• Samedi 22 avril 2006

    HUITIEME EPISODE

    L'émission commence aujourd'hui par un bref récapitulatif des jours de Sonia dans le camp. Elle vient ensuite rejoindre les animateurs en plateau, accompagnée par des danseuses brésiliennes pour mettre un peu d'ambiance, faute de public.

    Sonia avoue qu'elle n'arrive pas à se nourrir de nouveau normalement, et s'est rendu compte grâce à l'aventure que l'on peut finalement manger peu et ne pas se sentir mal pour autant. Son souvenir le plus fort ? C'est sans nul doute l'épreuve de la veille, avec Richard, au cours de laquelle elle a dû braver sa peur du vide.

    La célébrité qu'elle apprécie la moins ? Après plusieurs secondes d'hésitations, elle finit par lâcher le nom de Delphine, qui se la joue un peu trop "petit chef" à son goût.

    Pressée de choisir entre Omar et Marielle, elle affirme apprécier les deux. Omar parle russe, comme elle et quelques autres dans le camp; et Marielle est un peu la "maman" du camp.

    Christophe Dechavanne enchaîne ensuite avec son lancement. En parlant d'Omar, il a cette phrase qui fait beaucoup rire Sonia, "Il va là où il n'y a pas trop de caméras". Pour elle, il y a des caméras de partout.

     

    La vie au quotidien

    * 6H02 Omar se lever en premier pour aller méditer sur son rocher. Cela fait deux jours qu'il ne parle plus à Marielle. Il tient à se lever avant elle pour ne pas l'entendre parler.

    * 7H44 Marielle fait sa vaisselle en chantant, comme tous les matins. On aperçoit au loin Omar sur son rocher.

    Tout le camp est ensuite levé. Agnès conseille à Omar de faire attention au feu, car il est un peu trop près de la source de chaleur. Vexé, il se recule, non sans une remarque. Marielle prend alors la défense d'Agnès, et se voit rétorquer que cela ne la concerne pas.

    Plus tard, en versant du sel dans une marmite, Marielle ébouillante par hasard Omar. Le milliardaire est une fois de plus vexé et veut des excuses. Marielle ironise sur cette "brûlure profonde", mais finit par dire qu'elle est désolée.

     

    Epreuve du coffre

    Marielle et Omar (volonté de la prod'). La skieuse y voit là un moyen d'enterrer la hache de guerre. Le principal concerné dit devant tout le monde qu'il va se munir de boules quiès et de preservatifs (mauvaise blague). Avant le jeu, il est pessimiste et se sent mal à l'aise. Face caméra, Marielle présente de nouveau ses excuses.

    Les deux célébrités sont sur un fil à 40m du sol et doivent se tenir à bout de bras pour avancer petit à petit. Ils traînent avec eux des lingots d'or qu'ils doivent remettre dans le coffre se trouvant en fin de parcours. Le feeling passe plutôt bien. Arrivé au coffre, Omar manque de tomber, et trouve refuge sur le fil de Marielle. Ils ramènent ensuite le coffre à bon port.

    61 000 € au total.

     

    La vie au quotidien

    * 13H15 Devant tout le monde, Marielle fait son mea culpa. Omar accepte les excuses : la réconciliation est désormais officielle. C'est avec étonnement qu'Omar constate à quel point cette mauvaise entente avait pu handicaper la bonne humeur dans le camp. Dans le confessionnal, Marielle trouve qu'avoir fait des excuses l'élève.

    * 11H29 Benjamin et Sonia sont comme tous les jours de corvée de vaisselle. Monseigneur, qui ne s'est plié à cette tâche que deux fois depuis son arrivée, se permet de donner des conseils à Sonia.

    Au camp, Charles-Philippe lui demande si tout s'est bien passé. Il se voit répondre "Quel con !", de la part d'une Sonia, passablement énervée. Mais la crise est de courte durée puisque les deux s'expliquent.

    Quelques minutes avant le verdict, Sonia s'inquiète, et confie qu'elle serait très attristée de devoir partir.

    * 14H43 Les résultats tombent : Sonia doit partir. Elle était considérée comme la "petite mère" du camp, aux dires de Loana. La bimbo est affectée par ce départ. Agnès cherche à relativiser : "Elle n'est pas condamnée à mort !", avant d'ajouter, quelques minutes plus tard : "C'est injuste car elle s'est depassée".

    Omar quant à lui, est rassuré. Au moins, il n'est pas le plus mal aimé du camp. Lui qui cherche à acquérir la notoriété en France se dit qu'il est sur la bonne voie.

     

     

    Epreuve de survie

    Filip et Benjamin

    Une épreuve qui fait surtout appel à leurs capacités physiques. Les deux doivent remonter un torrent à contre-courant, tout en plaçant chaque étoile dont ils disposent sous des fanions. Ils ont en tout et pour tout cinq minutes.

    Dès les premières minutes, on s'aperçoit que Filip s'en sort beaucoup mieux que son co-équipier. De fait, il est souvent obligé de l'attendre ou de l'aider. Les rochers sont glissants. Au bout de cinq minutes, ils ont placé sept étoiles. La huitième leur est accordée après qu'ils aient remonté la cascade. Benjamin se déplace tel une sauterelle.

    Total

    : huit étoiles.

     

    La vie au quotidien

    * 17H31 Les célébrités admirent le ballet de deux papillons, c'est dire à quel point ils s'ennuient. De retour, Filip sautille. Il a le gros orteil écorché.

    * 18H01 Au menu ce soir : poisson et papaye. Dans le confessionnal, Satya nous fait part de sa mélancolie. Il commence à en avoir assez de voir ses congénères se comporter comme des enfants.

    * 19H33 Pas de chance pour Satya, c'est à grand renfort de danses ("La chenille"...) et de multiples délires que les people passent la soirée.

     

    L'élimination du jour

    Le face à face oppose Marielle à Agnès. La première est tout d'abord persuadée de ne pas partir, puis finit par changer d'avis. Peu importe, c'est Agnès qui a été désignée. Elle a cette fois dix minutes pour plier bagage. Satya ne cache plus son envie de partir. A Christophe il lance, amer, "Il y a plus de choses ) faire à l'extèrieur que dedans...". Le présentateur préfère ne pas relever.

    Agnès n'a rien à déclarer.

     

    Résumé

    : TV MANIA

    Photos

    : L'info du net

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :