• Les scénaristes se confient !

     

    Quel est votre fonction au sein de l'équipe de Plus Belle La Vie ?
    Isabelle Dubernet : Avec Eric Fuhrer, nous travaillons à l'atelier dialogues de la série. Sur Plus belle la vie, il y a 2 ateliers : le premier crée les histoires et le second écrit les dialogues.
    Eric Fuhrer :
    Hubert Besson, le producteur, nous avait appelé pour être dialoguistes. On le connaît depuis longtemps et on avait déjà travaillé avec lui. Mais ça ne nous intéressait pas à l'époque. Quand il est revenu en novembre l'année dernière pour nous demander d'être responsables des dialogues, de former une équipe et de trouver un ton, le challenge nous a intéressé.


     

    Quel regard portez-vous sur l'aventure Plus Belle La Vie ?
    Eric Fuhrer : Je suis fasciné par le travail donné par les comédiens, surtout avec le temps qu'ils ont. Au cinéma on fait 3 minutes utiles par jour, dans le cas de Plus belle la vie on fait 25 minutes utiles par jour ! Personnellement je suis vraiment fasciné par leur travail et par ce qu'ils arrivent à faire, aussi bien les comédiens que les réalisateurs.



     

    Y a-t-il une méthode d'écriture spécifique à Plus Belle La Vie ?
    Eric Fuhrer : L'important est de dégager l'essentiel de la séquence. Si c'est une séquence d'émotion, il faut aller dans l'émotion. Si c'est de la comédie, il faut se payer la séquence de comédie. S'il faut aller dans la peur, on va dans la peur. On pousse les situations. Par rapport aux dialogues, on a voulu qu'il soit très quotidien.
    Isabelle Dubernet : Très simple.
    Eric Fuhrer : De manière à ce que ça soit très proche des gens. Quand on est arrivé, les personnages ne pouvaient pas dire de gros mots. Alors que dans la vie, on en dit tous, et surtout les jeunes. Alors tout en essayant de ne pas tomber dans la caricature, on a essayé de créer un langage qui fasse vrai.

     

    Où en êtes-vous de l'épisode spécial en prime-time ?
    Isabelle Dubernet : C'est un projet qui plaît à tout le monde et tout le monde a envie de le faire. Mais je crois que ça pose des problèmes pratiques qu'il faut résoudre.
    Eric Fuhrer : Et il faut trouver la bonne histoire. Si cet épisode exceptionnel devait durer 52 minutes, cela impliquerait une écriture différente. L'important, ce sont les épisodes chaque soir, c'est ce que les gens attendent. L'épisode exceptionnel sera un bonus, mais il faut que ce soit un beau bonus.


     

    Quelles sont vos séries préférées ?
    Isabelle Dubernet : J'ai beaucoup regardé Urgences, mais je n'ai pas pu regarder la dernière saison.
    Eric Fuhrer : Les Soprano !
    Isabelle Dubernet : J'aime également Sex & the City, j'adore Ally McBeal. On a raté Desperate Housewives, il faut donc qu'on se l'achète en DVD. Mais la série qu'on préfère, c'est Les Soprano !
    Eric Fuhrer : En terme d'écriture, de tournage, c'est la série la plus aboutie.

     

    (source : Allo Ciné)



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :