• Les stars TV et l'argent

    LES STARS TV ET L'ARGENT

    Qui ne s'est pas encore demandé combien gagnent celles et ceux qui font partie de notre quotidien, sur le petit écran ? Le moins que l'on puisse dire est que ce domaine est particulièrement sensible. Souvent interrogées sur leur salaire, les stars se contentent de sourires génés ou de regards qui dissuadent l'interlocuteur de poser la question une seconde fois.

    Soyons honnêtes, au terme de ce dossier vous ne pourrez pas vous vanter de connaître tous les salaires du PAF sur le bout des doigts. Mais vous aurez d'ores et déjà une petite idée de ce que rapporte l'animation d'une émission.

    La première chose à distinguer est la catégorie dans laquelle se situent les animateurs. Tous ne sont pas logés à la même enseigne. D'un côté, il y a les animateurs sous contrat, qui ont un salaire mensuel que leur verse leur chaîne en échange de la garantie qu'ils n'iront rien animer sur une autre chaîne. Vous imaginez bien que pour benéficier d'un tel statut, il faut avoir fait ses preuves et booster l'audimat. L'avantage pour ces hommes et ces femmes est un revenu fixe, mais l'inconvénient, est le risque de se lasser de l'esprit de la chaïne, d'être en désaccord avec ses décisions et de ne pouvoir rien dire ni faire.

    Il existe pourtant des cas isolés. Souvenez-vous de Bernard Montiel. Il y a deux ans, au micro de Jean-Marc Morandini, sur RMC, il avait littéralement pété les plombs en critiquant les animateurs de TF1 et en se vantant de sa propre situation : "Je pose mon gros cul sur le canapé et j'encaisse...". Il s'en est suivi une rupture de contrat et Sébatsien Folin a été appelé au remplacement. Inutile de dire que ce genre de coup de gueule est risqué.

    Mais revenons-en aux animateurs les plus emblématiques, sous contrat. Ce sont d'ailleurs les seuls pour lesquels nous disposons de données assez précises.

    - Nikos Aliagas : salaire mensuel (montant inconnu) + prime en supplément pendant la pèriode de Star Ac' (13500 € par semaine !).

    - Flavie Flament : salaire mensuel (inconnu) + 20 000 € pour chaque numéro de Sagas et un peu plus pour les autres, comme les 500 Choristes.

    - Laurence Ferrari : salaire mensuel + 11 000 € pour chaque Vis ma vie et beaucoup plus pour la présentation du JT.

    - Jean-Pierre Foucault : salaire mensuel + entre 38000 et 45000 € par émission. Cela dépend de la boîte de production. A noter que chaque année, Jean-Pierre reverse intégralement la somme qu'il reçoit pour l'animation des Restos du Coeur. Gros sous et générosité ne sont pas incompatibles !

     

     

    Et la deuxième catégorie me direz-vous ? Eh bien ceux-là sont les plus mal lotis. Il ne gagnent de l'argent que lorsque ils présentent une émission. Sachez que cela varie entre 3000 et 5000 euros. C'est une moyenne car, par exemple, l'animatrice de Mon incroyable fiancé a touché près de 32000 € pour chaque numéro.

    Cela explique que le plus souvent, une troisième catégorie apparaisse : les animateurs-producteurs. Pour pouvoir en vivre, il faut déjà avoir acquis une certaine notoriété et surtout, en avoir les moyens. C'est un peu le principe du propriétaire avec son locataire. Sauf qu'ici, le locataire est le patron de chaîne et qu'il recourt aux services des producteurs pour remplir ses grilles.

    Contrairement aux animateurs, les producteurs travaillent pour plusieurs chaînes à la fois. C'est le cas de Jean-Luc Delarue avec Reservoir Prod qui fournit souvent des programmes à M6, ou d'Emmanuel Chain par le biais d'Elephant compagnie, qui produit Sept à huit.

    Notons que certains animateurs à succès se refusent à produire des émissions. Michel Drucker est pleinement satisfait de sa situation et a suffisamment travaillé pour ne plus avoir à se soucier de l'avenir. On pourrait mettre ce genre de personnes dans une quatrième catégorie, les vieux routards. Bernard Pivot en fait aussi partie.

    Voilà donc tout ce que nous sommes en mesure de vous révéler sur les salaires des animateurs et la manière dont le système fonctionne. Et à la radio ? Le flou est tout aussi complet. Seuls quelques uns jouent la transparence. Jean-Marc Morandini gagne par exemple 11000 € par mois pour près de 20 émissions soit 550 euros par prestation.

    Pour terminer, quelques chiffres en vrac. Un chroniqueur sur CANAL + touche en moyenne 400 € par chronique, notamment dans Nous ne sommes pas dans des anges. Cela dépend là-aussi avant tout de la notoriété. Stephane Guillon gagne plus de 1000 euros pour chaque papier sanglant. Quand on pense que l'année dernière il bénéficiait d'une chronique quotidienne... Chez Ruquier chaque membre de la bande a 1500 euros par émission.

    Et n'oublions pas que la télévision n'est pas le seul gagne-pain de ces animateurs ! Il arrive très souvent à ceux-ci d'animer des séminaires grassement rémunérés. La palme revient à Donald Trump aux USA, dont la rétribution se chiffre en millions de dollars pour des animations en entreprise. Enfin, vu le tarif, on imagine bien que la plomberie du coin ne fait pas appel à ses services pour remotiver les employés !

    D'ailleurs ces extras peuvent être le seul moyen de survie pour ceux que l'on qualifie de has been. Dernièrement, et c'est très sèrieux, Elodie Gossuin était l'invitée d'honneur d'un supermarché U ! Danièle Gilbert est plus coutumière du fait et on l'a déjà vu dédicacer ses rares livres dans ces mêmes magasins ou faire des animations.

    Bien souvent, le retour à la réalité est très dur car quand les supermarchés ne veulent même plus de vous, il reste la case ANPE ou relations. Mais c'est bien connu, dans le cercle très fermé des stars, il ne fait pas bon être has been. L'un de ces "passés de mode", sans doute frustré a eu cette phrase : "Il vaut mieux être has been que never been". C'est le même type d'expressions que "Il vaut mieux être seul que mal accompagné".

     

    Le monde de la télévision est donc vraiment impitoyable. Désormais vous ne verrez plus un animateur de la même manière, et ce n'est peut-être pas un mal...

     

     

    source :  Jean-Marc Morandini pour les chiffres cités.


  • Commentaires

    1
    visiteur_lovetv
    Samedi 10 Décembre 2005 à 08:07
    Petit rectificatif pas tr?important maintenant que j'y pense mais comme le sujet principal c'est le blog et que je tiens aux bonnes infos :) :
    il est dit, je cite "R?rvoir Prod fournit souvent des produits pour M6". C'est quasi faux puisqu'il y a seulement l'?ssion "Il faut que ca change" made in Delarue.
    R?rvoir Prod c'est surtout depuis plus de 10 ans, le service public France 2 (Ca se discute, Jour apr?jour, 2025 le futur en face, D? dimanche, D? le retour), France 3 (Tous Egaux, 3x+net, C'est mon choix) et les cha?s priv? TF1 (Vis ma vie, Star ?omicile), Canal+ (Cours Florent, La vie en clair) et d'autres ?ssions sur le c?e comme la plue connue "La quotidienne" sur T?.
    Vous pouvez consulter l'ensemble des ?ssions qu'a produit Jean-Luc Delarue cette derni? d?nnie ainsi que tous les animateurs qui ont collabor? ses c? sur www.reservoir-prod.fr
    2
    mario1945
    Samedi 10 Décembre 2005 à 19:57
    Merci pour ces pr?sions. Je reconnais que je me suis un peu laiss?mporter sur Reservoir Prod'. Le dossier sera bient?odifi?
    3
    visiteur_la cat
    Jeudi 22 Février 2007 à 14:20
    trop de sous encaiss?facilement
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    aizen63
    Jeudi 31 Décembre 2009 à 13:48
    quel honte donner autant d'argent a des incapable c'est triste
    5
    davidtournier
    Jeudi 13 Janvier 2011 à 12:35
    C'est intéréssant de voir à quel point le montant des salaires est aléatoire

    http://www.euroastuces.com
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :