• Muppets TV

    MUPPETS TV

    (dimanche, 16H55, TF1)

     

    Audience : 3.195.420 téléspectateurs  (27.5%) dont  34.1% sur les femmes de moins de 50 ans et 40.5% sur les 4-14 ans.

    Bonne surprise, hier, avec la première du Muppet Show version 2006. La France est la première à ressuciter les célèbres marionnettes par l'intermédiaire de Cauet. C'est à la place de Vidéo Gag que l'émission s'est installée.

    Moi qui croyait detester ou trouver cela ridicule, j'ai plutôt adhéré dans l'ensemble. Les voix sont réussies malgré l'abscence des doubleurs originaux tels que Roger Carel, Micheline Dax... et la présence de guests humains n'est pas negligeable. Pour cette première, Pascal Obispo et Adriana Karembeu ont essuyé les plâtres. Le chanteur a d'ailleurs été davantage impliqué que cette dernière. Il s'est plié bien volontiers aux parodies d'emissions ou de séries telles que Star Academy (Alexia appréciera d'être représentée par Peggy...), Grey's anatomy...

    Les deux petits vieux qui servent de transition entre chaque séquence n'ont pas la langue dans leur poche, balançant un peu sur Brigitte Bardot (le vieux à l'autre vieux : "T'as pas la voix mais t'as déjà le physique !") et sur la chanson française. Ainsi, lorsque Monstre, l'une des marionnettes, avale le lecteur MP3 de Pascal Obispo, il est condamné à jouer des musiques du baladeur chaque fois qu'il ouvre la bouche. Ce qui donne lieu à ce petit dialogue entre vieux : -" Y'a animal qui fait de la musique avec le ventre !". Réponse de l'autre : - " Oui mais ça prend toujours la tête !".

    Pascal a conclu le tout par un live, entouré de tous les personnages.

    Muppets TV

    est donc conçu pour plaire à toute la famille. Cauet, bien que animateur-producteur de l'ensemble, nous epargne ses blagues potaches et montre qu'il a d'autres cordes à son arc, comme celle du doublage. Les invités apportent un plus, car ils sont veritablement impliqués, avec des textes à apprendre, et ne viennent pas faire leur promo. Ouf, on respire ! Enfin un programme moins deprimant que les autres le dimanche après-midi ! Seul petit bémol, les rires enregistrés gagneraient à être remplacés par un vrai public, comme le font Les Guignols de l'Info, qui eux sont en direct. Mais bon, pour le direct, je suis un peu mauvaise langue car la charge de travail pour les deux programmes n'est pas comparable.

    Et que ceux qui auraient raté le pilote se rassurent, TF1 diffuse chaque soir de la semaine un pastiche de cinq minutes qui n'est autre que le best-of de la version dominicale. La chaîne a commandé dix épisodes pour le moment. Ensuite, tout dépendra des audiences. Celle de la première est plutôt encourageante.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :