• - épisode 441... (Lundi 15 mai 2006)

    Ninon est enfin de retour d'Italie. Son père s'est fait un sang d'encre mais la jeune journaliste affirme vouloir arrêter les frais. Néanmoins, elle ne promet rien. Léo, lui, a une nouvelle co-équipière, le lieutenant Bourahoui. Le commissaire Beaumont a le dessein d'en faire une taupe. Elle est chargée de surveiller les moindres faits et gestes de son partenaire. La cohabitation s'annonce difficile, d'autant plus que Léo ne lui confie que des tâches sommaires : aller chercher un café, taper des rapports...

    Samia a rompu avec Lucas, on le sait. Fruit du hasard, un vieil ami à elle vient de sortir de prison. Kader Bescra y a passé trois mois pour avoir bousculé un policier. Il garde depuis une rage itense contre les agents de la force publique. Samia l'heberque quelque temps, pour qu'il puisse se retourner. Juliettte n'y voit aucune opposition, mais Kader a une attitude agressive envers elle. Il n'accepte pas d'avoir un contact avec une jeune bourgeoise, dont les parents votent pour des politiques démagos. En parlant de démagogie justement, Picmal s'est une nouvelle fois illustré aujourd'hui en faisant un dicours devant le cabinet de Guillaume. Bien sûr, le médecin était contre mais tous ses propos sont passés à la trappe au montage. Les habitants retiennent surtout de lui qu'il a traité les jeunes de banlieue de "parasites".

    Lucas pour sa part est persuadé que la rupture entre Samia et lui ne va pas durer. Il a d'ailleurs la tête ailleurs. Son prof l'a convoqué, et la chaîne câblée qui a diffusé le court-métrage prétend lui confier la réalisation de programmes courts. Il n'a donc pas le temps d'aider Johanna, en plein dans ses révisions pour le bac français. Juliette vient l'aider, sur une idée de Lucas. Ce dernier, à l'issue de son rendez-vous, revient furieux. Le directeur de son école de cinéma l'a tout bonnement renvoyé. Selon l'homme, avoir diffusé un court-métrage sans le consentement du principal interessé est "irresponsable". Cela aurait pu coûter cher à l'école.

    Enfin, Nirina est distante depuis l'épisode du baiser avec Nathan. Elle s'interroge et va prendre conseil auprès du père Matthieu. Dans la plus pure tradition catholique, il lui conseille de prendre son temps, sans cesser de le voir pour autant. Nathan accepte, tout à sa joie de garder son amitié avec la jeune fille.

    Séquence suspense (fin)

    -> Ninon vient voir Léo, qui expédie sur le champ sa co-équipière. Celle-ci ne le fait pas de bon coeur, car en surveillant Léo elle espère obtenir rapidement une promotion. C'est du moins ce que le commissaire Beaumont lui a promis. Une fois ce problème réglé, Ninon met cartes sur table. Pour elle, Picmal était l'amant de Sylvie Carlier et a tout commandité. Léo appelle à la prudence mais se heurte à l'obstination de la jeune fille. Elle est prête à faire éclater la verité au péril de sa vie.

    ***

    Les phrases

    -> "Je fais pas de baby-sitting." (première réaction de Léo lorsque Beaumont lui présente la nouvelle recrue)

                         - " Les jeunes ont besoin d'un idéal. A part aller chanter à la télé, ils n'ont rien." (Rachel donne raison aux brûleurs de voitures et égratigne au passage Nouvelle Star et Star Academy)

    BONUS

    --> - Leïla Bourahoui est sortie quatrième de sa promotion à l'Ecole nationale supèrieure de police.

    - Nirina a 17 ans. Nathan et elle sont au lycée Jean Cocteau.

    - Johanna a du mal avec le passage sur l'autobiographie dans son cours, et n'a pas aimé Les confessions de Rousseau.

    - Cet épisode rhymait avec mauvais acteurs. En effet, Leïla et Kader récitent leur texte, l'une sans conviction, l'autre en forçant le trait. Espérons qu'ils ne feront pas long feu. Comme quoi, on peut être jeune comme la fille qui interprète Nirina, et jouer avec conviction.

    - Le fait que Picmal traite les jeunes de banlieue de 'parasites" est une allusion à peine voilée, en plus soft, à Sarkozy et ses fameuses "racailles". Parmi les autres phrases de Picmal à prévoir dans les prochains jours, mon pronostic serait : "Je vais nettoyer le Mistral au tuyau d'arrosage" (et non pas au Kärcher), "Le Mistral, aimez-le ou quittez-le !", "Madame Marsi n'a pas d'idées ! Elle entre dans une salle et dit "J'ai vos idées." Si vous avez d'autres phrases de Sarkozy à proposer la sauce Picmal, n'hésitez pas.


    - épisode 442... (Mardi 16 mai 2006)

    Léo continue lentement mais surement ses investigations sur Picmal. Mirta est interrogée mais n'aide guère à faire avancer l'enquête. Plus gênant, le fait que le nouveau lieutenant ait surpris une conversation téléphonique de Léo au cours de laquelle il chargeait un subordonné de continuer à chercher des informations. Bien heureusement, il s'en sort avec une pirouette, en affirmant à sa désormais co-équipière qu'il craint juste que Picmal ne critique la police sur la lenteur des recherches. Le principal concerné, Charles-Henri, se rend comme tous les jours au bar de Roland. Il y croise Kader, et la rencontre est loin d'être amicale. Picmal le toise de haut en réaffirmant que les parasites ne sont pas tous maghrébins. Alors que Kader se fait plus agressif, Roland le chasse de son bar, en lui conseillant d'aller voter. Ce n'est pas le principal souci de Kader, qui était venu demander un travail au bar, sans succès. En attendant, il loge toujours chez Samia, ce qui ne plaît guère à Malik, qui craint qu'elle ne retrouve ses vieux démons.

    Juliette dort chez sa soeur pendant ce temps. Céline tient à ce qu'elle ait enfin un boulot, et lui décroche un rendez-vous. Mais Juliette, entêtée comme jamais, lui répond qu'elle doit se rendre à une conférence, pour laquelle elle a été invitée ce matin en compagnie de Rudy. Ce dernier n'apprécie guère la séance, tout le contraire de Juliette, qui attend le chercheur, Gabriel Mercler, pour lui demander un autoographe. Elle prend mal le fait que Rudy la rabaisse devant lui en précisant qu'elle n'a pas le bac. En fin de journée, l'idée de reprendre les études fait son chemin, motivée par Gabriel et par l'entourage de Juliette qui en a assez de la voir vivre aux crochets des autres.

    Pour terminer, Nathan expérimente les rencontres d'aumônerie avec Nirina. Rachel n'approuve guère cet embrigadement. Mais force est de contaster qu'au retour de ces rencontres, le jeune homme est conquis. Il envisage d'y retourner la semaine prochaine.

    Séquence suspense (fin)

    -> Ayant appris de la bouche de sa soeur que Samia hébergeait quelqu'un, Lucas se rend illico presto chez elle. Samia maintient sa position, elle ne veut plus entendre parler de lui. Entre ensuite Kader, que Lucas est prêt à frapper. Son ancienne petite amie évite une bagarre en mettant Lucas dehors. Le couple fait partie du passé.

    ***

    La phrase

    -> " -Je ne livre jamais d'information sur les affaires en cours" (dixit Léo, qui manie la langue de bois car il semble oublier qu'il a confié à Roland que Marc n'était pas un assassin).

    BONUS

    --> - Kader vient des quartiers Nord.

    - Luna est actuellement à Paris pour un salon du prêt à porter. Cette information est à ajouter à la liste des excuses bidons pour justifier les vacances des acteurs.

    - Nicolas a 26 ans et est parti à Strasbourg pour intégrer une prépa dans le but d'intégrer l'ENA.

    - Programme de révision de Johanna : lundi, mercredi et vendredi .... les thèmes littéraires au programme. Puis, mardi et jeudi..... examens blancs.

    - Le poissson cuisiné par Guillaume est un Saint-Pierre. Nathan a rencontré des jeunes de l'aumônerie de Saint Brieu.

    - A noter que pour la première fois, le vocable "racaille" a été employé, par Samia. Hasard du calendrier, quelques minutes plus tôt, Nicolas Sarkozy était sur France 2 pour défendre ses lois sécuritaires.


                                                                                      - épisode 443... (Mercredi 17 mai 2006)

    Guests : Kader Besra (Abderahim Broumes), Père Matthieu (Maxime Carasso), Jade Bourahoui (Fadela Belkebla) et Gabriel Mercler (Didier Monin).

    La piste menant vers Picmal se fait de plus en plus claire. Dernière découverte en date ; c'est Picmal qui a nommé Sournia conservateur du musée. Mais en attendant que la vérité n'éclate au grand jour, Léo doit se montrer très prudent. Jade, le nouveau lieutenant, épie ses moindres faits et gestes et informe Beaumont que Castelli fait des recherches sur les comptes du candidat à la cantonale.

    Nathan, dans son chemin vers la chretieneté, s'est fixé un nouvel objectif : être baptisé. Mais il semble que cela soit davantage pour être aux côtés de Nirina. C'est ce que semble penser le père Matthieu, qui l'a rencontré. En tout cas, ça n'est pas du goût de l'entourage du jeune homme. Sa grande amie, Juliette, a elle aussi des soucis, cette fois d'un autre genre. Elle souhaite repasser son bac. Malheureusement, les dates d'inscriptions sont cloturées depuis six mois. Grâce à l'aide de Mercler, elle arrive néanmoins à s'inscrire pour les cessions de rattrapage de septembre, en candidate libre.

    Enfin, Lucas ne digère toujours pas de s'être fait "larguer" par Samia. Il renvoie donc toute sa rancune vers Kader, qu'il soupsçonne de vouloir se mettre avec sa petite amie. Lucas lui lance un défi implicite : ajouter les actes à la parole. Puisqu'il est aussi remonté contre Picmal, pourquoi ne pas vraiment le lui montrer ? Aussitôt dit, aussitôt fait. En compagnie de deux amis du quartier Nord, Kader saccage le cabinet du candidat. Pas de chance, c'est à ce moment-là que Picmal revient avec Frémont. Ce dernier arrête le jeune délinquant in extremis.

    Séquence suspense -> Au poste, Kader exprime seulement son geste par les propos de Picmal sur les "parasites". Il est bon pour la prison. Avant de partir, il lance un "Je vais vous faire la peau !" à l'assistance.

    ***

    La phrase -> "La prochaine étape c'est quoi ? Le séminaire pour devenir prêtre ?" (Rachel s'offusque de la nouvelle vocation de son neveu).

    BONUS --> - Mélanie n'a pas la bac. Juliette a essayé quelque temps d'être serveuse au Mistral. L'expèrience n'a pas été concluante. Sa mère est aux Antilles et lui verse de l'argent de poche chaque mois.

                       - Nirina a donné à Nathan la croix qu'elle avait eu lors des JMJ.


    - épisode 444... (Jeudi 18 mai 2006)

    Retour à la case départ pour Kader. Après avoir ravagé le QG de Picmal en inscrivant notamment sur les murs "Picmal, salope", en compagnie de deux amis, il est de nouveau placé en détention. Samia ne pardonne pas à Lucas d'avoir incité son ami à agir de la sorte. Il la dégoûte désormais. Le lieutenant Bourahoui soupsconne à demi-mot Blanche Marsi d'être à l'origine de ceci. Mais Blanche n'a pas vraiment la tête à ces manipulations, d'autant plus qu'elle est sur le point de tout laisser tomber. Charlotte et Vincent ont les mots qu'il faut pour la rebooster.

    Nathan, depuis hier, a décidé de devenir chrétien. Pour cela, il souhaite se faire baptiser et doit obtenir le consentement de son père. Guillaume n'est pas vraiment chaud à cette idée, alerté par les multiples mises en garde de Rachel, qui parle d'"embrigadement". Le père Mathieu réalise que Nathan est le garçon dont Nirina est amoureuse, ce qui lui fait dire que le jeune homme agit de la sorte par amour pour elle. l'idée fait son chemin dans la tête de Nrinia, qui finit par dire à Nathan qu'elle ne veut plus le voir. Adieu donc autels, croix et eglises ! Nathan retourne brusquement sur terre.

    Juliette, pour finir, a déjà la tête dans les révisions. Elle repasssera son bac en tant que candidate libre en septembre prochain. L'homme à l'origine de cette métamorphose, Gabriel Mercler, est invité chez les Frémont et se voit proposer un don substanciel de la part de l'ancien avocat. Par honneur, il refuse. Frémont a de toute manière d'autre chats à fouetter. Beaumont l'a avertit, ainsi qu'à Picmal, que l'enquête de Léo progressait. Charles-Henri est prêt à en découdre avec le vieux flic, mais c'est sans compter sur la réaction de Frémont qui préfère adapter une autre technique, l'intimidation.

    Séquence suspense (fin) -> Après la théorie, la pratique. Alors que Léo rentre au Select, un homme caché derrière la reception surgit et lui assène un violent coup de couteau à l'estomac. Léo s'écroule et est pris en charge par Rachel, arrivée peu après. Le docteur Lezerman va encore avoir du travail...

    ***

    Les phrases -> - "C'est avec des fous comme vous que l'on met le pays à feu et à sang" (Rachel dit sa façon de penser à Picmal)

                                - " Au début, même tes défauts me plaisaient. Maintenant, je ne vois plus qu'eux." (Samia porte le coup de grâce à Lucas)

                          - "Tu connais le nombre d'éléctions où le favori a été balayé ?" (Vincent encourage Blanche à maintenir sa candidature. Allusion à peine voilée au 21 avril 2002)

    BONUS --> - Selon Gabriel Mercler, chez les indiens maranis, les hommes ont le pouvoir, mais les femmes ont le savoir.

                        - Guillaume a l'intention de partir rejoindre Luna à Paris ce week-end. Le retour de l'actrice est-il prévu pour lundi ?

                    - Coup de gueule contre la question posée à chaque fin d'épisode, par un célèbre sponsor : "Comment s'appelle la nièce de Charlotte ?". D'accord, mais il faudrait que les annonceurs regardent un peu plus souvent la série pour se rendre compte que cela fait un moment que la jeune actrice ne joue plus.

                    - Autre gros plan sur une pub : celle de Danone. Devinez qui vante les mérites de la célèbre marque de yaourt ? Alice Jouvenin ! Personnellement, je ne ferai pas trop confiance à une femme qui a incarné une tueuse prête à tout...


    - épisode 445... (Vendredi 19 mai 2006)

    Léo ne pouvant plus assurer l'enquête (il a été placé en coma artificiel par les médecins et le pronostic vital reste reservé), c'est Beaumont qui prend le relais. Il tient déjà un coupable : Kader. Pas lui, bien sûr, car il était déjà en prison, mais sûrement l'un de ses amis. Le principal concerné réfute tout et ne donne aucun nom. Picmal se réjouit de cette agression, qui apporte de l'eau à son moulin. Il propose à Blanche de faire une condamnation commune face à ce qui est arrivé. Blanche refuse, bien entendu. Son fils, Lucas, est dans une mauvaise passe. Renvoyé de son école, lâché par sa petite amie... il n'y a plus rien pour le retenir ici. Il confie à son grand-père son envie de quitter Marseille. Roland le comprend, d'autant plus qu'il souhaite rejoindre son père. François a immédiatement accepté. Blanche y voit là une illustration supplémentaire de l'égoïsme de son ex-mari. Pourtant, laisser Lucas partir est la meilleure solution. Il pourra ainsi rebondir et gagner en maturité.

    Mercler de son côté est à la recherche d'un appartement. Rudy lui suggère de s'adresser à Fenicie, qui fait office de syndicat d'immeuble également. Céline lui trouve dans les minutes qui suivent l'appartement de ses rêves;, à quelques pas de la place Castellane. Pourtant, Juliette s'y oppose. Elle craint que dans l'avenir son père ne profite de ceci pour faire chanter le conférencier. Le temps passant, et devant le desarroi de Mercler, elle change d'avis. Juliette = girouette ?

    Séquence suspense (fin) -> Ninon se rend au chevet de Léo. Le lieutenant Bourahoui fait de même et propose son aide à la jeune fille. Mais pour cela, il faut qu'elle lui dise sur qui Léo enquêtait. Elle finit par lâcher le nom de Picmal, en lui demandant de promettre de n'en rien dire à ses supèrieurs. C'est alors que le lieutenant s'exclame qu'elle ne peut pas garder cela pour elle.

    ***

    La phrase -> -" Ta soeur me voit comme un parrain de la Mafia qui va s'empresser d'exiger quelque chose en échange de ce service." (Frémont lit comme dans un livre dans les pensées de sa fille)

    BONUS --> - Le rebondissement de fin d'épisode de ce soir était franchement poussif. On se serait cru dans une cour de récréation : "Je vais le direeeeu !" Et bien sûr, comme d'habitude, le lundi suivant, le lieutenant n'en fera rien. C'était seulement pour créer un suspense auquel personne ne croit de toute façon.

                    - Le policier frappé par Kader a passé trois jours à l'hôpital.


    - épisode 446... (Lundi 22 mai 2006)

    Guest : Karine Mercoeur ( Nathalie Grandhomme)

    R

    arement un épisode de Plus belle la vie aura été aussi dramatique. Cela commence avec le départ annoncé vendredi dernier de Lucas. Effusion de larmes parmi les membres de la famille Marsi. Seul Roland garde le sourire, lui qui s'apprête à rejoindre son petit fils dès la semaine prochaine pour un repos bien mérité après tous ces évènements (encore une excuse bidon pour que l'acteur prenne des vacances). La scène la plus déchirante a lieu lorsque Lucas vien faire ses adieux à son meilleur ami, Rudy. Le médecin en herbe ne retient pas ses larmes, et après une pognée de mains virile, les deux amis tombent dans les bras l'un de l'autre. Johanna a l'honneur d'être la dernière à lui dire aurevoir. Elle en profite pour passer un message vidéo à son père, sur lequel elle lui dit combien elle regrette d'avoir agit de la sorte lors de son départ.

    L'affaire Carlier-Verney prend une tournure plus sombre. Picmal confesse tout ce dont on l'accuse à Ninon, mais bien sûr, en l'abscence de témoins. Il menace de mettre fin aux jours de Marc si elle fait quoi que ce soit pour se mettre en travers de son chemin de nouveau. Le dernier recours de Ninon est de faire appel à Guillaume, pour qu'il protège Léo d'une mort certaine. Le médecin en a la confirmation en se rendant au chevet du policier. Léo lui demande dans un moment de lucidité de le faire sortir de l'hôpital le plus vite possible. Quant à Marc, il ne trouve plus assez de mots dans le dictionnaire pour faire comprendre à la jeune fille qu'il est temps d'arrêter les dégâts. D'ailleurs, les cantonales auront lieu dimanche; autant dire que Picmal ne se laissera plus marcher sur les pieds.

    Au bar, Gabriel invite les filles Frémont à prendre l'apéritif chez lui, pour remercier Céline de lui avoir déniché un appartement en plein Marseille. Il semble que Céline soit tombée sous le charme du professeur. Malheureusement pour elle, Gabriel a une femme, qui arrive à temps pour l'apéro. Elle se conduit de manière très étrange avec Céline, lui prenant la main et la touchant sans cesse. Cette dernioère craint que Karine ne souhaite avoir une aventure avec elle, d'autant plus qu'elles doivent prochainement visiter Marseille ensemble.

    Séquense suspense (fin)

    -> Roland et Rachel attendent avec impatience le retour de Guillaume, qui doit leur en dire plus sur l'etat de Léo. Mauvais signe, il est en retard, ce qui oblige Rachel à se faire servir une seconde vodka. Enfin, Guillaume passe la porte du Mistral, la mine sombre. Il met un moment à annoncer la terrible nouvelle : "Léo est mort !" Oh my god !

    ***

    La phrase

    --> - " Tu vas commencer une nouvelle vie en même temps que la ville se rebâtit. C'est un beau symbole." (Blanche parle de la Nouvelle-Orléans que son fils va rejoindre).

    BONUS -->

    - L'avion de Lucas décolle à 20H30 de Marignane. Il ne compte revenir qu'à la rentrée, et s'est inscrit à la fac par acquis de conscience.

                     - La chambre d'hôpital de Léo est le numéro 112. C'est la première fois qu'un acteur permanent de la série passe l'arme à gauche. Nous en sommes à deux acteurs en moins au casting. Y aura-t-il une baisse des effectifs ou de nouvelles arrivées pour compenser. Et qui va faire la police lorsque Beaumont sera lui aussi derrière les barreaux, en compagnie de Picmal ?

                     - Karine était pharmacienne à Nancy avant de rencontrer Gabriel Mercoeur (vraie orthographe de son nom !). Elle était alors coincée et rigide.

                     - Nouvelle question après l'épisode, pour le jeu Volvic (sponsor du moment) : "Qui est le père de Nathan ?". Et puisque l'on est dans le rayon des questions bêtes; on peut ajouter celle posée lors de Questions pour un champions spéciale héros de fiction (dans laquelle était invitée l'actrice qui incarne Mirta) : "Quel est le nom du bar du quartier ?" Il fallait choisir parmi trois propositions : le Mistral, le Tramontane (titre d'une saga de l'été de TF1, en plus d'être un vent) ou le Sirocco.


    - épisode 447... (Mardi 23 mai 2006)

    Guest : Gwen (Regine Arniaud)

    L

    e quartier du Mistral se réveille sous le choc de la terrible nouvelle : Léo n'est plus. Aussi rapide qu'un rapace plongeant sur sa proie, Picmal s'empresse de distribuer des rubans noirs en signe de deuil. Un moyen comme un autre d'exploiter un drame qu'il a lui-même contribué à créer. Beaumont non plus ne perd pas de temps, qui copie les dossiers du flic décédé sur une clé USB. Il ordonne à Jade d'orienter l'enquête vers la famille Bescra. Frémont n'apprécie guère de se retrouver avec un nouveau mort sur les bras. Il souhaiterait laisser tomber Picmal, mais l'homme lui rappelle qu'ils sont liés. C'est un peu grâce à lui si aujourd'hui Frémont peut jouir de sa retraite tranquilement...

    Suite à la mort de Léo, Blanche envisage une nouvelle fois de retirer sa candidature. Rachel lui enjoint de revenir sur sa décision, et n'a pas de mal à la convaincre. Sa fille, Johanna, lui reporche de ne pas lui accorder assez de temps. Elle trouve une oreille attentive par hasard auprès de Karine Mercoeur, qui, sous prétexte de l'écouter, lui refile par la même occasion un sachet d'herbes médicinales des indiens maranis. Johanna l'essaie de retour, et est étonnament "zen". Sa mère s'étonne de ce brusque revirement de comportement. Malheureusement pour la jeune fille, son sac est sur le canapé. Blanche y découvre les herbes. Canabis ou pas canabis ?

    Ce mardi, Christelle sort de l'hôpital pour la première fois depuis de nombreuses semaines. Elle devra néanmoins y retourner chaque soir. Son procès s'ouvre vendredi, mais elle ne semble pas prête à coopérer. L'arrivée inopinée de sa mère, Gwen, la convainct de tout faire pour s'en sortir. Charlotte est un peu jalouse de sa soeur qui récolte tous les lauriers après les épreuves difficiles qu'elle a dû affronter seule. Gwen insiste même pour ramener elle-même sa fille. Les deux vont-elles en profiter pour s'enfuir ?

    Séquense suspense (fin)

    -> Roland a un comportement étrange depuis la fin de la journée. Et pour cause, la nuit tombée, Guillaume arrive chez lui, poussant un homme sur une chaise roulante. De qui s'agit-il ? Nicolas ? Alice Jouvenin ? Non ! Léo himself ! He is back, et il n'est pas mort du tout...

    ***

    La phrase --> -" C'est le seul flic qui avait réussi à me faire oublier que c'était la police française qui avait arrêté mes parents." (Rachel rend un superbe hommage à Léo)

    BONUS --> - Léo n'est pas mort, certes, mais à qui est le corps que l'on a autopsié ? Par contre, il va y avoir un départ prochainement dans la série, et celui-là est bien réel, Ambroise Michel quitte la série. Après les adieux de Lucas, cela va créer un vide.

                    - Roland a remis à Thomas le trophée qu'il avait gagné en compagnie de Léo il y a dix-sept ans pour un tournoi. C'est ce même jour que Blanche a appris qu'elle était enceinte de Johanna.

                   - Delvaux va se porter partie civile au procès. Christelle, qui a changé de coupe, risque jusqu'à dix ans de prison.

                   - Lucas est arrivé à 5 heures du matin, heure française, à la Nouvelle-Orléans.


    - épisode 448... (Mercredi 24 mai 2006)

    Changement radical pour Roland : lui qui envisageait même de laisser le bar fermé, s'active aujourd'hui. Il pense à peine à l'enterrement de Léo. Il faut dire que le soi-disant mort lui délègue de nombreuses responsabililités, à commencer par dssimuler un agenda parmi ses affaires à l'hôtel. Il s'agit d'un agenda rempli de fausses informations. Comme prévu, Picmal s'en empare. Guillaume quant à lui, se rend chez Céline sous un faux prétexte : demander le financement de la construction d'un hôpital à l'étranger. Dès qu'elle a le dos tourné, il en profite pour verser un produit dans la boisson qui se trouvait sur la table. Dans quel but ?

    Rudy a le moral dans les chaussettes depuis que Samia lui a montré les réponses de son concours de médecine. Connaissant ce qu'il a mis, il est persuadé d'avoir totalement échoué et ne se voit pas le retenter une seconde fois. Heureusement pour lui, Guillaume est déjà passé par là. Il lui assure que ces réponses sont fausses et qu'il ne s'agit que d'une mauvaise blague des étudiants de seconde année pour saper le moral des débutants. Appparemment, c'est réuss, mais Rudy est rassuré.

    Blanche demande à Thomas d'expliquer à sa fille que l'usage du cannabis est mauvais pour la santé. Service public oblige, le serveur du Mistral s'y plie bien volontiers. Peine perdue, Johanna lui explique qu'il ne s'agit pas de cannabis, mais d'une tisane. Plus tard, Blanche, qui n'est pas au courant des derniers déroulements de l'affaire, tient à faire la morale à Karine. C'est finalement elle qui se fait sermonner. Karine pense qu'il est temps qu'elle reprenne en main sa vie de femme.

    Séquence suspense (fin)

    -> Picmal jubile : grâce à l'agenda de Léo, il a pu découvrir le numéro de téléphone d'un certain Monsieur X. Il en informe Beaumont qui vient le rejoindre. L'homme politique compose le numéro... et tombe sur la messagerie de Frémont !

    [Retrouvez cette séquence en vidéo dans TV MANIA-les vidéos.]

    ***

    La phrase

    --> "- Tu sais qui se cache derrière cette petite tête de français moyen ?" (Ninon sermonne son père qui envisage une colaboration avec Picmal)

    BONUS -->

    -Premier signe de la rechute de Gwen, elle vient se faire prescrire un traitement antipaludien en vue d'un prochain voyage en Thaïlande où elle devrait passer plus de trois mois.

                     - Blanche s'occupe d'une classe de 30 élèves de CM1. Par le passé, elle avait l'habitude de fumer des joints avec Thomas.

                      - C'est grâce à la complicité du chef de service qu'un faux certificat de décès a pu être délivré.

                      - Rudy aura le résultat de son concours le 23 juin.


    Nouveau ! Découvrez deux vidéos de PLUS BELLE LA VIE dans TV MANIA-les vidéos.

     


    - épisode 449... (Jeudi 25 mai 2006)

    C

    harles Frémont a passé une mauvaise nuit. De fait, il souffre de gastro-enterite, selon Guillaume, qui en profite pour lui faire une prise de sang. Le plan de Léo continue son bonhomme de chemin. non seulement Picmal ne fait plus confiance à l'avocat, mais c'est maintenant ce dernier qui se méfie du politique depuis que Guillaume lui a affirmé qu'il avait été victime d'une tentative d'empoisonnement. Ninon croit de moins en moins à l'hypothèse de la mort de Léo. Elle obtient confirmation auprès de Guillaume, qui l'avoue à demi-mot.

    Blanche se pose des questions sur sa vie sexuelle. Elle trouve que Karine se montre très entreprenante à ce sujet. Il faut dire qu'après avoir passé dix ans auprès des indiens maranis, elle a perdu toute pudeur à ce sujet. Malgré son snobisme apparent, Blanche s'y interesse vraiment, à tel point qu'elle achète un livre de Gabriel au sujet de la vie sexuelle des indiens maranis. Elle se le fait même dédicacer. Malheureusement pour elle, sa fille découvre le livre. Dès lors, la gêne s'installe, non sans humour.

    Christelle est aux anges depuis le retour de sa mère. Mais le conte de fées tourne court. Elle surprend une conversation entre Luna et Charlotte au cours de laquelle elle apprend que Gwen envisage de s'installer en Thaïlande, dans peu de temps. Christelle obtient confirmation auprès de la principale interessée. Gwen a rencontré un homme il y a deux mois et cela a été le coup de foudre. Cette révelation laissera des traces. Désormais, Christelle n'en a que cure de se retrouver en prison ou non.

    Séquence suspense (fin)

    -> Frémont rejoint Picmal dans son bureau. Il a une information exclusive : Castelli est vivant ! Picmal lui annonce alors qu'ils vont faire un grand voyage...

    ***

    La phrase

    --> -" Tu es beau, viril, sexy... " (Luna)

                         - " ... et médecin de garde, malheureusement. (Guillaume, du tac au tac en ce jour ferié).

    BONUS -->

    - Pour le procès, Christelle avait prévu de porter jean, basket et chemisier bleu. Avant que sa mère ne lui mente, elle avait prévu de repartir vivre avec elle à Quimper.

                     - Blanche n'a pas fait l'amour depuis quatre mois. Chez les indiens maranis, l'abstinence est le meilleur moyen d'atteindre la plénitude.

                     - Malik part bientôt pour trois semaines à Londres. Raison officielle : il va étudier le droit anglo-saxon. Très utile quand on exerce sa profession à Marseille... En réalité, l'acteur, pour avoir obtenu autant de congés doit surement s'apprêter à tourner dans un autre téléfilm.


    - épisode 450... (Vendredi 26 mai 2006)

    Frémont commence à craindre la mort. Il est persuadé que Picmal veut l'éliminer. C'est pourquoi il confie ses dernières volontés à sa fille. En cas de décès, elle devra remettre une lettre au préfet de police. Léo, aujourd'hui, tient absolument à sortir. Il a son mot à dire à Charles. Le plan qu'il lui propose est simple : dénoncer Picmal et ses lieutenants. De toute manière, il n'a plus rien à craindre. Mais il devrait se méfier de Picmal qui aborde une nouvelle stratégie. Il se rend aux Beaumettes pour voir Marc et rejette toute la responsabilité sur Frémont (les meurtres, le trafic de tableaux...). Il accompagne ses révélations d'un passeport et d'argent, ainsi que d'une arme. Ainsi, Marc pourra s'évader à son aise.

    Au bar du Mistral, Thomas a la surprise de tomber sur l'une de ses anciennes connaissances, devenue célibataire depuis leur dernière rencontre. Blaise est "hôtesse de l'air" et a très envie de revoir Thomas. Les deux complices se rendent le soir-même dans une soirée "Félix the Mousecat", sous le regard désapprobateur de Mélanie. Il faut dire que Nicolas ne rentre pas ce week-end, et que cela a facilité la prise de décision de Thomas.

    Le procès de Christelle s'ouvre ce vendredi. Charlotte la découvre in extremis dans la rue, saoule et droguée. La jeune fille est aussitôt ramenée à la maison, direction la douche, froide de préférence. Cela a le mérite de lui remetrre les idées en place. Christelle ne pardonne toujours pas à sa mère de l'avoir trahi et agit comme si elle n'existait pas, ce qui n'est pas une mauvaise chose. La meilleure chose que puisse faire cette femme est de partir en Thaïlande avec son nouveau petit ami et de faire des dépressions à loisir. Le procès se déroule à merveille; Christelle écope de deux ans de prison avec sursis.

    Séquence suspense (fin)

    -> Ninon rend visite à Marc en prison. D'un air infiniment bête, elle lui confie sa joie face aux derniers déroulements de l'affaire. Marc ne l'écoute pas. Et pour cause, en un quart de seconde, il s'empare de l'arme cachée sous sa table et prend Ninon en otage. Le policier appelé est mis à terre. Marc s'enfuit avec la fille de Vincent, en s'exclamant : "Je vais buter l'ordure qui est derrière tout ça". Picmal ? Frémont ? Seul l'avenir nous le dira.

    ***

    La phrase

    --> -" La place est réservée par Madame Blanche Marsi. Honneur aux vaincus." (Picmal sera obligé d'organiser sa fête post-cantonales dans son siège, Blanche ayant requisitionné la place du Mistral)

    BONUS

    --> - Blanche a besoin de 12,5% des voix au moins pour espérer remporter les éléctions.

                     - Thomas n'avait plus vu Blaise depuis quatre ans. Pourtant, cela fait plusieurs mois que celui-ci habite à Marseille.


    - épisode 451... (Lundi 29 mai 2006)

    Ninon est interrogée au commissariat par le lieutenant Bourahoui. Sa implication ne fait aucun doute dans l'évasion de Marc. Elle est donc placée en cellule sans même avoir eu l'occasion de parler à un proche. Et puisque cette affaire est liée à Picmal, parlons de lui. Le politique jubile fort de son écrasante victoire lors du premier tour des cantonales (voir résultats ci-dessous). Blanche assure que c'était sa première et dernière candidature. Plus tard, Frémont menace Picmal de tout révéler si l'on s'en prenait à lui. Cela ne pose pas de problèmes à l'ancien moustachu. Si l'affaire éclate au grand jour, il saura s'occuper de Céline et de Juliette, de préférence dans un cimetière.

    Christelle deteste toujours autaut sa mère, qui est confrontée à un dilemme cornélien : laisser son nouveau compagnon ou établir une vraie relation avec sa fille. Sur les conseils de Luna, qui sait de quoi elle parle, Gwen décide de renouer le contact. Christelle se montre froide comme à son habitude mais confie à Luna qu'elle a été vraiment touchée. Une nouvelle vie l'attend peut-être à Quimper.

    Mélanie, elle, ne supporte pas de savoir que Thomas a été absent tout le week-end. Elle s'imagine déjà qu'il en a profité pour tromper Nicolas. Il n'en est cependant rien. Blaise a travaillé durant ces deux jours, et passe seulement au Mistral remettre une lettre destinée à Thomas. La jeune serveuse brûle d'envie de savoir ce qui se trouve à l'intèrieur et ne tarde pas à le découvrir, au retour de Thomas : un billet aller-retour pour San Francisco à la fin de la semaine. Il a décidé de s'y rendre, tout naturellement.

    Séquence suspense (fin) -> Vincent arrive enfin au commissariat. Beaumont n'a pas de très bonnes nouvelles. Sa fille va bientôt passer devant le juge d'instruction avant d'être placée en détention préventive aux Beaumettes. Elle risque jusqu'à dix ans de prison.

    ***

    Les phrases : -" Y' que ton cul qui t'interesse." (Christelle, à sa mère)

                             - " Je me fous complètement de ce qui peut arriver à Mirta Torres..." (Picmal, après que Frémont l'ait menacé d'attenter à la vie de la gérante du Select)

    BONUS --> - Résutats du premier tour des cantonales : 46 % des voix pour Picmal contre à peine 9% pour Blanche. Gageons qu'une fois que l'homme sera mis derrière les barreaux, Blanche pourra exercer toute à sa guise sa responsabilité au Conseil géneral. Ce n'est qu'une question d'épisodes selon mes pronostics.

    - Christelle n'a pas eu une enfance très heureuse : sans père, elle devait dès l'âge de 11 ans faire les courses et les repas, entre deux internements de sa mère.

    - Thomas s'est déjà rendu à San Francisco, il y était resté cinq jours non stop à faire la fête. Recommencer ne lui fait pas peur.

    - Guillaume a réussi à retarder la date de l'enterrement de Léo en pretextant que le juge attendait le rapport d'autopsie.


    - épisode 452 (Mardi 30 mai 2006) "Incertitudes"

    Vincent ne décolère pas suite à l'arrestation de Ninon. Il a des mots très durs envers Marc, seul fautif selon lui. Justement, celui-ci l'attend en bas de chez lui. Il lui assure que dans quelques jours il se rendra à la police. Sûrement après avoir tué le responsable de l'affaire. Jade poursuit son enquête et pousse l'audace jusqu'à interroger Picmal après que Guillaume lui ait remis une lettre de Léo dans laquelle l'implication du politique et du commissaire est clairement exprimée.

    Charlotte subit l'une des colères de sa soeur lorsqu'elle remet en question les véritables intentions de Gwen. La mère de Christelle lui jette à la figure que sa nièce a été pendant tout ce temps une fille par procuration. Charlotte prend très mal ces dire, et confie plus tard à Christelle qu'elle essaie depuis un an d'avoir un enfant avec Vincent, en vain. L'un des deux serait-il stérile ? En fin de journée, ce sont les adieux. Christelle promet de revenir à la première occasion.

    En ce mercredi, Renaud fait son grand retour, plus stressé que jamais. Depuis qu'il est au chômage, il multiplie les entretiens d'embauche, qui se passent très mal la plupart du temps. Luna accepte donc de reprendre les séances de coaching spécialement pour lui. Elle incarne un patron dédaigneux et agressif. Troublé, Renaud bafouille avant de tomber dans les pommes. Une fois revenu à lui, il apprend à Luna que ces malaises se multiplient ces derniers temps, en plus d'être accompagnés de tâches sombres et de troubles de la vision. Cela rappelle à Luna la tumeur au cerveau qu'elle avait dû affronter l'an passé. Mais l'année 2005 ne laisse pas que des mauvais souvenirs pour elle, loin s'en faut. Guillaume se charge de le lui rappeler. En effet, cela fait un an jour pour jour que le couple s'est rencontré à la faveur de la journée "immeubles en fête".

    Séquence suspense (fin) -> Jade annonce à Ninon qu'elle est libre. Officiellement, cela permettra à la police de la suivre et d'ainsi retrouver Marc. En réalité, Jade est sûre que Ninon est inoccente. Elle souhaite orienter l'enquête vers Picmal. Malgré ces rebondissements et les risques que cela comporte, la fille de Vincent entend bien continuer à suivre l'affaire de très près.

    ***

    La phrase -> -" On dirait une gamine de neuf ans qui casse sa poupée." (réaction de Charlotte devant sa soeur déchirant son passeport, en signe de sa détermination)

    BONUS --> - Depuis ce soir vous aurez pu remarquer ci-dessus, à côté du jour de l'épisode, un titre. Celui-ci ne vient pas des scénaristes mais de moi-même. Je trouve en effet dommage que les épisodes ne soient reconnaissables que par leur numéro. De manière régulière donc, j'inscrirais un titre qui sera le plus en adéquation avec les évènements de l'épisode correspondant.

    - Voici des extraits du CV de Renaud : niveau bac +2, IUT d'Informatique, Diplôme de Technicien Supèrieur en Génie Informatique... Il a même failli faire Maths Sup'.


    - épisode 453 (Mercredi 31 mai 2006) "Un(e) ami(e) qui vous veut du bien"

    Jade est mise au placard par Beaumont pour avoir pris l'initiative de libérer Ninon sans l'en avertir. Picmal continue à vivre tranquillement. D'excellente humeur, il propose à Mirta de laisser son hôtel en gérance et de venir vivre avec lui. L'idée fait son chemin, mais Mirta souhaite laisser la gestion à quelqu'un de confiance, sa fille. Pourtant, Luna n'a aucune envie de vivre une vie rangée, avec un travail monotone.

    Renaud, persuadé d'avoir une tumeur au cerveau, s'inquiète de plus en plus. Au comptoir du Mistral, alors que Mélanie lui refuse un verre supplémentaire, il fait la connaissance de Karine Mercoeur, la nouvelle allumée du quartier. Elle lui fait découvrir ses tisanes miraculeuses. Cela a le don de destresser Renaud, ce qui n'est pas une mince affaire, le tout, assorti de massages divers. Juliette est étonnée de le voir en sa compagnie.

    Blaise, de retour de Mexico, est extenué. Il demande donc à Thomas de lui prêter les clefs de son appartement, le temps de faire une petite sieste. Mélanie reste persuadée que le steward le drague. Abracadabrantesque !, s'exclame Thomas. Pourtant, de retour chez lui, il trouve Blaise nu, dans son lit, qui lui demande de le rejoindre. Le barman resiste, affirmant son amour pour Nicolas. L'autre n'a plus qu'à se rhabiller et à repartir.

    Séquence suspense (fin) -> Frémont rentre en sa demeure. Surprise, Marc l'y attend, armé. Il veut que l'avocat avoue ses méfaits avant de mourir.

    ***

    Les phrases --> - "Il a une groupie, une maîtresse et une secrétaire pour le même prix, il doit être content ! " (Luna fait un descriptif des avantages qu'à Picmal à avoir Mirta)

                                  - " Vous vous saoulerez quand vous serez sûr. Pour l'instant, rentrez chez vous..." (Vous pensez avoir une tumeur au cerveau ? Allez donc au bar du Mistral, Mélanie vous y attend avec ses bons conseils)

    BONUS --> - Blaise habite en haut de Longchamp, il est derangé par les travaux pour le futur tramway. Ayant été récemment à Marseille, je peux dire que je le comprends ! C'est vraiment le grand barnüm. Le vol en partance de Mexico a duré 14 heures avec un escale à Boston.

    - Selon Karine, surnommée l'"hallucinée", en Chine, on ne pait les médecins que lorsque l'on est en bonne santé, pour le rester. Juliette y voit là une bonne solution pour remédier au trou de la Sécu.

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • - épisode 431... (Lundi 1er mai 2006)

    Guests : Nathan (Thibault Vaneck), Marc Verney (Jérôme Marc), Samia (Fabienne Carat), Renaud Sardi (Guillaume Romain), Commissaire Beaumont (Marius Bruna), Nicolas (Nicolas Herman), Agnès Martinez (Sophie Terrada) et Nirina (Linda Bouhenni).

    Marc a à peine le temps de souffler que la police est déjà sur place. Une fois encore, tout l'accuse. Un témoin, Agnès Martinez, a assisté à toute la scène. Elle a entendu un couple se disputer, puis un homme insulter une femme en la secouant violemment. Léo apprend la nouvelle à Roland, qui reste abasourdi sur une chaise toute la journée. Son entourage se relaie pour tenter de le faire réagir.

    Luna, elle, souhaiterait que Lucas puisse filmer ses séances de coaching. Il n'a pas vraiment la tête à cela, c'est pourquoi Samia se propose à sa place. La séance du jour confronte nos candidats à un entretien d'embauche. Renaud s'en sort bien. Quelques heures plus tard, alors qu'elle revisionne le cours, Samia doit gérer la curiosité de Lucas envers Renaud. Ce jeune homme est tellement maladroit que Lucas souhaite en faire le sujet de son prochain film. Samia n'apprécie pas beaucoup que son petit ami se moque de lui. Elle se découvre des points communs avec lui, car ils aiment tous deux l'informatique.

    En ce premier jour du mois de mai, Nathan ne déroge pas à la tradition. Son objectif est de vendre son stock entier de muguet avant le soir, pour pouvoir s'acheter la paire de baskets dont il rêve tant. Mais avant cela, il a droit à un cours d'histoire en bonne et dûe forme de la part de Rachel. Son commerce fonctionne bien, jusqu'à ce qu'une inconnue ne vienne marcher sur ses plate-bandes. Elle attire aussitôt toute la clientèle. Pour y mettre un terme, Nathan jette les muguets de la jeune fille, Nirina, dans une poubelle proche. Offusquée, elle jure de se venger.

    Séquence suspense -> Nicolas apporte une pièce à conviction supplémentaire. Les gants de Marc viennent d'être retrouvés à proximité du lieu du crime. Selon Léo, sa culpabilité ne fait plus aucun doute.

    ***

    Les phrases --> -" Dans ma jeunesse, on vendait le muguet pour financer le Parti Communiste, on avait un idéal." (Rachel a dû mal à envisager que Nathan vende le muguet pour de vulgaires baskets, qui plus est américaines)

    - "Apparemment, il n'avait rien contre Ann Beaucarat. (Malik) - Dommage qu'elle ne soit plus là, elle aurait été contente de l'apprendre"... (Léo, un brin sarcastique)

    BONUS --> - Nathan vend son muguet 5 € pièce. Nirina, elle, 2€.

                         - Lucas voit en Renaud un nouveau Mr Bean. Est-ce un compliment ?


    - épisode 432... (Mardi 2 mai 2006)

    Guests : Charles Frémont (Alexandre Fabre), Nathan (Thibault Vaneck), Marc Verney (Jérôme Marc), Samia (Fabienne Carat), Guillaume (Virgile Bayle), Picmal (Richard Guedj), Renaud Sardi (Guillaume Romain), Commissaire Beaumont (Marius Bruna), Nicolas (Nicolas Herman) et Nirina ( ).

    Le meurtre d'Ann Beaucarat est encore dans tous les esprits. Roland ne dort plus depuis deux jours, quand à Marc, il est toujours incarcéré. Ninon se démène pour tenter de l'inoccenter. Mais Frémont, puis Léo n'en démordent pas.

    A l'issue de la séance coaching de Luna, Lucas et Samia lui rendent visite. Cette dernière apporte le DVD du cours qu'elle a filmé hier. Lucas, lui, est surtout interessé par Renaud. Il souhaite le filmer dans le cadre de son cinéma-vérité. Pourtant, Renaud, éternel timide, refuse. Lucas adopte alors une autre stratégie. Il invite le jeune homme à venir prendre l'apéritif. La rencontre est brève, ce qui ne gêne en rien Lucas, qui a caché une caméra pour filmer toute la scène.

    Nathan de son côté, a le revers de la médaille. Après avoir arnaqué Nirina hier, c'est elle qui lui fait un coup imprévu. Tout en faisant mine d'enterrer la hache de guerre, elle profite que Nathan se relaxe pour lui subtiliser ses baskets toutes neuves, achetées avec l'argent d'hier. Du coup, l'adolescent rentre pieds nus. La vengeance est un plat qui se mange froid...

    Séquence suspense (fin) -> Nicolas s'étonne encore de ce que Léo ait éconduit sans ménagement la jeune Ninon. Le flic lui confie qu'il n'avait pas d'autre choix, en la présence de Beaumont. Un nouveau plan se profile alors à l'horizon. Léo continuera à diriger son enquête vers Marc, tandis que Nicolas se tournera dans le plus grand secret vers d'autres pistes, notamment celle du troisième homme.

    ***

    Les phrases -->

    - " Quand je viens ici, je viens pas travailler, je viens retrouver ma famille... er c'est vous le pilier de cette famille !" (Mélanie tente de redonner à Roland le goût de la vie)

                            - " Si la petite Chaumette avait deux grammes de cervelle, elle laisserait ce type pourrir là où il est." (Frémont apprécie toujours autant Ninon)

    BONUS ->

    - Le permis d'inhumer Ann vient d'être délivré.

                    - Nirina est en terminale au lycée Carnot. Elle connaît Johanna.

                    - Renaud se met toujours des pulls car il est constamment stressé. Le stress le fait transpirer, et c'est pourquoi il tente de dissimuler l'odeur et les auréoles sous des tas de vêtements. Concernant l'attitude de Lucas, elle est assez consternante et ne correspond pas à son personnage. Filmer quelqu'un à l'insu de son plein gré, surtout pour le ridiculiser...


    - épisode 433... (Mercredi 3 mai 2006)

    Guests

    : Nathan (Thibault Vaneck), Marc Verney (Jérôme Marc), Samia (Fabienne Carat), Picmal (Richard Guedj), Renaud Sardi (Guillaume Romain), Simone (Christiane Guil), Nicolas (Nicolas Herman) et Nirina (Linda Bouhenni).

    C'est aujourd'hui qu'à lieu l'enterrement d'Ann. La famille et l'entourage de Roland l'accompagnent dans cette dure épreuve. La cousine de la défunte, Simone, a également fait le déplacement. Elle s'en veut beaucoup d'avoir mis Ann dehors, seulement par souci de confort. Mais seln elle, Roland a lui aussi une part de responsabilité. Il aurait dû protéger sa compagne. Ninon vient présenter ses condoléances à Roland, ce qui a le don d'offusquer Mirta. A l'issue de la mise en terre, Picmal promet de dédier sa campagne à la mémoire d'Ann Beaucarat. Il s'engage à lutter contre les remises de peine et les libérations anticipées. Business is business...

    En ce mercredi, un soleil radieux brille sur la ville. Renaud passe voir Samia, sous prétexte de rencontrer un problème informatique. Lucas rentre à ce moment-là. Pour se changer les idées, il souhaite aller à la plage. Contre toute attente, Renaud propose de les accompagner, et Lucas accepte. Une fois arrivés sur place, ce dernier pretexte vouloir aller chercher de quoi boire. Il laisse les deux nouveaux amis seuls. Renaud refuse d'enlever ne serait-ce que sa veste. Au loin , Lucas filme le tout, dans le cadre de son docu-vérité.

    Quant à Nathan, il explique son différend avec Nirina à Nicolas. Le lieutenant leur impose un travail d'intérêt général vu que les torts sont partagés. Ils doivent donc nettoyer le parc Borély. C'est l'occasion de faitre plus ample connaissance. Nirina avoue avoir donné les baskets neuves au Secours Catholique, car c'était pour cette association qu'elle comptait vendre du muguet. Elle pousse même l'audace jusqu'à lui faire une bise sur la joue. Notre pauvre Nathan en est tout retourné ! Et du coup il se surprend à apprécier ce travail forcé.

    Enfin, Nicolas pense avoir une piste du côté du témoin qui a accusé Marc. Agnès Martinez a subitement pu rembourser ses dettes et s'acheter un home cinéma. Tout cela est bien louche.

    Séquence suspense (fin) ->

    Roland est seul, dans la cuisine de son bar. Il arme un pistolet, s'apprêtant à commettre le pire...

    ***

    La phrase

    --> - La seule chose qui me donne le sourire en travaillant, c'est le salaire. (Nathan)

    BONUS

    --> - Les baskets de Nathan ont coûté la coquette somme de 90€. Perso, j'ai payé les miennes 160 €. Il n'a donc pas fait de folie.

                     - Lucas a laissé Samia seule avec Renaud pendant plus d'un quart d'heure.

                     - Renaud a un problème avec son site en Php dont il ne trouve pas les drivers.


    - épisode 434... (Jeudi 4 mai 2006)

    Guests

    : Charles Frémont (Alexandre Fabre), Nathan (Thibault Vaneck), Agnès Martinez (Sophie Terrada), Marc Verney (Jérôme Marc), Samia (Fabienne Carat), Guillaume (Virgile Bayle), Picmal (Richard Guedj), Nicolas (Nicolas Herman) et Nirina (Linda Bouhenni).

    Nicolas a trouvé la parade pour coincer Agnès Martinez. Il se fait passer pour un huissier et lui réclame la somme de 2000€ au titre d'impayés. La jeune femme est prête à s'acquitter de sa dette, mais seulement en liquide, ce qui tend à renforcer la conviction de Léo qu'elle a bien été payée pour un faux témoignage. Le flic va prendre son verre quotidien au bar et se fait questionner par Roland sur la culpabilité de Marc. Léo est bien obligé de mentir et de lui confirmer qu'il est bien l'assassin. Quelques heures plus tard, Roland donne des directives sur la gestion du bar à Mélanie et Thomas. Il semble qu'il ait une idée derrière la tête.

    Rachel rend visite à Blanche et ne décolère pas. L'homme a osé transformer l'enterrement d'Ann en tribune politique ! Pour elle, il n'y a qu'un solution : Banche doit se présenter aux cantonales. Contre toute attente, elle accepte et va même annoncer la nouvelle à Charles-Henri. Celui-ci fait mine de bien prendre la nouvelle. Ce n'est qu'une apparence. Il s'en va alors trouver conseil auprès de Frémont. L'ancien avocat ne se fait pas de soucis. Blanche a de la volonté, certes, mais elle n'a pas les moyens financiers d'un grand parti politique... Et Blanche finit par s'en rendre compte elle-même. Qu'à cela ne tienne, les habitants du Mistral ont organisé une collecte qui va largement lui permettre de tenir.

    Nathan, lui, s'est mis sur son 31. Il a en effet rendez-vous avec Nirina. Juliette et Samia confient à cette dernière que le jeune homme est fou amoureux d'elle. Nirina n'a pas l'air conter cette idée. Pourtant, alors que Nathan essaie de la prendre par l'épaule, elle se crispe. Ses sentiments n'ont pas l'air semblables à ceux de Nathan. Une nouvelle lesbienne en perspective dans la série ?

    Séquence suspense (fin) ->

    Marc est sur les lieux du crime pour la reconstitution. Agnès est là aussi, qui ne s'embrouille lorsqu'il s'agit de répéter ses gestes. L'assassin présumé n'est pas prêt à coopérer. Soudain, Roland surgit de nulle part et le prend en otage ! Voilà à quoi servait la fameuse arme qu'il chargeait la veille. "Fais pas le con !", lui lance Léo.

    ***

    Les phrases

    --> - "Un homme politique ça fonce d'abord, et ça réfléchit ensuite." (la vision de Rachel sur la politique)

                            - " Cette greluche est capable de me faire perdre les éléctions !" (première réaction de Picmal, à l'annonce de la candidature de Blanche)

    BONUS

    --> - Lorsque Blanche vient annoncer la nouvelle à Picmal, au lieu de lui serrer la main, elle lui remet un crayon. Après son départ, Picmal garde le sourire, mais casse le crayon en deux. Tout un symbole. Plus j'y pense et plus ce duel me fait penser à celui qui opposera vraisemblablement Sarkozy à Ségolène Royal, toutes proportions gardées bien sûr.

                    - Léo boit chaque jour un jus de tomate. Sa défunte femme s'appelait Radija.

                    - Le canapé d'Agnès lui a coûté 900€.


    - épisode 435... (Vendredi 5 mai 2006)

    Roland ne tarde pas à relâcher son otage, conscient de la gravité du geste. Léo lui fait la morale mais le laisse libre. Viennent ensuite les atermoiements de la famille, et surtout de Ninon, qui se sent subitement proche du patron du bar. Ils ont tous deux perdu un être cher. Son père, Vincent lui apprend que sa grand-mère lui a déniché un stage à l'AFP pour quinze jours. La journaliste en herbe refuse d'y aller. Ce serait laisser Marc, alors qu'il traverse une passe difficile.

    Dans la campagne pour les cantonales, Blanche poursuit son bonhomme de chemin. Guillaume s'occupe des photos, très réussies. Seulement, Johanna ne partage pas cet avis. Selon elle, sa mère n'y est pas assez naturelle. Blanche se replie donc sur une ancienne photo prise par François.

    Renaud, pour sa part, fait chaque jour davantage de progrès. Le seul hic vient du fait qu'il soit arrivé trop tôt chez Samia et Juliette pour apporter des CD. Samia est choquée par cette attitude, et craint que Renaud ne se fasse des idées quant à leur relation. Elle somme donc Lucas de mettre un terme à leurs échanges. Le jeune homme s'y plie volontiers, et ce d'autant plus qu'il a achevé son docu-réalité. Il a déjà trouvé un titre : O V N I (Objet Vivant Non Identifié... sympa, non ). Du coup, Renaud va peut-être se replier sur lui-même.

    Séquence suspense (fin) ->Léo et Nicolas sont appelés en urgence. Agnès Martinez vient de se suicider par prise de médicaments. Quelques heures plus tôt, on avait découvert que l'argent viré sur son compte provenait d'Italie, pays où se sont vendus les tableaux volés. Agnès avait finit par découvrir le faux rôle de notaire joué par Nicolas, et craindre pour sa vie. Son interlocuteur lui avait assuré une substantielle rallonge financière pour la rassurer. Voilà le résultat. Devant ces dégâts, Léo s'exclame "A qui le tour ?", à la manière du slogan de la Française des jeux pour le Loto.

    Les phrases

    --> -" Je pense que dans un concours d'hippopotames, on aurait notre chance." (Juliette et Samia baillent bruyamment en coeur).

                            -" Si Luna n'était pas là, je vous sauterais dessus." (Guillaume complimente Blanche, d'un point de vue strictement professionnel).

    BONUS -->

    - Pour la première fois, il est fait allusion de manière explicite à des politiques. Comme je le pressentais dans le résumé précédent, Rachel dit de Blanche qu'elle a "un air de Ségolène et une pointe d'Arlette". A quand le comparatif Picmal/Sarko ?

                    - Roland risquait dix ans de prison en accomplissant un tel geste.

                    - On doute fort que Ninon renonce à quinze jours de stage. Ainsi, on ne devrait plus la voir dès lundi.


    - épisode 438... (Lundi 8 mai 2006)

    C'est offciel : Agnès Martinez s'est volontairement empoisonnée. Selon une lettre manucrite, elle confie ses remords de n'avoir pu éviter la mort d'Ann Beaucarat. Le commissaire Beaumont est prêt à classer l'affaire, et pour une fois, Léo partage son point de vue, du moins, en apparence. En effet, il fait mine de suivre la thèse officielle tout en enquêtant en parallèle. Cela pose bien des problèmes moraux à Nicolas. Une connaissance de Beaumont apprend au comissaire que le lieutenant Barrel enquêtait recemment auprès d'Agnès. Ninon pense que le seul témoin capable de sauver Marc maintenant est Sournia. Pas de chance. Elle apprend de la bouche de Frémont que le conservateur s'est envolé pour une destination inconnue pendant un mois.

    Renaud de son côté renoue le contact avec Samia. Il lui propose même de venir avec lui en randonnée, l'un de ses sports favoris. La jeune femme se trouve dans une position délicate, sachant que Lucas a tourné un film sur lui. D'ailleurs, Lucas a reçu une proposition de diffusion sur une chaîne cablée, qu'il finit par accepter, sous la contrainte involontaire de Mélanie qui croyait qu'il avait déjà donné son accord.

    Nathan enfin, se fait du souci. Il n'a pas de nouvelles de Nirina et aucun numéro où la joindre. Heureusement, grâce à sa bonne marraine Juliette, qui connaît l'amie du cousin de Nirina, il réussit à la joindre. Elle lui donne rendez-vous devant l'eglise Saint-Laurent. A cette occasion, il découvre que celle-ci est profondément catholique, ce qui explique sa réticence de l'autre jour. Cela ne lui pose pas de problème. On pourrait aller jusqu'à dire qu'il est rassuré.

    Séquence suspense

    -> Thomas a préparé l'une de ses spécialités. Pas de chance, le téléphone sonne. Beaumont est au bout du fil, qui demande à Nicolas de venir tout de suite. Dans le bureau de Léo, il lui fait remarquer que c'est la deuxième fois que sa faculté de discernement est occultée par l'émotion. Nicolas voit la terrible nouvelle se profiler à l'horizon. Beaumont sort alors la lettre de démission d'un tiroir, et la lui montre. Il avait "oublié" de la déchirer...

    BONUS -->

    - Selon Luna, le premier rapport sexuel a lieu à l'âge de 17 ans et 6 mois. Nathan lit Nymphettes (un magazine pour ados qui n'existe pas) pour tenter de s'instruire sur la psychologie féminine.

    - Agnès avait une soeur. Le docteur Morlais s'est chargé de son autopsie.

    - Samia a décidé de se consacrer davantage à la préparation de son bac, en représailles à l'attitude de Lucas.

    - Nirina est bénévole au Secours Catholique, et se rend régulièrement à l'aumônerie.


    - épisode 437... (Mardi 09 mai 2006)

    Nicolas ne peut plus faire marche arrière. Sa démission est effective depuis la veille. Du coup, Léo se retrouve sans co-équipier et Beaumont lui dirige des menaces à peine voilées, s'il s'entête à retrouver l'assassin d'Ann.

    Les cantonales approchant, Rachel, Charlotte et Blanche procèdent à la distribution de tracts. Seule Rachel, forte de son expèrience au Parti communiste, réussit à tous les écouler. Elle se paie même le luxe de venir narguer Picmal et de lui offrir le dernier exemplaire du programme de Blanche. Mirta le reconnaît elle-aussi, l'institutrice jouit d'une grande popularité.

    Après avoir découvert la veille que Nirina était profondément croyante, Nathan s'interroge. Son père lui répond vaguement qu'il est juif de ses grands-parents et catholique de sa mère, bien qu'il n'ait jamais été baptisé. Pour faire plaisir à sa dulcinée, Nathan lui offre d'assister à un concert de chants grégoriens à l'eglise Saint Laurent. Las ! Les deux jeunes s'ennuient à mourir. Nathan réalise qu'être croyant ne signifie pas forcément faire des choses rébarbatives

    Le grand soir est enfin venu pour Lucas, dont le film est projeté sur une chaîne cablée. Roland et Mélanie avaient l'intention d'organiser une projection publique, mais Lucas, qui craignait la réaction de Renaud (dont il n'a pas demandé l'autorisation), a préféré s'abstenir. C'est donc chez les Marsi que la famille est réunit. Blanche est fière de son fils..., pas pour longtemps. Samia et Renaud arrivent pour l'inviter à venir boire un verre. Le jeune introverti se voit alors à l'écran et réalise immédiatement la supercherie dont il a été l'objet. A l'instar de la fois où il avait failli étrangler Mélanie, Renaud se met dans une colère folle, traitant Lucas de "porc" et Samia de "salope". Quelques verres et surtout, un miroir, lui servent à exprimer sa fureur. Voyant sa main saigner, il se calme, enfin. Guillaume le prend en charge. Pour Luna, c'est une catastrophe, tout est à recommencer depuis le début.

    Séquence suspense -> Vincent se fait le messager de Marc, en remettant une lettre destinée à Ninon. Le détenu lui demande d'arrêter sur le champ ses investigations. Et pour que sa volonté soit entendue, il emploie la manière forte. Il vient d'entamer une grève de la faim qu'il ne terminera que lorsque Ninon aura renoncé. Comme un certain député basque, il est prêt à aller jusqu'au bout. Choquée, Ninon accepte implicitement. Elle déclare à son père qu'elle part dès demain faire un stage à l'AFP. Pourtant, son regard a l'air de penser tout le contraire. La jeune femme envisage-t-elle de s'éloigner pour mieux enquêter ?

    La phrase -->

    - "On est là pour protéger la population, pas pour faire monter le taux de mortalité." (Nicolas et Léo n'ont pas la même conception du métier de policier)

    BONUS

    --> - Le concert de chants grégoriens à duré 2H15. Nirina n'a même pas lutté contre le sommeil, tout le contraire de Nathan qui a fait mine de s'y interesser. La prochaine fois, il l'emmènera à un concert de hard-rock.

    - Rachel et ses comparses ont distribué 3000 tracts. Elle a tenu le rythme avec près de 300 tracts à l'heure.


    - épisode 438... (Mercredi 10 mai 2006)

    Nicolas n'a pas plus tôt été contraint de démisssionner, qu'il pense déjà à sa reconversion. Il va reprendre ses études, vers une nouvelle carrière prestigieuse, qui le conduira à l'ENA de Strasbourg, afin de devenir haut fonctionnaire. Thomas aimerait le suivre mais préfère attendre, le temps que son père reprenne ses esprits. Roland en effet, se rend régulièrement au cimetière pour parler à Ann. Léo vient l'y rejoindre et lui avoue qu'il a fait semblant d'accuser Marc pour mieux continuer son enquête. Roland est choqué : à cause de ce mensonge, il a failli tuer un inoccent !

    Nirina aujourd'hui fait la connaissance de Rachel, très intriguée par l'aspect 100% catho de la jeune fille. Elle la presse de questions et lui raconte que le peuple juif a de tout temps été accusé d'avoir tué le Christ, alors que les fautifs sont les Romains. Nirina partage la version de Rachel. Néanmoins, le plus gêné dans cette histoire est Nathan, qui souhaiteait ne pas aborder ces sujets sensibles.Plus tard, Nirina lui confie qu'elle a eu la fois il y a seulement quelques années, lorsque ses parents ont étés victimes d'un grave accident de voiture. Sa mère était dans le coma et son père avait les deux jambes fracturées. Elle s'est alors mise à prier pour une raison inconnue, et le fait est que, dès le lendemain, sa mère est sortie du coma. A l'écoute de cette version rapportée par son fils, Guillaume ne peut réprimer un sourire ironique. Pour lui, tout a une explication scientifique et le réveil de la mère de Nirina n'est en rien le fait d'une action divine.

    Lucas pour sa part, commence à avoir des remords d'avoir agit ainsi à l'encontre de Renaud. Sa mère, toujours accaparée par les cantonales, reçoit la visite surprise de Picmal, qui lui propose un affrontement à la loyale lors d'un débat télévisé. Les réactions de Rachel et Mirta sont telllement négatives à l'énoncé de cette nouvelle, qu'elle accepte, par esprit de contradiction. Il n'en reste pas moins qu'elle n'a plus que 24 h pour se préparer.

    Les phrases -> - "Un débat, c'est pas Questions pour un champion, c'est sèrieux." (Rachel n'est pas vraiment encourageante au sujet du futur débat télévisé)

                               - "Quant tu as trouvé l'intégrale de Jet Li en solde, t'avais les larmes aux yeux aussi..." (Guillaume ironise sur l'emotivité de son fils qui clame avoir été ému par l'histoire de Nirina).

    BONUS --> - Nirina est élève en terminale. Nathan lui confie à son tour qu'il n'a appris l'existence de sa mère que l'année dernière. Jusque-là, il la croyait morte lors d'une expedition sur l'Everest. Elle vit depuis au Tibet et ne donne plus aucune nouvelle.

                         - En 1948, le prêtre qui célébrait le mariage de deux catholiques auquel Rachel a assisté, affirmait en encore que les juifs étaient responsables de la mort du Christ. Cela explique selon elle le manque de compassion des personnes envers la souffrance des juifs durant la seconde guerre mondiale.

                     - Contrairement à ce que j'ai écrit jusqu'à mainteant, le nom de famille d'Ann s'écrit de la manière suivante : Bocarat. Je préférais l'autre orthographe.


    - épisode 439... (Jeudi 11 mai 2006)

    Guest : Le journaliste (Yves Gerbault)

    Le film de Lucas ne cesse d'avoir des repercussions. Renaud a été viré hier pour avoir cassé le nez de son patron qui avait osé se moquer d'O.V.N.I. Léo le convoque dans son bureau pour le mettre en garde. Renaud lui confie alors que le jeune réalisateur a enfreint la loi en diffusant le court-métrage sans son accord. Néanmoins, il ne souhaite pas porter plainte. Le principal concerné, quant à lui, est face à un dilemme. Un producteur quebecois, de passage dans son école, à apprécié l'oeuvre et souhaite la présenter lors d'un festival. Mise au courant, Samia lui fait clairement comprendre que ce sera le film ou elle. Dès lors, son choix est fait, à grand regret. Il ira au rendez-vous du producteur pour refuser l'offre.

    Les cantonales ne sont plus que dans quinze jours. Pour que les habitants puissent se faire une meilleure opinion des candidats potentiels, un débat télévisé (sur France 3, bien sûr !) est organisé. Force est de constater que Picmal s'en sort beaucoup mieux que Blanche. L'institutrice reste le nez dans ses chiffres et n'aborde aucun des sujets qui préoccupent les mistraliens. Elle commet même une faute en avouant qu'elle ne pourra rien faire pour améliorer la sécurité. Mirta jubile. Léo trouve cela révoltant de se servir ainsi de la mort d'Ann Beaucarat. Seule Johanna a le courage d'avouer à sa mère qu'elle doit revoir sa copie.

    Nathan, enfin, en veut encore un peu à Rachel d'avoir parlé ainsi à Nirina. En réalité, il est davantage choqué que son amie. Toute cette histoire a fait réaliser à Rachel qu'elle devait léguer une partie de son histoire à son petit neveu. Elle lui offre donc un livre sur l'histoire des juifs. Le jeune homme promet de le lire. Il a décidé de choisir une religion.

    Séquence suspense (fin)

    -> Le soir tombe sur le quartier du Mistral. Un homme cagoulé s'approche de la maison de Blanche Marsi, un pied de biche à la main. On dirait bien que Picmal va encore pouvoir surfer sur la vague de l'insécurité...

    La phrase

    --> "En France, les scandales de ce genre se retournent contre ceux qui l'ont fomenté" (Picmal refuse l'offre de Frémont qui lui propose d'attaquer Blanche sur un de ses livres)

    BONUS

    --> - Le titre du livre offert à Nathan : "Histoire et tradition du peuple juif".

                     - Le patron de Renaud souffre d'une double fracture du nez.

                     - Nicolas est reparti étudier à Strasbourg. Thomas envisage de le rejoindre.

                     - Ninon n'est pas en stage à l'AFP, mais dans un endroit inconnu. Elle continue bien sûr à enquêter pour inoccenter Marc. Cette affaire commence légèrement à m'ennuyer par ailleurs. Qu'il soit reconnu non coupable et qu'il parte une bonne fois pour toute !


    - épisode 440... (Vendredi 12 mai 2006)

    Guest : Le collectionneur (Yves-Antoine Spoto)

    En cette veille de week-end, les couples se font et se défont. Pour commencer, Thomas et Nicolas se font de déchirants adieux sur les quais de la gare Saint Charles. Nicolas ne reviendra de Strasbourg que les samedi et dimanche. Pour le duo Samia-Lucas, la rupture est attendue de longue date, surtout depuis le film non autorisé sur Renaud. Justement, Samia fait mine de ne plus en vouloir à son réalisateur de fiancé, tout à sa joie de participer prochainement à un festival au Quebec. Elle lui propose son aide pour copier le film OVNI. Lucas lui fait confiance. Bien mal lui en a pris, car à son retour, alors qu'il veut montrer le résultat final à Juliette, il découvre que Samia a tout effacé ! Tout ? Pas si sûr... En réalité, il existe encore une copie du film, concoctée par Samia. Elle l'a remis personnellement à Renaud qui pourra en faire l'usage qu'il souhaite. Gageons qu'il brisera le disque en deux à la première occasion. En attendant, Lucas est dans une rage folle et le fait savoir à celle que l'on peut condidérer comme son ex. Il ne le lui pardonnera jamais.

    Dernier couple du soir à connaître un nouveau rebondissement dans sa relation : Nathan- Nirina. Le jeune homme est tellement amoureux qu'il a refusé l'invitation de Juliette et Rudy à une fête dans laquelle l'attendait une splendide fille. Nirina et lui se la jouent "amis pour la vie". Etonnamment, Nirina cède en premier. Alors que les deux sont sur la plage, elle embrasse à pleine bouche Nathan. Sous le choc de l'intensité du baiser, Nathan ne sait comment réagir. Il se trouve en quelque sorte dans la même situation que son père. Sauf que Guillaume a été victime d'un cambriolage, savamment commandité par Frémont, pour aider Picmal à faire le plein de voix. Le moins que l'on puisse dire, c'est que la méthode fonctionne. Mélanie, tout comme Rudy, se déclarent prêts à voter Picmal.

    Séquence suspense (fin) -> Comme Marc l'avait pensé, Ninon se trouve à Rome. Elle y rencontre un collectionneur, qui se souvient avoir rencontré Sylvie Carlier dans le but d'acquérir les tableaux volés. Mais le vieil homme apporte une précision de taille : au moment de la vente, Sylvie n'était pas seule, elle était accompagnée d'un petit homme moustachu au crâne dégarni et qui faisait partie de la mairie de Marseille, autrement dit... Picmal !

    La phrase -> -" Renaud est grotesque, qu'on le filme ou pas." (Lucas ne tarit pas d'éloge sur l'OVNI)

    BONUS --> - Les scénaristes n'ont donc trouvé que cette solution abracabrantesque pour se défaire de l'adjoint au maire. Mon petit doigt me dit que quelques jours avant les cantonales l'affaire des tableaux et son implication vont éclater au grand jour, assurant ainsi la victoire de Blanche.

                         - Une cinquantaine de films sont en competition au festival de Montreal.

                     - Guillaume pense que c'est un drogué en manque qui a cambriolé son cabinet. Luna l'aidera à rembourser les dégâts.


    Prochains résumés : mercredi

    votre commentaire
  • - épisode 421... (Lundi 17 avril 2006)

    Guests : Charles Frémont (Alexandre Fabre), Nicolas (Nicolas Herman) Marc Verney (Jérôme Marc), Guillaume (Virgile Bayle), Ann Beaucarat (Catriola MacColl), Picmal (Richard Guedj) et Nathan (Thibault Vaneck)

    Johanna est tirée d'affaire. Lors d'une deuxième déposition, elle confesse son mensonge. Nicolas se retrouve donc dans une position délicate. Le lieutenant vient faire ses excuses à Guillaume, dont le cabinet est vide. On comprend donc aisément qu'il accepte mal ce revirement de comportement. Nathan de son côté est bien décidé à venger son père, de par ses remarques sarcastiques. Au retour de Johanna, la jeune fille n'y coupe pas. Elle ne doit sa tranquilité qu'à l'intervention de Lucas, revenu aujourd'hui de son stage. Roland était également là pour protéger sa petite fille, et en a du coup quelque peu délaissé Ann, qui l'attend dans son bar. Quant tout rentre dans l'ordre, les amoureux se retrouvent enfin seuls. Vont-ils se décider à vivre ensemble ?

    Marc, en ce jour fèrié, a pris sa décision : il quitte le Mistral. Les menaces de mort pesant sur Ninon ont eu raison de sa détermination. Dans son entourage, c'est l'incompréhension qui domine, surtout pour la principale concernée. Rudy est mis au courant des menaces et finit par en informer Ninon, alors que l'australien se trouve déjà à la gare.

    Séquence suspense (fin)

    -> Ninon arrive in extremis à la gare St Charles. Le train de Marc est sur le point de fermer ses portes. Elle lui dit qu'elle sait tout, mais rien n'y fait. Le train démarre soudain. C'est alors que Ninon s'écrie : "M'en fiche ! Je continuerai toute seule !".

    ***

    Les phrases

    --> - "Je pars ce soir. Ravi de vous avoir redonné le sourire..." (Marc, à Mirta)

                            - "Se faire soigner par un maniaque sexuel, même un jour férié, il faudrait être mourrant pour s'y essayer." (Guillaume, sarcastique face à Nicolas)

    BONUS

    --> - Frémont était bien l'auteur de la lettre de menace ! Il s'en félicite d'ailleurs au téléphone, avec un slogan qui n'est pas sans rappeler celui de Paris Match : "le poids des mots, le choc des photos".

                     - Rudy est revenu à sa coiffure d'origine, sauf que cette fois, il a carrément une "touffe".

                     - A aucun moment, la lettre de suicide de Johanna n'est évoquée. C'est à se demander si quelqu'un l'a lu ou non...


     

    - épisode 422... (Mardi 18 avril 2006)

    Guests

    : Nicolas (Nicolas Herman) Marc Verney (Jérôme Marc), Mme Karadec (Emmanuelle Bonnet), Sonia Keppler (Florence Ernest), Guillaume (Virgile Bayle), Ann Beaucarat (Catriola MacColl) et Nathan (Thibault Vaneck)

    Ann et Roland ont fêté leurs retrouvailles toute la nuit. Pour prolonger un peu la magie, ils décident de passer la journée au lit. Du coup, pas de plat du jour au bar, et Mélanie doit tout assurer seule. Roland daigne seulement quitter sa chambre en fin de journée pour se rendre au théâtre en compagnie de sa douce.

    Nicolas pour sa part, a pris sa décision : il quitte la police. Sa lettre de démission est prête, mais il devra attendre le retour de Léo, parti en vacances, pour la lui remettre. Thomas pense que c'est une erreur. Il tente de persuader le docteur Lezerman d'aller lui parler. Mais Guillaume lui en veut. Il pense même que c'est une sage décision. Etrange attitude donc, que celle de Guillaume, puisqu'il pardonne à Johanna et à sa mère. Il conseille l'adresse d'un psychologue à Blanche. Contre toute attente, Johanna accepte de se faire soigner et se retrouve dans le cabinet du docteur Kardec, dont le professionalisme n'est plus à démontrer. De la première séance, il ressort que Johanna s'est autant attachée à Guillaume car elle souffrait de solitude.

    Dans l'affaire Carlier, Marc a finalement changé de décision. Pour le salut de Ninon, il lui recommande de se remettre avec Rudy. En gros, il faut qu'elle fasse semblant pour que le maître-chanteur de Marc n'ait plus de moyen de pression. Malik accepte de reprendre le dossier, mais avec la promesse que le peintre ne changera plus d'avis. La femme mystère qui les avait contacté vendredi vient les voir.

    Séquence suspense (fin) ->

    Sonia Keppler, c'est son nom, a bien connu Sylvie. Elle confie que la galériste voyait trois hommes à la fois : Sébastien Pradès, Vincent Chaumette et un autre, dont elle n'a jamais voulu lui dire le nom. Elle sait seulement que quand Sylvie a voulu le quitter, lui l'a très mal pris et Sylvie a menacé de le dénoncer à la police. Enfin, Sonia se rappelle clairement avoir entendu parler d'un avocat d'affaires...

    ***

    La phrase

    --> -" J'en connais un qui va encore organiser une manifestation..." (la première réaction de Rachel, au retour de Marc)

    BONUS

    --> - il y a dix ans, Guillaume a commis une erreur de diagnostic, qui a entrainé la mort du jeune patient dont il s'occupait. Suite à cela, il a demissionné.

                    - Selon Rudy, son concours de médecine approche.

                    - Marc revient à l'hôtel à 23H40.


    - épisode 423... (Mercredi 19 avril 2006)

    Guests :

    Nicolas (Nicolas Herman) Marc Verney (Jérôme Marc), Charles Frémont (Alexandre Fabre), Mme Karadec (Emmanuelle Bonnet), Guillaume (Virgile Bayle), Ann Beaucarat (Catriola MacColl), Picmal (Richard Guedj) et Commissaire Beaumont (Marius Bruna).

    L'affaire Sylvie Carlier avance à grands pas. Céline accepte de collaborer et trouve dans les affaires de son père une lettre de la galériste, écrite quelques jours avant sa mort. Il est dit qu'elle souhaite quitter l'un des amis de Frémont, qui n'est visiblement pas de cet avis. Marc jubile, mais tout ne va pas aussi bien côté amour. Il supporte de moins en moins l'idée que Ninon se soit remise avec Rudy, même si ce n'est que de la comédie. Ninon semble être du même avis, pourtant, elle veut continuer jusqu'au bout. Mirta ne cesse de répéter à son petit-fils qu'il se fait manipuler. Rien n'y fait. De toute manière, la gérante du Select a d'autres chats à fouetter. Elle déjeune en couple avec Roland et Ann, et a fait le serment solennel que Charles-Henri ne parlerait pas de politique. C'est bien mal le connaître. Quelques mètres plus loin, un photographe prend discrètement en photo la tablée.

    Nicolas a mis à execution sa décision en remettant sa lettre de démission à Beaumont. Rien ne lui fera changer d'avis, pas même Guillaume, qui tente de le convaincre de ne pas refaire son erreur. Nicolas se rend compte par là-même que Thomas a rapporté les attouchements qu'il a subi durant sa jeunesse. Cette idée l'insupporte et une dispute éclate dans le couple. Thomas trouve refuge chez Blanche, qui vient elle aussi de passer une journée affreuse. En effet, Johanna est sur le point de mettre fin à ses séances chez le docteur Karadec. Un ultime entretien aura lieu demain pour décider des suites à donner au traitement.

    Séquence suspense -> Frémont s'aperçoit que l'on a fouillé dans ses affaires. Au même moment, il reçoit un coup de téléphone d'un homme bien mystèrieux. Selon la voix, il faut liquider le "fouille-merde" au plus vite. Charles promet de s'en charger. Il a seulement besoin de temps.

    ***

    Les phrases

    --> - Mirta : "- Je peux vous faire une confidence ? Je suis très contente que vous soyez là.

                              Ann : - Là... derrière le bar ?" (Ann n'est pas très futée dans cette scène. Mirta parlait du couple qu'elle formait avec Roland...)

    - "Un politicien n'a pas d'amis, que des élécteurs." (un adage signé Rachel)

    BONUS

    --> - Rachel maintient sa décision de ne plus remettre les pieds dans le bar de Roland.

                     - Voici la lettre envoyée par Sylvie : "Dîtes à votre ami que tout est fini entre nous. S'il continue à me harceler, je révelerai à la police la nature de notre affaire." (lettre écrite le 13 mars 1994)


    - épisode 424... (Jeudi 20 avril 2006)

    Guests : Charles Frémont (Alexandre Fabre), Nicolas (Nicolas Herman) Marc Verney (Jérôme Marc), Mme Karadec (Emmanuelle Bonnet), Commissaire Beaumont (Marius Bruna), Guillaume (Virgile Bayle), Ann Beaucarat (Catriola MacColl), Picmal (Richard Guedj) et Nathan (Thibault Vaneck)

    Rien ne va plus dans le couple Thomas-Nicolas. Le flic a passé la nuit dehors pendant que son compagnon se faisait un sang d'encre. A son retour au petit matin, Nicolas s'excuse. Pourtant, très vite, la discussion s'envemine, à tel point que Nicolas prend ses affaires et s'en va. Roland est appelé à la rescousse pour le raisonner. Le patron du bar s'y plie bien volontiers, même s'il a d'autres soucis. En ouvrant le journal ce matin, il a découvert avec stupéfaction que la photo de son déjeuner avec Picmal a été publiée. Il exige rien de moins qu'un démenti. Mis au courant par Mirta, qui ne croit pas une seule seconde qu'il puisse être capable d'une telle chose, Charles-Henri lui confirme que c'était bien lui.

    L'affaire Carlier prend une toute autre allure aujourd'hui, avec l'enlèvement de Céline. Pendant ce temps, Ninon et Marc ont remis le couvert, alors qu'officiellement, la pigiste est toujours avec Rudy. Mais le jeune homme n'est pas dupe...

    Ce jeudi marquait également la dernière visite chez le psy pour Johanna. Avant de la quitter, le docteur Karadec tient à lui dire un petit mot. Selon elle, il serait préférable d'aller présenter ses excuses à Guillaume. De plus, la psy est persuadée que Johanna reviendra bientôt, de sa propre initiative. Chez les Lezerman, on dîne lorsque quelqu'un frappe à la porte. Nathan va ouvrir. C'est Johanna. La porte est immédiatement refermée. Guillaume, moins rancunier l'accueille. Elle vient leur porter les restes d'un gâteau et préfère ne pas s'attarder plus longtemps.

    Séquence suspense (fin) ->

    Malik et Vincent débarquent chez Frémont, persuadés qu'il est à l'origine de l'enlèvement de Céline. Charles n'est pas un homme très honnête, mais il n'aurait jamais été capable d'une telle chose. Pour lui, quelqu'un de plus dangereux que Beaumont (le troisième homme ?) est respnsable de tout cela.

    ***

    La phrase

    -> Mirta découvre sa photo dans le journal : "Ah oui, c'est bien nous !"

    Et Rachel, de répliquer : "Quel sens de l'observation ! Tu m'épates."

    BONUS

    --> - Voici la lettre de menace reçue par Malik : "Céline Frémont est entre nos mains mais sa vie est entre vos mains. Remettez sans délai la lettre de Sylvie Carlier à Charles Frémont. Il n'y aura ps de deuxième vie."

     


    - épisode 425... (Vendredi 21 avril 2006)

    Guests : Charles Frémont (Alexandre Fabre), Nicolas (Nicolas Herman) Marc Verney (Jérôme Marc), Guillaume (Virgile Bayle), Ann Beaucarat (Catriola MacColl) et le médecin aux mains baladeuses (Jacques Silvien).

    L'heure est aux excuses au Mistral. Il y a d'abord Nicolas, qui revient auprès de Thomas et ne trouve pas les mots pour expliquer son geste. Rachel, ensuite, fait son retour au bar de Roland grâce à Ann, qui a servi d'entremetteuse. Le patron du bar lui offre même un livre pour fêter Paques. Enfin, Nicolas se rend dans le cabinet de Guillaume pour dire combien il est désolé. Le médecin l'accueille froidement. Il ne faut pas trop lui en demander non plus. Cette affaire a permis au jeune flis de se rendre compte à quel point les attouchements qu'il a subi ont pu l'affecter. Il est temps d'en finir. Pour cela, il se rend à Montpellier en compagnie de Thomas, devant la maison de son ancien docteur. Sur place, il est comme glacé par la peur. Au bout de quelques minutes enfin, le "bourreau" sort de chez lui. Il paraît inoffensif, affublé de sa canne et accompagné par sa femme. Nicolas en restera là pour le moment.

    L'affaire Carlier se poursuit pendant ce temps-là. Céline est relâché après que Frémont ait pu récupérer la lettre. Pas question pour lui d'avouer qui est à la tête de tout cela. Cet homme mystère détient des éléments capables d'envoyer Frémont en prison jusqu'à la fin de ses jours... Marc est une fois de plus déterminé à abandonner le dossier, par crainte de répresailles. Cela en devient lassant.

    Séquence suspense (fin)

    -> Marc emmène Ninon à la fondation Zouky-Dupont, lieu où il a rencontré Sylvie Carlier. Il lui apprend qu'il était spécialisé en reproduction de tableaux. L'un d'entre eux lui tient particulièrement à coeur : il s'agit de "L'entrée dans le Vieux-Port". Mais, en se penchant de plus près pour voir la signature du peintre, il se rend compte d'un élément qui le bouleverse : tous les tableaux affichés sont des reproduction signées de sa main !

    ***

    La phrase

    --> "- Livraison à domicile ? Ne me tentez pas..." (Rachel, après qu'Ann l'ait "menacée" de lui emmener chaque jour son verre de rhum jusqu'à ce qu'elle revienne dans le bar de Roland.)

    BONUS

    --> - Marc reproduisait surtout des oeuvres de peintres provenceaux du 19e siècle.

                    - Guillaume a eu un seul et unique client aujourd'hui.

                    - On devait s'y attendre : Rudy a annoncé à Ninon qu'il ne souhaitait plus jouer au couple idéal avec elle. Etre pris pour un imbécile, cela va un moment...


    - épisode 426... (Lundi 24 avril 2006)

    Guests : Guillaume (Virgile Bayle), Ann Beaucarat (Catriola MacColl), Sournia (Yves Borrini), Dr Claret (Jacques Silvien), Charles Frémont (Alexandre Fabre), Nicolas (Nicolas Herman) Marc Verney (Jérôme Marc) et Nathan (Thibault Vaneck)

    Marc est persuadé de detenir la clé de l'enigme : Sylvie Carlier s'est aperçue que les tableaux accrochés dans sa galerie étaient des faux. C'estr en voulant dénoncer le coupabke qu'elle s'est fait tuer. Le comamanditaire de l'opération n'est donc nul autre que l'assassin. Reste à trouver les preuves suffisantes. Sournia, un ancien ami de Marc, et responsable de la galerie, promet de faire expertiser au plus vite les oeuvres. Côté sentimental, tout va bien pour Marc, puisqu'il s'est remis avec Ninon. Frémont, lui, refuse toujours de dire à sa fille qui est le vrai coupable. Pour que cette histoire lui sorte de la tête, il insinue que Vincent éprouve encore quelque chose pour elle. Il n'en fallait pas plus pour que Céline offre à son architecte une superbe montre qu'il met du temps à accepter. Charlotte ne manque pas de la reperer. Pour elle, accepter un tel présent c'est s'engouffrer dans une histoire à l'issue incertaine.

    Nicolas maintient sa décision de quitter la police, malgré l'insistance de Léo. Le lieutenant retourne voir son ancien médecin, qui ne le reconnaît pas et joue les papis gâteux. Nicolas lui promet de porter plainte. De son côté, Léo mène son enquête et découvre que le médecin pédophile a déjà été condamné pour attouchements à sept ans de prison, et radié à vie de l'Ordre des médecins. Voilà une nouvelle qui change tout. Pourtant, Nicolas pense qu'il est trop tard pour changer d'avis, sa lettre étant déjà sur le bureau de Beaumont. Nul doute qu'elle partira aussi vite qu'elle en est venue.

    Roland, pour sa part, s'amuse comme un petit fou en compagnie d'Ann. Sa douce lui lance un défi qu'elle était loin d'imaginer le voir accepter : porter une tenue jeune pendant une journée. Effet garanti ! Mélanie et Rachel sont choquées par tant d'exhubérance, Nathan apprécie l'effort. En fin de journée, Roland se fait même inviter à une rave-party ! Dès demain, il remettra ses bons vieux habits.

    Séquence suspense (fin) ->

    Marc suit la trace des tableaux volés grâce un site de vente sur le net. Deux tableaux se trouvent en Italie, et leur vendeur n'est autre que... Sylvie !

    ***

    Les phrases

    --> - "A mon avis, la prochaine étape, c'est la chirurgie esthétique."

                            - " J'éspère que c'est pas contagieux..." (premières réactions de Rachel sur le look de Roland)

    BONUS

    --> - Le docteur de Nicolas a exercé la médecine durant quarante ans. Il habite au n°32.

                     - Roland n'avait plus acheté de vêtements depuis dix ans.


    - épisode 427... (Mardi 25 avril 2006)

    Guests : Ann Beaucarat (Catriola MacColl), Edouard Sournia (Yves Borrini), Renaud Sardi (Guillaume Romain), Nicolas (Nicolas Herman) Marc Verney (Jérôme Marc), Commissaire Beaumont (Marius Bruna) et Picmal (Richard Guedj).

    Puisque Rudy a décidé de n'en faire qu'à sa tête, Marc utilise la manière forte. Il le menace verbalement : s'il ne retourne pas avec Ninon, il pourrait lui arriver le pire. Mirta assiste à la scène, médusée, et court tout rapporter à Picmal. L'adjoint au maire conseille à Rudy de jouer la prudence. Mais le fils de Luna a un autre plan. Il vient voir Marc et Ninon pour leur apprendre qu'il accepte de nouveau, en faisant bien comprendre à Marc que ses menaces n'y sont pour rien. Une gifle sans main, en somme. Dans l'affaire Carlier, les soupsçons de Malik se portent de plus en plus sur le conservateur de la fondation. Ce dernier n'est d'ailleurs pas pressé de faire venir un expert. Pour Marc, ces allégations n'ont aucun sens : Edouard est le seul homme à l'avoir soutenu durant son passage en prison.

    A l'atelier de Charlotte, c'est l'effervescence. La couturière a décidé de se mettre à l'informatique. L'installateur n'est guère loquace. Luna, qui commence ses cours de coaching le soir-même, l'interesse. Il s'y rend et arrive à peine à donner son nom. Les cours de Luna débutent tranquillement, avec à peine quatre personnes pour la première séance. Charlotte suggère par la suite à Luna qu'elle prenne en charge l'installateur pour le faire sortir de sa timidité. Guillaume sera-t-il jaloux ?

    Enfin, pour se donner l'illusion d'une famille unie, Blanche tient à organiser un dîner regroupant tous les Marci. Ann insiste pour les inviter la première, chose logique puisqu'elle est nouvelle. Le repas a lieu dans le bar. Mais, quelques heures avant de manger, Roland a comme qui dirait une envie à satisfaire. Il monte donc dans sa chambre avec Ann et en oublie le cassoulet sur le feu. Faute de cassoulet, les Marci se partagent donc une pizza lors d'une soirée agréable. Thomas a d'autant plus le coeur à la fête que Nicolas vient d'être réintégré dans la police.

    Séquence suspense

    -> Edouard Sournia, le conservateur que l'on croyait au-dessus de tout soupsçon, décroche son téléphone. Il a une mission à confier à son homme de main, qui doit avoir lieu cette nuit... Les jours de Marc sont-ils comptés ?

    ***

    BONUS

    --> - Vincent a rendu sa montre à Céline. A la place, son ex-femme lui a fait un cadeau d'une toute autre nature : un baiser sur la bouche, sous le regard interloqué de Juliette.

                    - Les tableaux ont rapporté plus d'un million d'euros à Sylvie.

                    - Voici les noms des élèves de Luna : Michel Turner, Sandrine Batitousi, Renaud Sardi et Mélanie Rinato. Le premier exercice consistait à se présenter devant plus de 200 personnes (de manière fictive bien sûr)


    - épisode 428... (Mercredi 26 avril 2006)

    Guests : Ann Beaucarat (Catriola MacColl), Edouard Sournia (Yves Borrini), Nathan (Thibault Vaneck), Charles Frémont (Alexandre Fabre), Renaud Sardi (Guillaume Romain), Nicolas (Nicolas Herman) Marc Verney (Jérôme Marc), Commissaire Beaumont (Marius Bruna) et Picmal (Richard Guedj).

    La police scientifique est à la fondation. Cette nuit, tous les tableaux ont étés dérobés. Nicolas s'étonne de ce que le système d'alarme ne soit pas plus perfectionné. Edouard invoque le manque de moyens. Peu après, Beaumont arrive sur place. Il a décidé de prendre cette affaire en main. Selon Léo, cela ne fait que révéler que le commissaire est impliqué dans le meurtre de Sylvie Carlier. Marc a entendu la nouvelle à la radio, qui lui laisse un goût amer. Ces tableaux étaient la seule façon de prouver son inoccence. Puisqu'il n'y a plus rien à faire, il se saoule au bar de Roland. Ann refuse presque de le servir, et la conversation aurait pu tourner à l'agression sans l'intervention de Thomas. Il n'empêche, deux menaces en deux jours, cela conforte Mirta dans son opinion. Marc est dangereux et il ne doit plus remettre les pieds au Mistral.

    Ce mercredi est aussi le deuxième jour de coaching pour la bande des quatre. Au menu du jour : la confiance en les autres. L'exercice consiste à se laisser tomber en arrière et se faire rattraper par son partenaire. Mélanie et Renaud s'y collent. Pas de chance pour la serveuse, Malilk passe dans la rue à ce moment là, et découvre son activité cachée. Il lui en veut quelque peu de ne pas lui avoir tout dit. Au passsage, il confie que lui-aussi ne se sent pas très à l'aise dans certaines situations.

    Et aujourd'hui, Nathan a quinze ans. Enfin, dirons-nous. Il est persuadé d'avoir un cadeau "pourri" comme toutes les années, jusqu'au moment où il surprend une conversation téléphonique de Rachel qui parle d'acheter un casque. Dès lors, il en est persuadé, il aura un scooter ! En fin de journée, il souffle ses bougies le sourire aux lèvres. Guillaume se lève pour prendre le cadeau, et revient avec... un VTT ! Le sourire laisse place à la grimace. Malgré tout, Guillaume convainct son fils de l'essayer. Une belle surprise attend alors Nathan : Juliette vient le chercher pour aller faire un tour de vélo avec ses copines. Lui qui espérait draguer avec un scooter, n'est finalement pas si déçu que cela.

    Séquence suspense

    -> Alors qu'il regagne sa voiture, Edouard est pris à partie par Marc. Le peintre veut tout savoir, même s'il faut commettre le pire. Sournia ne doit son salut qu'à Frémont. L'avocat à la retraite avoue que les tableaux ont étés revendus avec la complicité de Sylvie, mais qu'ils n'auraient eu aucun intérêt à tuer "la poule aux oeufs d'or". Frémont conclut donc son plaidoyer en affirmant que Marc est bien le meurtrier.

    ***

    La phrase

    --> "- Quand on me parle oui. Pas quand on m'aboie dessus." (Ann justifie son manque de politesse envers un Marc agressif)

    BONUS

    --> - Voici le descriptif complet du VTT de Nathan : cadre en aluminium, 27 vitesses, 3 plateaux et 9 pignons.

                    - 21 toiles ont étés dérobées, pour un préjudice estimé à 1 million d'euros.

                    - En 2005, Guillaume a offert un discman à son fils, alors que celui-ci réclamait un MP3. En général, Nathan garde un assez mauvais souvenir de ses anniversaires car son père n'était jamais là.


    - épisode 429... (Jeudi 27 avril 2006)

    Guests : Ann Beaucarat (Catriola MacColl), Guillaume (Virgile Bayle), Edouard Sournia (Yves Borrini), Charles Frémont (Alexandre Fabre), Renaud Sardi (Guillaume Romain), Marc Verney (Jérôme Marc), et Picmal (Richard Guedj).

    L'affaire Carlier stagne. Frémont et Sournia ont un rendez-vous auquel assistent Céline et Vincent. Pas de chance, leur portable sonne au moment où nous allions connaître le nom du troisième homme. L'ancien couple est donc obligé de s'embrasser pour éloigner tout soupscon. Cela ne déplaît pas à Céline, bien au contraire. Ajoutons que l'idée de son implication dans le meurtre de Sylvie, fait son chemin dans la tête de l'ami Marc. Il se croit capable d'un tel geste, avant que Ninon ne le raisonne.

    Lors de sa troisième séance de coaching, Luna met en place un exercice de simulation de crise auquel prennent part Renaud et Mélanie. La serveuse doit faire semblant d'être passablement énervée. Elle se met alors à traiter le timide d'imbécile. En entendant ces paroles, Renaud perd tout contrôle de lui-même et se met à étrangler Mélanie. Luna les sépare, mais conseille à son jeune client d'aller voir un psy. Un traumatisme lointain pourrait expliquer ce geste.

    A quelques jours du pont du 1er mai, Ann a des envies de voyage. Aussitôt dit, aussitôt fait, Roland lui offre une semaine à Tahiti. Pour cela, il devra fermer le bar durant toute une semaine car Thomas part lui aussi, et Mélanie ne peut pas tout faire seule. Ce n'est rien de moins qu'un sacrilège pour Rachel car les lieux n'ont jamais fermé depuis l'après-guerre. Qu'importe, sa décision est prise. L'incompréhension laisse par la suite place à la générosité puisque Mélanie, Thomas et Rachel font des petits cadeaux au couple avant le départ : paréo, guide touristique... Marc Verney est loin de ces festivités. Il vient une fois de plus de se saouler. Roland exige qu'il présente ses excuses à Ann, ce qu'il refuse. Une scène éclate. Marc finit par sortir en se plaignant d'être le bouc-émissaire de service.

    Séquence suspense

    -> Mirtra et Rudy plaisantent joyeusement dans le hall de l'hôtel lorsqu'un fracas terrible se fait entendre à l'étage. Ils s'y précipitent. Le grabuge vient de la chambre de Marc, où tout est sans dessus dessous. Mirta perd son flegme habituel devant la situation, en engueulant copieusement le peintre. Celui-ci, sonné est sur son lit et ne se rappelle pas de ce qu'il vient de faire.

    ***

    La phrase

    -> - " Un entrepreneur avec des cheveux blonds platine comme celui qui est sur ton épaule... ça doit être une curiosité." (Charlotte ne croit pas une seule seconde Vincent quand il pretexte avoir passé la matinée avec un entrepreneur)

    BONUS

    --> - Ann et Roland n'ont jamais pris l'avion. Le plus loin que soit allé Roland, est en Espagne.

                    - Sournia est locataire d'un trois pièces.

                    - L'avion pour Tahiti décollera à 17H17 de Marignane, pour un séjour d'une semaine, tous frais compris.

                    - Roland porte le même calecon depuis la veille au soir.


    - épisode 430... (Vendredi 28 avril 2006)

    Guests

    : Fleur Sardi (Marianne Aniska), Ann Beaucarat (Catriola MacColl), Guillaume (Virgile Bayle), Edmont Sournia (Yves Borrini), Renaud Sardi (Guillaume Romain), Marc Verney (Jérôme Marc), Commissaire Beaumont (Marius Bruna), Nicolas (Nicolas Herman)

    Nathan a décidé de se mettre serieusement au sport. Son objectif ? Devenir musclé en quinze jours. Le rythme est dur à tenir, et le jeune homme s'écroule en fin de journée.

    Charlotte, elle, pretend ramener un dossier pour mieux interroger Céline. Elle lui demande où se trouvait Vincent hier. Sa réponse ne correspond pas à ce que son compagnon lui a dit. De retour, elle lui fait une crise de jalousie. Vincent est bien obligé de dire avec qui il était, sans toutefois préciser le baiser langoureux. Charlotte prétend donc qu'il n'y a plus de soucis. En réalité, elle craint que Vincent ne recommence à multiplier les conquêtes amoureuses.

    Pendant ce temps, son atelier sert toujours de lieu de coaching à Luna. La mère de Renaud est intervenue en personne pour que son fils réintègre les séances. Pour Mélanie, cela ne pose pas de problèmes. La troisième rencontre se passe au mieux, à tel point que Renaud s'endort, apaisé. Fleur, sa mère, vient le chercher et le couvre de baisers. Il semble qu'elle soit trop possessive, ce qui expliquerait la timidité maladive de Renaud. La jeunesse de celui-ci n'a pas été facile. Sa mère a multiplié les conquêtes et a tenu à lui donner des cours elle-même. Il n'a été au collège qu'à 11 ans.

    Ce vendredi également, un des tableaux volés a été repêché dans le port de la Madrague. Beaumont se charge personnellement de rédiger le rapport. Marc, lui, est déboussolé. Il cherche à savoir pourquoi les gens ne l'apprécient pas. Par hasard, il tombe sur Ann, qu'il presse de questions à ce sujet. La compagne de Roland finit par être excédée qu'il refuse de la laisser passer et s'exprime en anglais. Mirta assiste à tout. Plus tard, au bar, Roland est mis au courant. Pour lui, Marc doit se faire soigner. Le portable d'Ann sonne : c'est un nouveau client qui lui fixe un rendez-vous dans une heure. Au même moment, Marc reçoit un coup de fil de Sournia, qui affirme avoir quelque chose qui peut l'interesser.

    Séquence suspense -> Marc est sur le lieu de rendez-vous. Personne. Soudain, il s'aperçoit que la portière d'une voiture est ouverte. Il s'approche. A proximité gît le corps d'Ann assassinée d'un coup de couteau en plein coeur. Le cauchemar recommence. Tout accuse Marc.

    ***

    Les phrases

    --> -" Comment il va ton type qui ne s'exprime qu'en cas de danger de mort ?" (Charlotte demande des nouvelles de Renaud)

                            -" En plus, il sait compter." (première réaction de Guillaume à la vue de son fils faisant des pompes)

    BONUS

    --> - La mère de Renaud est du genre "peace and love". Elle a beaucoup vécu en commuauté, dans les Cevennes, puis dans une ferme isolée près d'Anduzes. Elle préconise le tutoiement et le pétard, et tient actuellement un atelier de céramique à proximité du Mistral.

                    - Pour tenir le coup : Nathan s'est muni d'abricots secs et d'une boisson energisante. Son programme pour cette quinzaine : pompes, abdos et une heure de vélo. Objectif : faire craquer les filles cet été.



    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique