• Mercredi 20 septembre 2006

    On commence dès maintenant avec trois individus qui ont beaucoup fait parler d'eux ces derniers temps. Dans l'ordre : Doc Gyneco, Segolène Royal et Jean-Marie Le Pen.

    (20/09)

     

    * Doc Gynéco : quand la quête de la reconnaissance fait perdre toute valeur.

    Ce titre peut vous paraître un peu fort mais c'est vraiment mon impression concernant celui qui fut un rappeur de talent. Force est de constater cependant que ses derniers disques ont étés de gros bides. Ce n'est pas faute d'avoir été invité à de multiples reprises chez son ami Marc-Olivier Fogiel... Desesperé, Bruno a commencé à devenir boulimique. En atteste sa récente prise de poids. Mais bon, comme se détruire ne fait qu'empirer les choses, il fallait bien essayer de trouver un début de solution. C'est alors que le doc s'est découvert soudainement des atomes crochus avec Nicolas Sarkozy. Invité à l'université d'été de l'UMP à Marseille, il n'a pas hésité à le désigner comme son "petit maître à penser". Et là, c'est le drame. Cet homme qui en appelait il y a quelques années encore à brûler les voitures de police à travers ses morceaux, cet homme est maintenant si proche du gouffre qu'il en arrive à n'importe quoi. Vous n'allez quand même pas me dire que c'est par conviction qu'il a pris sa carte UMP ! Il n'y avait qu'à voir son état second à Marseille pour deviner que le rappeur ne faisait que débiter des morceaux d'un discours que des collaborateurs du ministre de l'Intèrieur s'étaient cassé la tête à lui faire mémoriser.

    Bruno est désormais grillé dans la profession. C'est pour cela qu'il va s'essayer à la production de téléfilms pour TF1. Cherchez la logique dans son parcours...

     

    * Segolene : le grand méchant loup ?

    Cela ne vous aura pas échappé, la question embarassante d'une jeune militante PS à Segolene Royal a soulevé de nombreuses reflexions. Rappelons que la question était la suivante : " Que penses-tu de l'iimportance de marquer le clivage droite-gauche pour gagner en 2007 ? ". Question biaisée s'il en est. Le problème est que lorsqu'il s'est agit pour Nolwenn (le prénom de la militante) de préciser la question, encouragée par la probable candidate PS, elle en a été incapable. Pire, elle demandait conseil à ses voisins de rangée, pas plus malins qu'elle.

    Et comme d'habitude, les médias ont fait monter la sauce, jugeant que Royal s'était montré cassante, voire méprisante. Or, si l'on regarde la séquence en entier, on peut voir qu'il n'en est rien. Une analyse partagée par Judith Bernard, du Big Bang Blog. Je cite sa conclusion : "

    Alors voilà, mon impression aux images n’a rien à voir avec ce que j’ai entendu sur les ondes : Nolwenn n’est pas une victime : c’est une nouille inconséquente. Et Ségo n’est pas cruellement dominatrice : elle est, en la circonstance, simplement dominante, parce que l’autre n’est pas à la hauteur. On ne reproche pas à un sportif de gagner quand il est plus fort, on ne se met pas à dire qu’il est cruel et cassant. Pourquoi on le ferait d'un orateur ? La réthorique est, aussi, un sport de combat. "

     

    * Le Pen : un programme surréaliste

    Dans le 20 minutes daté du 20 septembre, on peut lire quelques extraits du programme présidentiel voulu par le président du FN pour les élections de 2002. Alors, même si celui de 2007 n'est pas encore officiellement annoncé, on peut se douter qu'il en aura à peu près la même teneur. Voici donc quelques propositions de 2002, ou comment un vieux monsieur de 78 ans pas si inoffensif qu'il n'y paraît vous propose un véritable retour en arrière en cas de victoire. " Pour la présidentielle 2002, le FN prévoyait de sortir de l'Union européenne et de l'Otan, de revenir au franc, de supprimer l'impôt sur le revenu, le pacs, la CMU et les ZEP. Etaient également programmés le démantèlement des « ghettos ethniques », la fin du droit à l'IVG, l'enseignement du « Beau », l'inscription de la préférence nationale dans la Constitution. Au milieu de citations d'auteurs humanistes, on trouvait des remarques sur la « Kommandantur antiraciste » et la « Propagandastaffel » des émissions télévisées."

    De très mauvais augure tout cela...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :