) pour le final de la première saison et 4 millions de téléspectateurs (21.5%) pour le documentaire sur les coulisses de la série.

    FRANCE 2, La soif de l'or -> 3 083 300 pour 15,8%

    FRANCE 3, La carte aux trésors -> 3 027 240 et 17,9%.

     

     

     

     

    * Mercredi 9, en access, La roue de la fortune perd les curieux de la première : 600 000 personnes manquent à l'appel. Pour le troisième jour de diffusion, vous étiez donc un peu moins de 4,1 millions de téléspectateurs (33% environ).

    Et, en prime-time :

    TF1, Les meilleurs moments des célébrités -> 4.372.680 téléspectateurs (27.2%)

    M6, Zone Interdite (sur les endroits branchés du monde entier) -> 3.4 millions de téléspectateurs (20.5%) dont une PDM de 27.1% sur les ménagères de moins de 50 ans.

    FRANCE 3, Des racines et des ailes (à Marseille) -> 2 746 940 pour 17%

    FRANCE 2, Le marathon des jeux (deuxième numéro et sûrement le dernier) -> 2 915 120 (17,7%)

    ARTE, deuxième volet de CIA, guerres secrètes -> 728 780 pour 4,2% de PDM

    Enfin, en seconde partie de soirée, Esprits criminels, sur TF1, cartonne. Pour le premier épisode, la série a réunie 2.47 millions de fidèles, soit 30.6% de part de marché, dont 43.3% sur les femmes de moins de 50 ans et 34% des 15/34 ans. Et le deuxième, 2.02 millions de téléspectateurs, soit 38.7% de part de marché, dont une part de marché de 50% chez les ménagères.

     

    * Jeudi 10, prime-time,

    TF1, Brigade Navarro (deux épisodes de 90 minutes remontés pour n'en faire plus que 52 minutes chacun !) -> 5.437 820 téléspectateurs (30.2%) pour le premier épisode et 4.877.220 personnes (27.9%), pour le second.

    FRANCE 2, FBI portés disparus (rediffusion de la saison 1) -> 4 092 380 pour 22,8%. Pour rappel, le Dancing Show faisait moitié moins.

    M6, NCIS : enquêtes spéciales (rediffusion de la seconde saison) -> 3.1 millions de téléspectateurs (17.6%). Et la chaîne peut se targuer d'être arrivée leader sur deux cibles de choix : 29.8% chez les ménagères et pour les moins de 50 ans,

    FRANCE 3, 1492, Christophe Colomb (film passionnant) -> 2 746 940 pour 17,7%.

    En seconde partie de soirée, Incroyable mais vrai, sur TF1, a rassemblé 3 millions de personnes. Sur les 8 émissions, c'est donc une moyenne de 3.06 millions de téléspectateurs, soit 33.1% de part de marché, dont 44.6% sur les 15/24 ans, 40.1% sur les 15/34 ans et 34.7% sur les femmes de moins de 50 ans. Bravo à l'ami Roblès que TF1 range dans un placard jusqu'à l'été prochain.


     

    * Vendredi 11,

    Koh-Lanta
    confirme semaine après semaine sa position de leader. 6.110.540 téléspectateurs soit 36.9% sur les 4 ans et plus, 42.5% sur les femmes de moins de 50 ans, 44% sur les 15-24ans et 44.7% sur les 15-34ans.

     

    * Samedi 12,

    TF1 et Lost arrivent en tête. Mais on est désormais bien loin de l'euphorie de la première saison. La faute à un scénario parfois un peu poussif ?

    Ainsi le premier épisode, "Message personnel", a réuni 5.1 millions de téléspectateurs, soit 30.1% de part de marché, dont 44.4 % auprès des 15/24 ans.

    "Psaume 23", à 21h35, a attiré quant à lui 200 000 fidèles en moins pour une part d’audience de 29.2%, dont 41.6% pour les 15/24 ans.

    Sur les autres chaînes, France 2 est deuxième avec Fort Boyard : 4 092 380 personnes (24,4%)

    FRANCE 3, Lune rousse (téléfilm) -> 3 419 660 (20,1%)

    M6, Gad Elmaleh : La vie normale -> 2 018 160 (12%)

     

    Dimanche 13, TF1, Papy fait de la resistance -> 5.662.060  (30,5%)

    FRANCE 2, Cold Case -> 4 821 160 (25,7%)

    FRANCE 3, Louis la brocante -> 3 083 300 (16,3%)

    M6, Capital (un score étonnamment bas !) -> 1 906 040 (10,1%)



     La série de l'été

                                                                      (n°4)

    Droit au but !Tout l'été, TV MANIA vous propose de découvrir les meilleurs extraits du nouvel hors-série du Canard enchaîné, La télé à cache cash. Un numéro ô combien interessant, qui vous fera découvrir le petit écran sous un angle radicalement différent.

     

     

    Quatrième partie consacrée à Patrick Lelay, le big boss de TF1.

     

    " En Breton armé "

    Ses colères sont légendaires, sa manie de déverser des tomberaux d'injures l'est tout autant. [...]

    " C'est un tueur professionnel, cynique, glacial et brutal", renchérit Christine Okrent, qui garde un très mauvais souvenir de sa sinécure de directrice generale de la Une. "Il a des manières de guillotine ambulante", résume quant à lui Michel Meyer, auteur du Livre noir de la télévision.

    [...] Pendant que des millions de telespectateurs regardent la Star Ac', sur TF1, lui préfere zapper sur Arte et ses soirées opéra.

    [...] Outre ce cursus béton, il s'inscrit à Sciences-Po, où il laisse le souvenir d'un "bosseur pas du genre à participer aux bizutages ni aux beuveries d'étudiants". On s'en doutait : Patrick n'est pas un joyeux drille.

    [...] Côté politique, il n'en fait pas mystère : c'est un abstentionniste convaincu, même si ses sympathies le porteraient plutôt vers Philippe de Villiers. [...] De toute façon, il peut s'abstenir de voter : avec la chaîne la plus regardée des français, il a le pouvoir d'influencer les scrutins. [...] Il compte quand même parmi ses ams un certain Nicolas Sarkozy. Il a des excuses : Sarko est encore plus copain avec Martin Bouygues.

    [...] Mais c'est en Bretagne, son terroir, son port d'attache, qu'il a noué des amitiés en granit. Avec Michel Drucker par exemple. Pendant l'Occupation, l'animateur télé et son frère Jean, fils d'immigrés juifs, furent hebergés durant trois ans par la famille Le Lay, à Plemet, dans les Côtes d'Armor.

    [...] Il déclare : " Je ne suis pas français, je suis breton. Je suis un étranger quand je suis en France", avant de dénoncer "le génocide culturel" que la France, selon lui, a fait subir à la Bretagne. Mais on attendra sans doute longtemps ses états d'âme sur le "génocide culturel" que TF1 fait subir à la France !

    [...] PLL acumule les ratés. En 2001, le rapprochement Canal+/TF1 aurait pu se faire après les frasques de Meissier qui laissait une chaîne cablée affaiblie, mûre pour la fusion-absorption dans TF1. Le projet capotera. [...] Dernier ratage en date : Skyrock, la radio rock, et son très convoité site Internet que TF1 s'est fait souffler en mars 2006 par AXA.

    [...] Mais le PDG prépare ses arrières. Il aurait obtenu, en juin 2005, un accord écrit de Bouygues garantissant son maintien au poste de PDG jusqu'au 7 juin 2012. Dans le même temps, il coache Maxime Lomb ardini, consideré comme son possible dauphin. [...] "Le costard est trop grand pour lui", persifle un ponte de la maison, qui croit beaucoup plus aux chances de Nicolas de Tavernost, le patron de M6, de s'asseoir un jour dans le fauteuil de son meilleur ennemi.


     Jack Bauer, faut pas le faire ch... !

    Dans cette nouvelle mini-rubrique, retrouvez les phrases qui font fureur sur le net en ce moment, autour du personnage de Jack Bauer dans 24 heures chrono. Un gars trop parfait, qui se sort de toutes les situations, forcément, ça inspire ! Jugez plutôt.

    4 - Jack Bauer n'a pas besoin de manger, de boire ou d'aller aux toilettes, parce que ses organes sont effrayés à l'idée de le mettre en colère.

    5 - Si tout le monde suivait les ordres et conseils de Jack Bauer, la série s'appellerait "12 heures chrono".

    6 - Quand Kim Bauer a perdu sa virginité, Jack l'a retrouvée et l'a remise en place.


    Lu dans la presse:

     

    Dans le Tele-Star de cette semaine, Anthony Kavanagh en profite pour régler ses comptes avec Daniela Lumbroso.

    Au magazine, qui lui ressort une des phrases de Daniela, en l'occurence, "On ne s'improvise pas animateur", Anthony répond tout net : "C'est pour cela que j'ai animé des émissions au Canada et trois NRJ Music Awards en France. Et le show-man en rajoute une couche en précisant : "On ne s'improvise pas journaliste non plus". Selon lui, la présentatrice est amère et dirige mal sa colère.

    Et de préciser que pour la présentation du Dancing Show, Daniela avait elle-même piqué la place d'Evelyne Thomas. "C'est la loi de la télé", conclut-il.


    votre commentaire
  • LE BILLET DE LA SEMAINE (06/08)

    N°13


    La phrase de la semaine

    " J'ai refusé de nombreuses offres d'emission, dont beaucoup de projets de télé-réalité. Vous m'imaginez sans maquillage ? "

    (Amanda Lear, dans Télé 7 jours)


        Le tour du PAF en audiences

    (sources : I mediasbiz, MSN, Le zapping du PAF)

    * Dimanche 30, le film de TF1, A la folie, pas du tout, a séduit 5.33 millions de téléspectateurs, soit 29.8% de part de marché. La chaîne a fait main basse sur 40.3% des 15/24 ans, 34.3% des 15/34 ans et 32.3% des femmes de moins de 50 ans.

    Face à elle, la série de France 2, Cold Case, ne s'en sort pas si mal avec 4 260 560 enquêteurs devant leur écran pour 23,8% de PDM. Loulou la Brocante, sur France 3, est troisième : 3 307 540 chîneurs et 18,5% de PDM. Enfin, M6 arrive quatrième. C'est une surprise, car Capital cartonne habituellement. Cette fois, vous étiez 2 354 520 personnes (13,2% de PDM).

     

    * Lundi 31, c'était l'heure de l'autocongratulation pour les chaînes avec la publication des audiences mensuelles. France 5 réalise le meilleur mois de juillet de son histoire, avec une progression de 13% par rapport à la même période l’an dernier. C'est en moyenne 6.1% du public qui suit la chaîne durant sa diffusion sur le hertzien, grâce au succès du Magazine de la santé au quotidien

    (1 million de téléspectateurs chaque jour), C dans l’air
    (840 900 fidèles quotidiens) ou encore Question maison (784 840 téléspectateurs le samedi à 18 heures).


    Pour le même mois,

    M6 affiche une progression de 0.1 point par rapport à la même période l’année dernière. En prime time ce sont quelque 2.7 millions de téléspectateurs qui sont devant leur écran soit 400 000 de plus qu’en juillet 2005. Sur les fameuses ménagères, M6 progresse avec 18.2% de part de marché, soit une progression de 0.5 point par rapport à l’an dernier. Les succès de Desperate Housewives, The Inside et L’amour est dans le pré y sont pour beaucoup.

    TF1

    , elle, réalise carrément son "meilleur mois de juillet depuis 1998". Avec 33.8% de part de marché, la chaîne progresse de 1.2 point par rapport à juillet 2005. Performances qui s'expliquent par l'effet Coupe du Monde et l'information, leader incontestée (6.7 millions pour le 13 heures, 7.3 millions pour le 20 heures). La fiction, les séries et les divertissements font aussi les beaux jours de la chaîne.

    En prime time, pour cette journée de lundi, on retrouvait le désormais traditionnel Maître du Zodiaque. Pour son 4ème épisode, la saga de l’été de TF1 a retenu l’attention de 7.74 millions de téléspectateurs, soit 38% de part de marché. Dans le détail, cela donne : 49.2% sur les femmes de moins de 50 ans, 44.1% sur les 15/24 ans et 43.9% sur les 15/34 ans. Heureusement, cette farce se termine la semaine prochaine.

    Sur les autres chaînes, cela donne. France 2, Quelques jours avec moi, 3 699 960 personnes (19,1% de PDM). France 3, Intervilles, 3 195 420 téléspectateurs (17,8%) et M6 Le gendarme en balade, 3 027 240 (14,9%).

    Et, tant qu'on y est, Arte et son film Elling. Un score misérable, malheureusement : 448 480 franco-allemands devant leur écran pour 2,2% de PDM.

    En seconde partie de soirée, Grey's anatomy (TF1) a conquis un public plus nombreux. Le début de la saison 2 a rassemblé à 22h35 4 millions de téléspectateurs et 30.9% de part de marché. Le second épisode, lui, a attiré 3.6 millions de fidèles, soit 45.7% de part d’audience. Le score chez la ménagère est phénoménal : 66.7%.

     

    * Mardi 1er août, on a enfin découvert un programme d'été qui marche sur France 2 ! Le nom de ce petit exploit est une nouvelle série pour ados, Coeur Océan. Le programme réunit en moyenne 728.780 téléspectateurs pour 38% de part d'audience sur les 15-24 ans, cible visée par la chaîne.

    Mais le remplacement à la va-vite de Qui est le bluffeur par Le grand zapping de l'humour ne fait pas de miracles sur la même chaîne. 9.5% du public l'a suivie pour son premier jour, contre 38.8% pour Qui veut gagner des millions sur TF1. Autant dire une goutte d'eau.

    A 20H50, l'affrontement Les Experts (TF1) contre Desperate Housewives (M6) ne crée toujours pas de surprise. 7 119 620 criminologues (38% PDM) ont suivis le premier et 4.1 millions de ménagères pour les deuxièmes (19,8%). Cela est bien sûr une moyenne des deux épisodes diffusés. Marc Bessou et sa Carte aux trésors poursuit son chemin (FR3), en deça des espérances de la chaîne : 2 971 180 telespectateurs (16,3% ).

    En deuxième partie de soirée, L'île de la tentation conserve ses fidèles (TF1) et se permet un pic à 5 millions de fans. En moyenne, cela donne 4.32 millions de téléspectateurs, soit 34.8% de part de marché. Dans le détail : 59.3% de part de marché sur les 15/24 ans, 53.2% sur les 15/34 ans et 43.8% auprès des femmes de moins de 50 ans.

     


    * Mercredi 2, grâce à Combien ça coûte et TF1, les telespectateurs ont enfin su qu'une croisière de rêve coûte 2390 €, et ça, c'est capital...Ah, pardon, c'est sur une autre chaîne. Enfin, sachez que 6.054.480 téléspectateurs (33.4% sur les 4 ans et plus et 37.1% sur les femmes de moins de 50 ans) ont écouté religieusement Jean-Pierre Pernault.

    Sur France 2, La télé de Sebastien s'en va avec un bon score : 3 994 200 nostalgiques pour 22,9% de PDM.

    Zone Interdite

    , sur M6, suivait les départs en vacances des français. Cela a passionné les foules. 2 522 700 personnes étaient devant leur écran (13,9% de PDM).

    France 3

    et Des racines et des ailes arrive bon quatrième. 2 410 580 telespecteurs et 13,4% de PDM.

    Enfin, le documentaire d'

    ARTE CIA, guerres secrètes est dernier : 840 900 professeurs pour 4,6% de PDM.


     

    * Jeudi 3, pour sa dernière emission, le Dancing Show

    (France 2) est deuxième des audiences de la soirée. Avec 3.5 millions de téléspectateurs (19.3% de part de marché, dont 22% sur les 15/24 ans et 20.4% sur les + de 60 ans), le programme réalise un gain de près de 1,3 million de personnes par rapport à la première.

    M6

    , avec son film J'ai faim, s'est placé première chez les ménagères de moins de 50 ans : 30.3% de part de marché sur cette cible. Au total, il a été suivi par 3.3 millions de téléspectateurs, soit 16.3% de part de marché.

    Julie Lescault

    , malgré une rediffusion, a fait les joies de TF1, première de la soirée. 6.502.960 téléspectateurs pour une part d'audience de 32%.

     

    * Vendredi 4, c'était la dernière de Qui veut gagner des millions

    , avant un retour pour les fêtes de fin d'année. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que Jean-Pierre Foucault ne connaît pas la crise. L'émission a réuni 4.3 millions de téléspectateurs en moyenne en juin et 4.8 millions en juillet (38% de part de marché ), selon TV NEWS qui rapporte une info du Parisien. La part d'audience s'élève à 34,4% sur les 4 ans et plus, et atteint 38,9% sur les femmes de moins de 50 ans.

    A 20H50,

    Koh-Lanta
    battait son record de la saison : 6.390.840 téléspectateurs pour 37.3% de part d'audience. La part de marché sur les femmes de moins de 50 ans atteint 45.5%, 43.7% sur les 15-24 ans et 46.3 % sur les 15-34 ans.

     

    * Samedi 5, l'audience de Lost se stabilise enfin. Le premier épisode a été suivi en moyenne par 5.101.460 téléspectateurs pour 32.0% de part d'audience, tandis que vous étiez le même nombre de téléspectateurs (31.5% part d'audience) pour le suivant.

    Sur M6, qui diffusait Ils s'aiment, avec Pierre Palmade et Michèle Laroque, le score est liliputien : une moyenne de 1.345.440 téléspectateurs, pour 14.1% de part de marché.

    France 2 et Fort Boyard totalisent 3 307 540 personnes (18%). France 3, avec son téléfilm du samedi, Le compagnon,  rassemble 2 971 180 retraités pour 18,5% de PDM.



     La série de l'été

                                                                      (n°3)

    Droit au but !Tout l'été, TV MANIA vous propose de découvrir les meilleurs extraits du nouvel hors-série du Canard enchaîné, La télé à cache cash. Un numéro ô combien interessant, qui vous fera découvrir le petit écran sous un angle radicalement différent.

     

     

    Dans cette troisième partie, découvrez les coulisses des castings comme vous ne les avez jamais vues !

    " La lutte des cast"

    Dans les émissions de télé-réalité, le casting fait déjà partie du jeu, et il est rude.

    [...] En ce mois de mai, le casting de la prochaine Star Ac', 30% du chiffre d'affaires, est déjà sur les rails. [...] Pour élargir le panel, Endemol organise depuis deux ans des auditions à Paris, en province, et même à l'étranger (en Belgique ou au Maroc). Une idée piquée à M6 qui, avec son émission concurrente La nouvelle star, agace Endemol. "En réalité, avoue un pilier de la maison, ce type de casting apporte plus de déchets qu'autre chose, mais cela permet de faire de la pub pour l'emission...".

    [...] Il s'agit avant tout de "constituer un groupe diversifié : côté garçons, un métis, un mec des banlieues, et en face, la bimbo, la grosse, la fille à l'accent du Sud...". [...] Les petites écoles de chant censées préparer les candidats se multiplient, et les tarifs s'envolent. Armande Altaï, coach durant les premières saisons de l'emission, a par exemple ouvert son école de chant dès 2002, à raison de 98 euros le cours de trois heures. [...] Richard Cross a vu plus grand et facture l'heure de coaching 1000 euros.

    [...] Quant à leur aptitude à la danse, tout le monde s'en fout. "Chaque saison, on en prend un qui danse correctement afin que Kamel Ouali (le chorégraphe du château) ne s'arrache pas les cheveux.", rigole le chasseur de pépites. Enfin, c'est à la chaîne au final de trancher. TF1 a ainsi, pendant deux ans, cherché pour la Star Ac' une Quebecoise. Mal lui en a pris. En 2004, Maeva, la nouvelle Céline Dion, qu'elle avait denichée, a été virée de l'émission après revelation de son passé de strip-teaseuse. La vie des candidats pose toujours un problème. En "quête de sens", la chaîne veut des citoyens modèles, au passé lisse et à l'existence transparente comme une émission de télévision. Tout comme M6, elle exige ainsi des candidats un extrait de casier judiciaire [...] et va jusqu'à poursuivre ses investigations même si le casier est vierge. Un cabinet de détectives facture ses fiches de renseignement 150 euros par tête, et mène "de véritables enquêtes de police qui peuvent permettre d'exhumer un délit classé par la justice", explique un proche de la production.


     Jack Bauer, faut pas le faire ch... !

    Dans cette nouvelle mini-rubrique, retrouvez les phrases qui font fureur sur le net en ce moment, autour du personnage de Jack Bauer dans 24 heures chrono. Un gars trop parfait, qui se sort de toutes les situations, forcément, ça inspire ! Jugez plutôt.

    " Jack Bauer est allé sur Mars, voilà pourquoi il n'y a pas de vie sur la planète Rouge."

    " Tuer Jack Bauer ne le fait pas mourir, ça le fout juste en rogne."

    " Jack Bauer peut vous étrangler avec un téléphone sans fil. "


    Lu dans la presse:

     

    Yves Renier revient sur l'arrêt temporaire de Commissaire Moulin dans Télé Star." Ils ont décidé de suspendre les tournages parce qu'il n'y a aucune raison de continuer à commander des Moulin alors qu'ils en ont encore huit ou neuf sur les étagères ! Et vu qu'ils en diffusent quatre les années fastes..."

    " La série reprendra peut-être ou peut-être pas. Et peut-être que si elle reprend, je ne voudrai plus la faire. Je ne sais pas dans quel état d'esprit je serai à ce moment-là. Il n'y a pas de raison que je continue Moulin jusqu'à 90 balais."

    " La chaîne reste mon partenaire privilegié pour des raisons amicales et déontologiques. Mais rien ne m'empêche d'aller vers les autres. Personne n'est lié."

     

    L

    u dans le courrier des lecteurs de Télé-Loisirs :

    " Avec L'amour est dans le pré, on a atteint, je crois, des sommets de bêtise. [...] On se croirait au marché aux bestiaux."

    " Par simple curiosité, j'aimerais savoir si la sélection des candidats pour Le maillon faible se fait au niveau du manque de culture."

     

    C

    hristophe Dechavanne sur son avenir de comédien, dans Télé-Loisirs.

    " Ca fait trente ans que ça me démange. Je ne suis pas contre une expèrience nouvelle et j'ai toujours eu envie de porter cette casquette. Pour l'heure, j'ai passé des auditions et le résultat est plutôt encourageant. Je me suis prouvé que j'étais capable de le faire et de toute façon (silence), je le ferai avant de mourir !"

     

    A

    l'occasion des dix ans de Sous le soleil, Adeline Blondieau nous livre quelques anecdotes sur la série, dans Télé 7 Jours.

    " Les réalisateurs nous demandent de faire semblant pour les scènes de claques. Mais cela se voit trop. A 99,9%, on balance de vraies gifles."

    " Recemment, des touristes allemands se sont installés aux tables sans s'apercevoir evidemment qu'ils étaient dans le décor, et m'ont appelé pour prendre leur commande."

    " Un jour, la production a demandé à Tonya de tourner la scène malgré une extinction de voix. Ses lèvres bougeaient mais pas un son ne sortait (c'est le principe de l'extinction de voix, NDLR). Tonya a dû aller ensuite en studio à Paris afin de se doubler elle-même."

     

    L

    e rituel de Carole Gaessler juste avant son JT, dans Télé Star.

    " Une canette de coca que je bois entre 19H et 20H40. Je constitue une cagnotte avec les jeunes filles qui travaillent avec moi, elle m'en procurent systématiquement une au moment du maquillage. J'en bois entre deux lancements. J'ai l'impression que ça me booste..."


    votre commentaire
  • LE BILLET DE LA SEMAINE (30/07)

    N°12


    La phrase de la semaine

    " Et pour les gens dans la salle, ceux qui vont choisr le couple gagnant, il y a une croisière au Liban Sud , qui est fabuleuse, plus deux voyages... (on entend des "ouh" dans la salle, qui s'accentuent peu à peu). Je plaisante, c'est une mauvaise blague, c'est une très mauvaise blague, je retire ce que j'ai dit."

    Puis peu avant la fin de l'émission :

    "Avant de continuer, je voudrais juste... tout à l'heure, j'ai fait un gag de mauvais goût sur le Liban. Je voudrais m'excuser auprès de tous les libanais qui sont dans la salle... J'ai été un peu loin, alors je suis desolé. On continue la fête..."

     

    (Anthony Kavanagh dérape au cours de l'avant-dernier Dancing Show. L'émission aux piètres performances n'avait pas besoin de ça.)



     La série de l'été

                                                                      (n°2)

    Droit au but !Tout l'été, TV MANIA vous propose de découvrir les meilleurs extraits du nouvel hors-série du Canard enchaîné, La télé à cash cash. Un numéro ô combien interessant, qui vous fera découvrir le petit écran sous un angle radicalement différent.

     

     

    On poursuit notre série avec Jean-Marc Morandini cette fois, qui se fait allumer en beauté.

     

    "Ca laisse des trash"

    "[...] Qui se souvient de Manuel, le petit homme avec un casque sur la tête qui sautillait sur le plateau en réclamant le retour des compètes de lancer de nain ? Et Fifi, mais si, Fifi la strip-teaseuse, venue raconter son Kama-sutra avec Daniel Ducruet, alors époux de Stephanie de Monaco ? [...] Curieusement, il n'y a qu'un certain Jean-Marc Morandini qui ait oublié. [...] C'est un beau télématin (il assurait la chronique conso de l'emission de France 2, NDLR) que notre talentueux provincial, celui qui rêvait de "devenir grand reporter et d'explorer le monde", sera débauché par TF1... pour explorer les poubelles. Fulgurante est l'ascension. Aussi brutale est la gamelle. [...]

    Il tire sa reverence à TF1 le 22 septembre 1997, en annonçant, solennel, aux méchants journalistes, une grande décision : "Je cesse toute activité télévisuelle tant sur TF1 que sur toute autre chaîne à compter de ce jour." De toute façon, aucune chaîne ne le demandait. [...] Morandini perd la gloire, mais pas le sens des affaires. Il travaille pour Cherie FM, pour Nostalgie, crée une start-up, des boîtes de com', se fait un peu oublier... [...]

    Mais tout est possible, même une reconversion sur RMC INFO. [...] Et attention, il va "poser les questions qui dérangent" ! Avec une émission viran people, il dérange surtout ceux qui ne l'ont pas engagé pour ça. [...] Il est lourdé.

    Et le revoilà sur Europe 1 pour se draper dans les habits tous neufs de la vertu. [...] Une longue quête de respectabilité, un "Rendez-vous avec la TV" ("le plus écouté de France", bien sûr...) qui dure depuis trois ans.

    [...] Rendons-lui cette justice : de son époque trash, Morandini a conservé sa vieille obsession narcissique : du scoop à tout prix, même à deux balles, voire copié dans les journaux du matin. Exemple avec le départ de Laurence Ferrari de TF1 (pas Lolo, qui n'est plus), il lance : "Je vous l'annonçais dès 7H25 ce matin." Tant pis si l'info était déjà dans Libé et Le Parisien du jour, l'important, c'est de le proclamer. Et ça marche : plus d'un million d'auditeurs quotidiens revendiqués.

    [...] Côté train de vie, pour lui, ça roule. Jean-Marc circule en 4X4 Porsche "Cayenne", possède un hôtel particulier dans le XVIe arrondissement et une villa cossue avec piscine en Bourgogne.[...] Le Lagardère Boy reconnaît dans ses oeuvres littéraires qu'il émarge à quelques 25000 euros mensuels. [...] Dernier secret bien gardé : depuis 2003, Morandini, interminable du spectacle dont les contrats avec Europe 1 cessent chaque fin de juin pour redemarrer début septembre, est rémunéré, durant l'été, par les Assedic : 180 euros par jour. Pour deux mois, ça fait plus de 10 000 euros. De quoi au moins payer les glaces et l'écran total.

    [...] Côté déontologie, tout est également très clair. Le premier prix de vertu est entouré de cinq personnes dont trois stagiaires non remunérés qui se coltinent des heures de télé chaque soir pour lui apporter ses brèves bien fraîches sur un plateau le lendemain. Quand à son mag sur Direct 8, il est produit par Endemol. Et c'est sûrement un pur hasard déontologique si l'invitée de la première de ce mag, en avril 2006, s'appelait Alexia Laroche-Joubert, patronne des programmes d'Endemol...

    [...] Le souvenir de Tout est possible, même si Morandini l'a oublié, reste encore vif dans toutes les télés."


        Le tour du PAF en audiences

    (sources : I mediasbiz, MSN, Radio tv actu)

    *

    Lundi 24, pour le troisième volet du Maître du Zodiaque (TF1), vous étiez 7.568.100 téléspectateurs devant votre écran soit une part d'audience de 38.9%. Le feuilleton réalise des parts d'audience de 52.2% sur les ménagères, 44.1% sur les 15-24 ans et 44.3% sur les 15-34 ans. Des scores toutefois nettement infèrieurs à l'année dernière.

    Grey's anatomy

    (TF1)
    se stabilise. A 22h35, le premier épisode a réuni 3.363.600 téléspectateurs pour 26.4% de part d'audience, dont 43% des ménagères de moins de cinquante ans.

    Le second a réuni 3.307.540 téléspectateurs pour 41.8% de part d'audience. La part de marché sur les ménagères de moins de cinquante ans atteint 56.9%.

     

    * Mardi 25, sur M6, les Desperate Housewives baissent un peu mais réalisent des performances de premier de la classe. Le premier épisode a réuni 3.6 millions de téléspectateurs pour 19.3% de part d'audience, dont 31.9% sur les ménagères de moins de cinquante ans.
    Le second épisode a réuni 4.3 millions de téléspectateurs pour 23.3% de part d'audience et 35.6% de part de marché sur les ménagères de moins de cinquante ans.

    France 2

    et son Grosse fatigue de film, sont troisièmes : 3 307 540 cinéphiles pour 17,6% de PDM.

    Sur

    France 3, Marc Beyssou réunissait 2 803 000 personnes et une PDM de 16,1 % devant La carte aux trésors.

    Enfin, en deuxième partie de soirée sur

    TF1 , L'île de la tentation a réalisé son meilleur score de la saison en réunissant 4.484.800 de téléspectateurs, pour une part d'audience de 35.9%. La part d'audience sur les ménagères de moins de 50 ans atteint 48.5%. Rien ne semble l'arrêter...

     


    * Mercredi 26, Christophe Dechavanne, sur TF1, est arrivé premier des audiences avec sa nouvelle émission Mascarade, enregistrée en février dernier ! Les numéros n'étaient pas tous réussis, mais cela n'a pas découragé le telespectateur. 5.886.300 téléspectateurs pour 34.7% de part d'audience. Les parts de marché atteignent 41.6% sur les femmes de moins de cinquante ans et 51% sur les 15-24 ans.

    La télé de Sebastien

    (France 2) bat d'une courte tête M6. 3 419 660 amateurs de best-of beauf pour 20,7% de PDM.

    Zone interdite

    , bon troisième, a rassemblé 3.3 millions de téléspectateurs dans les coulisses des plus beaux palaces du monde entier, avec 18.8% de part de marché, dont 28% sur les ménagères de moins de 50 ans.

     

    *

    Jeudi 27, le Dancing Show (France 2) se ramasse une nouvelle fois, et le présentateur se permet des blagues d'un goût douteux. Vivement la fin ! 2.746.940 téléspectateurs pour 17.1% de part d'audience

    L'amour est dans le pré

    , pour son dernier épisode sur M6, a battu son record d'audience. Vous étiez 3.6 millions de téléspectateurs pour 20.6% de part de marché.

    Et bien entendu,

    TF1 est leader avec son Commissaire Moulin. Cette rediffusion a séduit 6,28 millions de téléspectateurs, pour 35.9% de part de marché,


    En seconde partie de soirée,

    Incroyable mais vrai séduit toujours. Bruno Robles a réuni sur TF1 3.53 millions de téléspectateurs soit 37.3% de part de marché. Ce divertissement confirme son succès auprès des 15/24 ans (48.6% de part de marché sur cette cible) et des femmes de moins de 50 ans (44%), aux dires mêmes de TF1.

     

    * Vendredi 28,

    au soir, on apprenait que M6 avait décidé de supprimer sa nouvelle série Performers
    , pour des "contre-performances d’audience". A sa place, vous retrouverez Summerland, une autre série pour ados déjà diffusée en début d'année par la chaîne.

     

    * Samedi 29, TF1 devrait commencer à s'inquieter. Les telespectateurs sont chaque semaine plus nombreux à prendre le large, face à Lost. 850 000 naufragés en moins depuis le début de la saison 2. Néanmoins, que l'on se rassure, la chaîne est toujours en tête des audiences (manquait plus que ça !).

    Le premier épisode a été suivi en moyenne par 4.989.340 téléspectateurs pour 32.2% de part d'audience, dont 46.7% sur les femmes de moins de cinquante ans. 
    Pour la seconde partie, vous étiez en moyenne  4.989.340 téléspectateurs (31.9% part d'audience). Les parts de marché atteignent 44.9% sur les femmes de moins de cinquante ans et 50.3% des 15-34 ans.


    Lu dans la presse:

    10.4-heli-s.gif (63279 bytes) 

    Cette semaine, Sylvain Augier s'en donne à coeur joie dans deux hebdomadaires télé : Télé Star et Télé 7 jours. Le risque de ce genre d'exercice est souvent de s'emmêler les pinceaux et de se contredire. Rassurez-vous, c'est exactement ce que l'animateur frustré a fait.

    Son remplaçant, Marc Beyssou fait les frais de sa rancoeur. "Il doit se demander pourquoi on l'a choisit. Il est toujours dangereux de vouloir changer d'animateur quand le problème n'est visiblement pas là", lance Sylvain. "Je n'ai pas vu sa prestation, je ne regarde jamais la télé", explique-t-il dans Télé Star, avant de le mettre en pièces dans Télé 7 jours : "Il a une mauvaise elocution et manque d'habileté pour maintenir le suspense". Pas mal pour quelqu'un qui dit n'avoir rien vu ! De plus, "il dit être malade en hélico, alors qu'on vole 11 à 12 heures par jour", confie-t-il sournoisement.

    Sylvain n'a pas manqué de garder un oeil sur les audiences, constatant que la première a réuni 2,6 millions de personnes, alors qu'il en rassemblait plus de 4 millions en moyenne. Mais dans Télé Star uniquement, il reconnaît que face à lui avait lieu une demi-finale de Coupe du Monde, ce qui explique beaucoup de choses.

    Et Sylvain Augier de faire un retour en arrière, histoire de faire bien voir qu'il n'est pas le premier à se faire eclipser sans prevenir. En effet, à l'époque de Faut pas rêver, Marc Beyssou, qui en était l'animateur, n'a pas convaincu et a été remercié au bout de six émissions. Et devinez qui a été appelé pour le remplacer ? Un certain Sylvain Augier, qui en ce temps-là avait été victime d'un accident de parapente. Le pire dans tout cela, c'est qu'il affirme n'avoir "aucun ressentiment ni aucune aigreur" à son encontre.

    Mais comme il faut un certain équilibre dans les propos, Télé Star laisse la parole au producteur de La carte aux trésors. "Il fallait sortir de nos pantoufles face à TF1 et Koh-Lanta. Sylvain introduisait une complicité avec les candidats qui ne correspondait plus à la nouvelle dynamique du jeu." Et vlan.


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique