• Traumatisme post-Tout est possible

    Le traumatisme post- Tout est possible

    rtleurope

    [source du photomontage : http://site.voila.fr/j2mfanclub/auter4ow.jpg]

    Lors du lancement de son blog en septembre dernier, Jean-Marc Morandini était bien loin de s'imaginer jusqu'où tout cela allait le mener. La décision de mettre fin à cette aventure, le 28 mars, semble avoir été prise dans les dernières vingt-quatre heures. Mais le conflit, lui, dure depuis de nombreux mois. Récit.

    Tout a commencé par la censure des messages. Jean-Marc Morandini avait ce que l'on pourrait appeler ses "têtes". Les internautes qui avaient eu le malheur d'exprimer des propos déplacés, étaient placés sur une liste noire (virtuelle ou bien réelle, on ne sait pas). Ainsi donc, plus aucun moyen de voir son message publié, même s'il ne comportait rien de répréhensible. Il s'en est suivi une vaste incompréhension. De nombreuses personnes se sont retrouvées sur des blogs concurrents pour critiquer à loisir le présentateur et exprimer leur rancoeur à son égard. Certains commentaires étaient plus que déplacés, mais le site "Toute la télé" a laissé faire sans réagir.

    Le 4 mars 2006, fin de la récré. Morandini est informé de menaces de débordements à venir sur son blog. L'animateur avait prévu de laisser tous les commentaires s'afficher en direct, mais ne voulait pas que cela se tranforme en tribune d'un tout autre genre. Pour éviter cela, un message menaçant de représailles est mis en ligne :

    "Pour info: Nos avocats ont la preuve qu'un site amateur sur la télé a validé et diffusé des messages demandant à perturber la "libre antenne" de ce soir sur ce blog ainsi que des messages de dénigrement. Dans le cas où la "libre antenne" serait perturbée ce soir nous porterons plainte à la fois contre le site concerné et contre les internautes grâce à leur adresse IP. Nous espérons ainsi que face à la justice, ce comportement puéril de quelques gamins en mal de reconnaissance cessera rapidement."

    Notons au passage les mots qu'il emploie pour qualifier ses opposants. La réaction du site incriminé est immédiate :

    "Bonjour à tous,

    je suis déjà intervenu sur ce poste en janvier dernier pour vous demander d'éviter les "querelles de voisinage". Or, non seulement certains continuent de les alimenter mais en plus se servent des forums de Toutelatele.com pour essayer de monter diverses "opérations" contre des sites ou des personnes.

    . Le Forum "Vu sur le Net" sert à mettre en avant des sites coups de coeur.

    Tout membre manquant à ces règles verra purement et simplement son compte fermé.

    Cordialement,

    Webmaster Toutelatele.com"

    Et la menace marche, puisque depuis le 5 mars, plus personne n'ose poster de commentaires. Pourtant, si Morandini a les moyens de faire taire les critiques sur certains forums, cela s'avère un peu plus difficile lorsqu'il s'agit de la presse. Les attaques sont là-aussi virulentes, avec Voici, qui dégaine le premier en remettant en cause le choix de certains articles et photos, pris sur d'autres sites. Morandini encaisse difficilement. Samedi 25 mars, Libération en rajoute une couche. Raphaël GARRIGOS et Isabelle ROBERTS, journalistes, font un portrait au vitriol du présentateur, qu'il apprécie encore moins. Etrangement, quelques jours avant le portrait, comme s'il avait prévu le coup, JMM se moque ouvertement de la page Télé de Libération, qui s'est trompé de photo. L'article sur L'Ile de la Tentation était illustré par Sous le soleil !

    Le 26 mars, Jean-Marc fait une mise au point, qu'on pourrait résumer de la sorte : oui, je fais de la promo pour mon livre et alors ? Selon lui, il est normal qu'après tout le travail accompli depuis septembre, il se permette de parler en long en large et en travers de son livre. Puis il s'attaque frontalement à Libération en révélant que deux journalistes auraient refusé d'envoyer leur livre sur Jean-Pierre Pernault à Europe 1. Soit. Mais le bémol dans tout cela vient de la réaction des internautes, particulièrment virulents à propos de Libération. Les commentaires se transforment en espace politique, largement dominé par la droite, et même en appels au boycot du journal. On en vient à se demander si tout cela a bien sa place sur un blog... Peu de temps après, les commentaires injurieux sont effacés. Le mal est déjà fait.

    La polémique se poursuit dans la soirée du 27 mars, au cours de laquelle Morandini publie des extraits du mail envoyé par Garrigos et Roberts. Il commente le tout, sur le ton de l'ironie, voire du mépris. Soyons objectifs : il est vrai que les raisons invoquées par les journalistes pour justifier leurs erreurs frôlent le ridicule. Tout tourne autour de la même rhétorique : "c'est pas moi, c'est lui". Par exemple, pour la photo, le service informatique a confondu les fichiers... Quelques heures plus tard, coup de théâtre, l'article, ainsi que les commentaires sont supprimés (toujours les mêmes : "je n'acheterai plus Libé", etc...). Craignant peut-être un procès, Morandini le remplace par des indiscrétions "Newsmédias" sans grand intérêt. Tout cela pour aboutir à la fermeture de ce mardi.

     


     

    Petite analyse...

    Le gros de la colère semble s'être porté sur la publicité incessante pour le livre de Jean-Marc Morandini. Certes, celui-ci avance qu'il s'agit de "son" blog, mais les internautes le considéraient-ils comme tel ? En d'autres termes, n'y a-t-il pas confusion depuis le début sur la nature de ce blog ? Beaucoup le considéraient comme un blog supplémentaire d'infos médias, et le contenu allait dans ce sens. Un blog est crée de tel manière par son auteur à ce qu'il puisse réagir sur le thème choisi. Or, ici, les informations impersonnelles avaient pris l'avantage sur les éditoriaux.

    De plus, avec ce blog, JMM n'hésitait pas à user des mêmes ficelles que dans Tout est possble. Je prendrai pour cela l'exemple du DVD érotique d'Audrey Sarrat. Jean-Marc n'avait pas hésité à annoncer sur son blog et à l'antenne, 24h à l'avance, que des images du "film" seraient publiées sur le blog. Bien sûr, le lendemain, tous les records de connexion étaient battus. Si ça n'est pas du racolage...

    Autre défaut du blog, une tendance à en surestimer le pouvoir. Lors de l'affaire des caricatures de Mahomet, Morandini avait annoncé que France 2 publiait sur son forum les caricatures. Quelques heures plus tard, les dessins incriminés avaient disparu et le blog commentait la nouvelle de la manière suivante : "Suite à l'informatiion publiée sur notre blog, France 2 a retiré les dessins". En réalité, il ne s'agissait que d'une simple erreur technique.

    Et le 16 mars, dans une interview donnée à Metro, JMM se réjouissait de nouveau : "Je sais que certains patrons de chaînes craignent un peu mes chroniques du matin à 7h25 où je donne mon avis. Ils me l’ont dit, que ce soit Nicolas de Tavernost ou Etienne Mougeotte. Parfois mon émission les met vraiment en colère." Certes, son blog n'est pas directement impliqué dans la réponse, mais il faut rappeler que toutes ses chroniques y étaient indiquées.

    Bref, la raison de l'arrêt du blog semble avoir été provoquée par une accumulation de facteurs. Jean-Marc Morandini a sans doute eu la mauvaise impression de revenir plus de 12 ans en arrière, au plus fort de la polémique Tout est possible , et a donc voulu arrêter les frais au plus vite. Pour preuve, cette phrase qui conclut son édito : "J'ai appris par le passé que l'on ne gagne jamais contre une presse déchaînée et mal intentionnée." CQFD.

     


     

    Les différentes réactions

    Pour l'heure, on s'en tient à peu de commentaires, du côté des blogs et sites internet. Mais la même hypothèse est évoquée : celle selon laquelle Morandini aurait arrêté par manque de temps. Avec une émission à la radio et une autre à la télé, on se demande bien où il aurait pu trouver le temps de tout gérer.

    Du côté des fans "extremistes" de Morandini, qui ont leur forum officiel, la réaction ne s'est pas faite attendre. Une pétition réclamant le retour du blog est en ligne, et les commentaires nombreux, presque tous du même accabit.

    "Voilà j'ai signé. Le blog était une bonne idée. Ca reste encore une bonne idée même si dernièrement je regrettais la sérénité du début."

    ou encore : " Serieux, je vais leur cramer leur journal. Libé devait fermer, j'espère que ce jour arrivera très vite !"

    A l'antenne, l'animateur n'a pas dit un mot sur le sujet, lui qui d'habitude était si prompt à faire de la publicité pour le blog. Pour conclure, j'aimerai souligner un petit détail : ce blog que l'on nous promettait sans pub s'était récemment doté d'un lien vers AMAZON pour bénéficier de réductions de 10% sur les DVD. No comment.

     


     

    A voir

    Ci-dessous, TV MANIA reproduit en intégralité l'article de Libération qui a mis le feu aux poudres.

    Voici quelques adresses pour se faire sa propre opinion :

    - http://www.toutelatele.com/form/viewforum.php?f=9 : les commentaires sur la fermeture du blog sont sans langue de bois. Jusqu'à quand ?

    - http://pat2.vosforums.com/index.php : un forum surréaliste fait par et pour des fans de JMM. L'animateur y est considéré comme un vrai gourou qui a éclairé le chemin de nombreuses personnes !

    - http://www.imedias.biz/forums/ : un forum où il est aussi question de l'animateur, entre autres choses.

    Et, bien entendu, vous pouvez réagir ici-même en laissant un commentaire. Toutes vos réactions sont les bienvenues !

     


     

    L'animateur, qui sévit sur Europe 1, sort un livre et s'installe bientôt sur Direct 8.

    Morandini à tous les râteliers

    Exclu. Avant-première. Scoop. Nous sommes en mesure de vous révéler le sujet de l'article qui va suivre : Jean-Marc Morandini. Oui, Morandini, le champion de l'hyperbole journalistique capable de vous vendre pour exclusive l'heure qu'il est. Ce Morandini, passé du statut d'éboueur de la télé, dans Tout est possible et ses curés transsexuels siliconés sur TF1 dans les années 90, à celui de chevalier blanc des médias sur Europe 1. Mais pas seulement : voilà que, dès le 3 avril, tous les soirs de 19 à 20 heures, il transpose à la télé son émission radio. D'accord, c'est sur la TNT, sur la chaîne de Vincent Bolloré, Direct 8, dont le numéro indique le nombre de téléspectateurs. N'importe, le soleil ne se couche jamais sur l'empire Morandini, qui délivre aussi un blog sur la télé et publie de magistraux pamphlets sur le petit écran, dont le dernier, Télé-vérité, vient de sortir. Analyse de J7M : Jean-Marc Morandini Moi-Même Maître du Monde des Médias (1).

    Momo les bons tuyaux

    «Bienvenue dans le journal de la télé le plus écouté de France.» C'est ainsi que Jean-Marc Morandini démarre tous les jours à 10 h 30 sa tournée du poposte sur Europe 1. Merci de comprendre qu'il fait la nique à son alter ego de RTL, Isabelle Morini-Bosc, qui sévit l'après-midi. Ah, Vanitas vanitatum et omnia vanitas... Surtout quand on se fait coller tous les matins une trempe par Julien Courbet, qui, sur RTL, réunit 1,8 million d'auditeurs contre 1,2 million pour Morandini. Son pain quotidien : une heure trente de potins télé, une véritable gageure. Du coup, les patrons de chaîne y ont antenne ouverte, faut bien remplir, d'autant qu'on y est toujours bien reçu. La semaine dernière, Laurent-Eric Le Lay, patron d'Eurosport (et fils de), était invité à commenter la première place de sa chaîne au Médiacabsat. «Vous avez mis fin au règne de RTL9», a analysé Morandini, avant de conclure : «Félicitations pour ces scores.» Un bel exercice de brosse à reluire alors que ce n'est pas Eurosport qui a monté mais RTL 9 qui a baissé. Pas grave, voilà un nouvel ami pour Morandini, qui en compte beaucoup chez les huiles de la télé qui n'aiment rien tant que déverser leur com' sans contradiction.

    Momo la mayo

    Le reste du temps, Morandini fait son miel de tout ce qui passe à la télé. Tout et surtout n'importe quoi : Flavie Flament présente des variétés sur TF1 ? Dingue ! Voilà qui mérite une interview. Surtout, son truc, c'est de faire monter la mayonnaise à partir de rien. Quand il interroge Marine Delterme, alias Le juge est une femme sur TF1, c'est pour la titiller afin de savoir si, des fois, elle ne serait pas jalouse de la célébrité des autres héroïnes de TF1 et s'il n'y aurait pas une petite polémique à faire naître... Tout un art. Et puis il y a ses «indiscrétions» dont le titre laisse espérer des super scoops mais non : il s'agit en fait de communiqués envoyés à toutes les rédactions, de dépêches AFP, ou d'infos parues dans les journaux. Seulement, c'est ballot, parfois, il omet de citer sa source, comme c'est l'usage... Une manie qui se prolonge sur son site Web, où il n'hésite pas à pomper des blogs amateurs sur la télé. Mais il s'est fait récemment prendre la main dans le sac : le tenancier de TV News (2) a photographié son écran pour y capturer une image de l'interview de Fofana sur i-télé et a publié la photo sur son blog. Qui se retrouvait illico sur le site de Morandini. Las, ça s'est vu : sur la photo originale, on apercevait le pied du photographe se reflétant dans l'écran...

    Momo le moralo

    La rédemption existe. L'ancien animateur de ce tas de boue télévisuel de Tout est possible distribue aujourd'hui bons et mauvais points. Il ne s'est pas privé de morigéner les chaînes coupables de ne pas interrompre leurs programmes pour annoncer la mort du pape. Dans son dernier livre, Télé-vérité (L'Archipel), orné d'un si discret bandeau rouge «Parents : vos enfants sont en danger», il s'en donne à coeur joie. Comment lutter contre ce fléau qu'est le X pour les jeunes ? «Pourquoi ne pas demander à des actrices de porno d'expliquer leur métier dans les classes de première et de terminale ?» Pas con, tiens... Pas con non plus les fiches conseil à découper où Morandini recommande aux parents d'interdire à leurs enfants les JT, Envoyé spécial et même Groland. A l'inverse, il considère «sans risques» Vidéo Gag et le tirage du Keno sur France 3. Conseil de Libération aux parents : découpez ces fiches en suivant les pointillés et tapissez-en la cage du cochon d'Inde de votre enfant.

    Momo la déonto

    Enfin, Jean-Marc Morandini, c'est une magnifique petite entreprise. Sur son blog (jeanmarcmorandini.com, en toute simplicité), un lien renvoie à la page d'amazon.fr où son livre est en vente... Dire si l'éthique n'est pas un vain mot pour notre Momo. Il l'a affirmé haut et fort : pour son émission sur Direct 8 produite par Endemol, il ne sera pas payé par Endemol, mais par Direct 8. ça change tout. Et Momo sera inflexible, a-t-il déclaré à Metro : «Je ne parlerai pas de Direct 8 dans mon émission.» Bizarre alors qu'il n'hésite pas à faire sur Europe 1 l'article de Marcel Desailly, recruté au poste de commentateur sur... Europe 1. Logique de groupe, Morandini sévit aussi dans Télé 7 Jours, qui comme Europe 1 appartient à Lagardère, où il publie un impayable «Mon bloc-notes indiscret». Papy Morandini s'y indigne que son Thalassa ait été interrompu par des manifestants anti-CPE : «Franchement, je commence à en avoir ras-le-bol de toutes ces émissions de télé prises en otage.» Idée pour nos jeunes amis anti-CPE : prendre en otage Morandini en direct, c'est tous les matins sur Europe 1, 26 bis, rue François-Ier, dans le VIIIe. Ainsi, il pourra parler de «ma prise d'otage». Car Morandini, c'est moi, moi, et moi : à 40 ans, il en est encore au stade narcissique. Sur son blog, il propose d'écouter «mon émission de radio» et d'acheter «mes derniers livres». Sur Europe 1, il offre «mon nouveau livre» aux auditeurs passant à l'antenne. La semaine dernière, il était excité comme une puce d'être passé à la radio chez Cauet. Content, Momo : «Ils ont fait une chanson sur moi !» Mais troublé aussi, au point de confondre TF1 et France 2. Avant de se reprendre : «J'ai dit ça parce que moi je suis dans l'émission de Patrick Sébastien, sur France 2, demain.» Puis, quand un auditeur a avoué qu'il appelait juste pour gagner son livre, Morandini est parti dans un grand rire : «Hin hin hin ! C'est pour ça qu'on n'a jamais eu autant d'appels sur la libre antenne !» A vous faire regretter Tout est possible.

    (1) Qui n'a pas souhaité répondre en exclusivité à nos questions exclusives.

    (2) www.leblogtvnews.com

    Article paru le 25 mars 2006

     


     

    Et voici l'avis de Libé sur l'arrêt du blog...

     

    gameover

    L'homme
    Jean-Marc Morandini
    boude et ferme son blog

    L'animateur multimédias Jean-Marc Morandini a décidé aujourd'hui de fermer son blog sur la télé. Dans un ultime et déchirant message intitulé «Game Over», il justifie sa décision par des «attaques et des soupçons à la fois vexants et blessants». Dans son collimateur, l'hebdo pipeule «Voici» mais aussi «Libération», coupables de l'avoir récemment égratigné dans leurs colonnes (l'article de «Libération» des 25 et 26 mars). C'est faire à «Libération» trop d'honneur. Une simple équation: Jean-Marc Morandini anime chaque jour sur Europe 1 une émission d'1h30. A compter du 3 avril, il sera, en plus, à la tête d'une autre émission quotidienne d'une heure sur Direct 8, la chaîne de l'homme d'affaires Vincent Bolloré. Et, écrit-il dans son blog, celui-ci l'occupe «chaque jour près de quatre heures». Soit, en tout, 6h30 de boulot par jour, sans compter la préparation des émissions, ce qui est beaucoup pour un seul homme.Vexé peut-être, Jean-Marc Morandini. Débordé plus vraisemblablement.


     

     

     

    TV MANIA 2006


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :